Filles / garçons : le match

Capture d’écran 2016-01-26 à 15.56.07.png

Aujourd’hui je te propose un banc d’essai. Élever des filles ou des garçons, ça change quoi ? Note que c’est pas que tu puisses utiliser cette étude comparative pour te décider sur l’un ou sur l’autre, mais au moins, tu sauras à quoi tu t’exposes. C’est parti, point à date :

Maturité / autonomie : 1 point pour les filles, sans hésitation. Numéro 2 s’habille seule depuis très longtemps, elle sait aussi que le mardi c’est tenue de sport, elle va ensuite se brosser les dents, se coiffer, et penser à se mettre du stick à lèvres par grand froid. Numéro 1, de 3 ans son ainé, a toujours besoin d’un coaching parental soutenu pour arriver au même résultat. Il Il a déjà perdu 12 bonnets, 5 gants, 4 manteaux, 2 paires de lunettes et même en appareil dentaire depuis septembre dernier. Tout va bien. Pour info, ma fille elle n’a jamais perdu une seule épingle à chignon. La perte des affaires est un signe de manque de maturité me dit l’instit. Ok, je me console en me disant qu’au moins l’ophtalmo et l’orthodontiste pourront s’offrir de plus belles vacances.

Conflit : 1 point partout. Les filles se disputent entre elles, se disputent avec les gars, les jumeaux passent 80 % de leur temps à se chamailler ( les 20 % restant à se nourrir). Les bagarres font partie de la constitution de cette fratrie. La façon de gérer le conflit diffère cependant, selon le sexe. A base principalement de cris stridents chez les filles, ce qui jusque là fonctionne plutôt bien. Chez les garçons, le litige se règle pour le moment avec des baffes, quoique qu’efficace également, on travaille sur des méthodes alternatives dans les deux cas.

Caprices / pleurs : Moins chez les garçons, qui utilisent les pleurs assez rarement, et même si je ne pense pas les élever comme des machos, ils ont ce réflexe de tenter de retenir leurs larmes. Réflexe totalement inverse chez mes filles qui n’hésitent pas une seconde à surjouer la scène façon apocalypse, histoire qu’on ait TOUS bien compris qu’elles étaient contrariées. Je note quand même que babyboy, du haut de ses presque 2 ans, utilise quand même encore pas mal les pleurs la nuit, et en cas de grosse chute. Mais ça devrait s’arranger avec le temps. Chez mes filles, le chouinement est un véritable moyen de communication, et j’ai bien peur que ça dure un peu. Là aussi, on bosse sur des méthodes alternatives.

Sociabilité : Plutôt plus facile chez les filles, même si je pense qu’il s’agit plus ici de différences de personnalité plutôt que de genre. Ma fille est un peu chez elle partout. Je vous ai parlé de ce mythique « Maman, comment vont faire les autres pour s’amuser quand je quitterai le Club Mickey » (Et bien je pense qu’il vont penser au suicide collectif mon amour). Mon fils lui sera plus réticent à aller vers les autres. Il a d’ailleurs tiré avantage du truc en envoyant sa soeur rabattre les amis pour lui.

Santé : 1 point pour les filles. Les garçons ont la réputation d’être plus fragiles, ça se confirme ici. Evidemment, on parle ici de petites maladies uniquement. Des bronchites, des varicelles, des otites …. qui atteignent à chaque fois plus férocement mes garçons.

Activités : Beaucoup, beaucoup plus calme chez les filles. Vous remarquerez que la maman de fille peut se permettre d’ inviter une dizaine de petites copines en même temps dans un espace réduit, ce que ne ferait JAMAIS une maman de garçons. CQFD.

Bilan : J’espère éduquer mes filles et mes garçons de la même façon, ou plutôt, j’essaie de leur inculquer l’égalité comme valeur fondamentale. Je dirais plus facilement à ma fille qu’elle est douée, plutôt qu’elle est jolie. Je répète à mon fils qu’il a le droit de pleurer, d’échouer, d’être moins fort ou moins grand. Et oui, j’ai l’impression qu’il faille encore en passer par là en 2016. Mais pour le moment, ils sont hyper stéréotypés. Foot et supers héros vs princesses et jupes à paillettes. Hâte de voir comment tout ça va évoluer…

 

 

