Journal d’un confinement – Jour 17

Capture d’écran 2020-04-02 à 12.32.38.png

9.00 : Réveil en toute détente de la maisonnée façon ami Ricoré un 15 août au camping de Palavas. La mère se dit qu’il faudra vraiment y aller par pallier niveau déconfinement parce que le réveil à 7.00, déso, mais elle pourra vraiment pas s’y recoller tout de suite. Son horloge biologique est désormais aussi flinguée que sa ligne de sourcil.

9.45 : La mère enfile un sweat « corporate » pour sa visio de 10.00. Il doit être à la fois cool, genre on est tous en home office,  mais pas trop – le look punk à chien n’étant toujours pas validé par la Direction. La mère vérifie par deux fois que personne ne pourra avoir d’accès visuel à son combo claquette/chaussette qu’elle souhaite garder privé pour des raisons évidentes. Lire la suite « Journal d’un confinement – Jour 17 »

Journal d’un confinement – Jour 5

Capture d’écran 2020-03-20 à 18.29.25.png

Salut les gens. D’abord merci de votre accueil de foufou sur mon retour bloguesque. Ça fait extrèmement plaisir, même si je suis très consciente qu’en période de confinement, les émotions sont exacerbées. Rappelez-vous la première saison du Loft.

Pour ceux qui auraient raté l’épisode 1, c’est ici.

Pour les autres, c’est par là.

Jour 5

8.30 : La mère est encore au lit. Elle a d’ailleurs complètement abandonné l’idée de commencer le home-schooling à 9.00 pétantes comme elle l’avait initialement prévu. Elle préfère lâcher prise comme le lui a conseillé Gwyneth Paltrow dans le dernier ELLE, même si elle a quand même de sérieux doutes sur la légitimité de Gwyneth pour lui donner des conseils « équilibre vie pro/vie perso ». La mère, elle, n’a pas encore trouvé le temps de créer sa propre bougie senteur foufoune. Lire la suite « Journal d’un confinement – Jour 5 »

Journal d’un confinement – Jour 1

Capture d’écran 2020-03-18 à 15.47.51.png

Allo ?!? T’es là ?? J’espère bien parce que je viens de renouveler mon abonnement WordPress exprès pour toi, compagnon de lutte. C’est que la situation est inédite. Confinés jusqu’à nouvel ordre qu’il a dit le Président, ça fout les jetons, mais en même temps (Tu l’as ?) ça laisse tout un tas d’heures pour faire des trucs qu’en temps normal tu peux pas, comme se remettre à bloguer. CQFD. Alors je ne sais pas si j’ai manquée à la blogosphère parentale, mais à moi la blogosphère parentale a manquée, follement, éperdument, douloureusement. (Celle-là, tu l’as ?). Bon en vrai, pas tant que ça vu que je continue de raconter ma life sur IG, mais je suis quand même ravie de retrouver un vrai clavier.

Topo rapide de la situation à date ici : 2 parents télétravaillants,  4 enfants scolarisés, 1 chat narcoleptique, 1 frigo encore plein, tout ça dans un appartement de proche banlieue parisienne.

Jour 1

8.00 : La mère s’interroge sur la pertinence de s’habiller chaque matin. Foutue pour foutue, elle avait déjà fait l’impasse sur sa présentation capillaire dès les premières alertes gouvernementales. Elle se dit également que le collègue qui a proposé qu’on se mette tous en visio conférence pour le call de ce matin est un gros bâtard.

8.30 : La mère braille à travers l’appart : Allez les enfants, chacun sort son travail scolaire du jour, on va faire l’école à la maison !!!!  Elle kiffe tellement le moment, elle qui a toujours secrètement jalousé les bitches d’Instagram qui pratiquent le home-schooling tout en faisant des bocaux de fleurs séchées pendant les heures creuses. Lire la suite « Journal d’un confinement – Jour 1 »

La carte famille nombreuse

Capture d’écran 2019-04-07 à 20.31.04

Le voici, l’article que j’avais prévu d’écrire mais que finalement non. La procrastination élevée au rang de sport olympique. Faut dire que je pratique régulièrement depuis ma troisième épisio. Pour être honnête avec toi, je dois préciser que je pratique la procrastination sélective…. uniquement sur les trucs non-vitaux. Les courses chez Leclerc, je procrastine rien, queutchi, nada. Trop risqué. Tu sais comment le môme en manque de Danette peut exploser en vol ? Moi je sais, alors je risque rien là-dessus. La bonne tenue générale de la maison, pareil, je procrastine pas. Si je ne range pas un peu chaque jour, au bout d’une semaine les services sociaux débarquent et m’envoient chez le psy pour suspicion d’un Diogène. Par contre le blog vois-tu,  je procrastine. J’ai une idée de billet dans le coin de la tête, je me dis que je vais écrire ça vite fait bien fait le soir-même une fois les enfants couchés, après les 15 minutes réglementaires de j’ai oublié de faire pipi, en fait j’ai un peu soif, ça me gratte ici, j’ai un peu mal là, et PAF, en fait j’attaque la saison 2 de Baron Noir. La procrastination donc. Lire la suite « La carte famille nombreuse »

Les coulisses de la promo du livre

Capture d’écran 2019-03-12 à 12.36.03.png

Peut-être tu te disais, mais tiens, ça fait longtemps qu’elle n’a pas écrit un article celle-ci, qu’est ce qu’elle fout ? Mais plus certainement, tu ne te disais rien du tout vu ton niveau de charge mentale plus full que la valise de mémé quand elle part à Bar-le-Duc. N’empêche que c’est quand même l’heure d’un nouvel article, un article qui te veut du bien, un que tu peux lire vite fait bien fait tout en mettant à préchauffer ton four à 180. Aujourd’hui, j’ai envie de te raconter les coulisses de la promo de mon livre. Je te préviens, on n’y parlera ni veganisme, ni zéro-dechet, mais lis quand même, on sait jamais. Lire la suite « Les coulisses de la promo du livre »

Little Rain Man

Capture d’écran 2019-02-18 à 11.17.47.png

Mon petit garçon aime compter

Je n’ai pas de souvenir précis de ses débuts passionnés  pour les maths,  mais il adore ça depuis toujours. Evidemment, un petit gars de 3 ans qui jongle avec les chiffres, ça amuse beaucoup. Dis chouchou, 3 + 5, ça fait combien ? Et 6 moins 2 ? Hein 6 moins 2, ça fait combien ? Et mon bébé de montrer ses 4 petits doigts boudinés pour donner la réponse, c’est vrai que c’était carrément chou. Parce qu’il faut bien comprendre qu’à cet âge-là, il ne savait pas nommer le chiffre 4. Son cerveau savait compter, mais pas encore nommer. Autant de dire que le môme tu le ballades par sur le nombre de gnocchis que tu lui sers au dîner. Tu te demerdes comme tu veux avec ton paquet de 400 grammes, mais il faut absolument  arriver à une égalité parfaite entre les assiettes si tu veux rester dans les clous d’une éducation bienveillante ce soir-la. Lire la suite « Little Rain Man »

Ce que le parent approximatif n’oublie jamais

Capture d’écran 2019-02-10 à 18.00.41.png

Le parent approximatif n’oublie jamais son téléphone portable quand il descend au square

Il sait qu’il va se geler les fesses pendant 45 minutes devant des enfants qui persisteront à vouloir remonter le toboggan à l’envers. Il essaiera donc de faire diminuer le niveau de pénibilité du moment en écoutant un podcast ou en remontant son fil Instagram. Lire la suite « Ce que le parent approximatif n’oublie jamais »