10 commentaires sur “Filles / garçons : le match

  1. J’avais moi aussi le sentiment que les filles étaient plus calmes que les garçons : j’ai 3 filles, mon frère a 3 garçons (mêmes âges chez l’un et l’autre), le microcosme était tout trouvé pour étudier ces différences… C’est flagrant dans un environnement festif, les garçons hurlent et se tapent, mes filles restent « sages ». Mais à noter que chez les autres, mes filles sont bien plus calmes qu’à la maison. Côté jouets, fini les poupées / dînette depuis que Star Wars est entré chez nous à grand renfort de sabres lasers (qu’elles ont commandé chacune leur tour aux anniv + Noël en toute autonomie) et que les pistolets sont arrivés cet été après passage dans un parc d’attraction. Depuis elles jouent à se « touyer » comme dit ma n°3 (je suis ravie). Et pendant ce temps-là, mon neveu du même âge joue à passer l’aspirateur.
    Pour l’autonomie, mon frère me confirme que ses fils ne s’habillent pas seuls ou alors vraiment en insistant beaucoup, tandis qu’ici, elles vident les placards pour mettre leur jupe préférée. Mais c’est peut être une question d’éducation, je les ai toujours poussées à faire leur vie et à choisir leurs fringues (tant pis si ça pique les yeux).
    Par contre, moi, elles perdent TOUT (les ciseaux, les bonnets, les chaussettes, les taille-crayons, les cordes à sauter, les boucles d’oreilles…). Maturité, tu dis? je vais bosser là dessus (parfois, elles me disent qu’elles ont prêté et qu’on ne leur a pas rendu).

    J'aime

  2. Je confirme tout de que tu as écrit! Sauf pour les maladies! Mon fils est moins souvent malade que ses sœurs…! Et l’indépendance… Je me vaut toujours pour que mon fils de 5 ans s’habille tous seul alors que ses sœurs sont quasi autonomes (avec un peu d’aide quand même!) 😉

    J'aime

  3. Bonjour je n’ai qu’une fille donc je ne peux pas juger 😉 Mais je te rejoins sur un passage de ton article. Malgré l’éducation que je lui donne, ma fille est le stéréotype de la petite fille princesses, paillettes, rose et violet, très coquette. Pourtant quand elle était toute petite, j’avais quasiment bannie le rose. Plus sérieusement, là où ça me travaille, c’est quand elle me dit qu’elle peut pas car elle est une fille ou que les garçons ils sont plus forts. Je prends le temps de lui expliquer que fille ou garçon c’est pareil, ce n’est qu’une question de gout, de volonté, de travail, etc… selon la situation. Mais j’ai l’impression qu’elle reste enfermée dans ce schéma trucs de filles / trucs de garçons. Bref, c’est un point que j’essaie de travailler avec elle : lui faire comprendre qu’une fille est l’égale d’un garçon.

    J'aime

  4. Tu m’as bien fais rire !!! 🙂 en te lisant je voyait exactement ce qui se passe chez moi et en ayant des jumeaux fille – garçon je vois bien la différence. Elle veut toujours faire comme ses frères mais dés qu’ils l’a bousculent un peu, elle se met à crier et pleurer !! et quand je voit qu’en même temps, elle se regarde pleurer dans le miroir du salon et qu’elle en rajoute !! je suis morte de rire !!

    J'aime

  5. Excellent article 🙂 Par contre pas vraiment les mêmes résultats chez moi…
    Allez, je te donne ma version :
    Maturité / autonomie : ici aussi N°2 est drôlement plus dégourdit que N°1. Mais N°2 est un garçon et N°1 une fille 🙂
    Conflit : N°3 (ptit mec) résout le conflit en tapant, mordant ET hurlant d’une voix suraiguë (quoi j’ai tiré le gros lot ?)
    Caprices / pleurs : A la maison le champion toutes catégories de la chouigne est Mr N°2…
    Santé : le pire du pire a été la petite enfance de ma N°1… Avec un inoubliable mois de novembre ayant totalisé pas moins de 17 visites chez le médecin et kiné (pour la kiné respiratoire…). Encore aujourd’hui du haut de ses 12 ans elle m’occupe plus à elle seule que ces deux petits frères.
    Activités : 100% d’accord, inimaginable d’inviter plus de 3 petits garçons… Alors qu’on a fait une boom à 17 fillasses il y a peu et aucun accident à déclarer 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s