La repartition

Capture d’écran 2016-03-10 à 17.19.43.png

Au fur et à mesure de l’agrandissement de la famille, j’ai appris à distribuer mon énergie de la façon qui me convient le mieux. Evidemment avoir un minimum d’organisation est indispensable (sans déconner) mais un maximum de « pas grave / on s’en fout » l’est tout autant, si l’on souhaite rester vivante et saine d’esprit jusqu’à la majorité du dernier de la fratrie. Chacun a sa propre répartition évidemment. Elle tient compte de notre situation, de notre éducation, de notre histoire familiale, de nos priorités, de nos personnalités, de nos envies … Pour ma part, voici comment je repartis mon temps :

Job – 40 % – Temps plein, du lundi au vendredi. Horaires « de bureau », de 9.30 à 18.30. Le temps partiel n’est pas envisageable pour le moment, alors nous avons fait le choix d’habiter près de nos bureaux respectifs. Les enfants grandissent donc en appartement et n’ont pas de balançoire dans le jardin, mais leurs parents ne sont jamais bloqués jusqu’à 20.30 heures dans les embouteillages ou le RER A.

Temps passé avec les enfants  – 30 % – C’est assez ambigu. J’ai l’impression de manquer de temps avec eux, mais force est de constater qu’au quotidien, je ne suis pas la meilleure pour faire des activités manuelles ou des jeux de société. Ca ne me plait pas beaucoup, alors même s’il m’arrive de le faire de temps en temps, je les encourage surtout à s’amuser seuls, pendant que je les regarde faire, et ça, j’adore :). Chez nous, en semaine, le temps avec les enfants sera pudiquement appelé temps de « qualité », mais les week-ends et les vacances, on en profite à fond.

Tâches ménagères – 18 % – Je déploie beaucoup d’énergie à ranger, car j’ai besoin d’un espace parfaitement rangé pour être bien ( mode zinzin ON). Je vais ranger les chambres des enfants plusieurs fois par jour plutôt que de ne les ranger qu’une fois le soir. C’est idiot, mais c’est comme ça. La méthode Marie Kondo m’a complètement séduite évidemment. Si la vaisselle n’est pas faite immédiatement après le diner, j’ai des palpitations. J’ai conscience d’être un peu barrée sur le sujet, mais moi ça me plait comme ça. La lessive dans une famille nombreuse demande aussi  beaucoup de temps, difficilement compressible. Pour le ménage, j’ai la chance de me faire aider une fois par semaine depuis que j’ai 2 enfants, c’est précieux.

Temps pour nous – 10 % – Dès que les enfants sont au lit commence le temps des parents. Fondamental.  Quelques sorties à deux aussi de temps en temps, pour ne pas oublier qu’on était là avant eux 😉

Préparation des repas – 1 % – Gros complexe de ce coté là. Je ne sais pas cuisiner du tout (mais je suis incollable sur les numéros de livraison de pizzas). J’ai pourtant très envie d’apprendre, très envie de consommer mieux. Je suis la fille qui à l’impression d’avoir préparer un bon repas à sa famille en faisant réchauffer au micro-ondes une conserve de raviolis bio de chez Naturalia. Bref, je pense à investir plus d’énergie sur ce poste là … bientôt.

Temps pour soi – 1 % – Je pourrais en dégager plus (si je rangeais moins par exemple), mais pour le moment cela me convient. J’ai une heure pour moi tous les jours à l’heure du déjeuner, je l’apprécie à sa juste valeur.

Et comme je suis très curieuse de savoir comment font les autres, dites moi, votre énergie, vous la répartissez comment chez vous ?

 

23 commentaires sur “La repartition

  1. Je lis ton blog depuis environ 15 jours et chaque billet que tu publiés fait grand écho en moi. Je me dis à chaque fois : j’aurais pu écrire la même chose à la virgule près !
    Je suis nouvellement maman de famille nombreuse avec option jumeaux moi aussi (4 poulettes de 7ans, 3 ans 1/2 et 2×2 mois)
    J’adore te lire. J’adore ton humour, le ton que tu emploies pour relater ton quotidien. Je sens toujours une émotion particulière et forte qui transparaît dans chacun de tes billets.
    Ici mon organisation à été chamboulée avec l’arrivée de mes petits arc en ciel. Je suis environ 70% maman et 30% auxiliaire de vie ce qui comprend le rangement (maniaque d’un salon rangé et d’une jolie table avec un bouquet ou une plante verte) la préparation des repas, le linge (😨😱😩).
    Le reste je le récupèrerai plus tard et pour l’instant cela me va bien et à mon grand blond aussi. Ces premiers mois sont magiques mais fatigants et le temps en amoureux, passé exclusivement à regarder nos filles avec les yeux brillants en se disant « elles sont belles hein ? » (Mode guimauve off). Et aussi se dire « vivement ce soir qu’on se couche !!!  »
    Le reste reviendra. Te lire m’en donne la certitude !!!
    Merci de partager tout ça avec nous. Merci de tout coeur !

    J'aime

    1. Quel gentil message ! Bravo pour ta jolie famille … Que des filles, ça m’aurait plu d’avoir une petite armée à couettes :). Profite des premières semaines avec tes tout nouveaux bébés, elles sont effectivement magiques, si on oublie la fatigue. Et reviens nous faire part de ton expérience de maman puissance 4 quand tu veux, tu es la bienvenue ici 😉

      J'aime

  2. Toutes mes belles résolutions de grossesse se sont envolées avec les jumeaux et la grande prématurité (et puis il faut dire aussi que mon grand âge me rend moins patiente et résistante qu’auparavant)….Bientôt le monte-escalier et la baignoire à porte!
    J’ai tout lâché, ou presque, niveau ménage, moi qui avait pourtant des gènes de fée du logis…j’ai la chance d’avoir une femme de ménage une fois par semaine qui fait le plus gros….Pour le reste , je gère….C’est à dire que les poubelles débordent et que l’on marche sur des miettes de Petit Lu…
    Pour le rangement, je suis exactement comme toi, je ne supporte pas un brin de désordre ou de linge pas encore plié….
    On m’a offert un super Baby Cook duo dont je ne me suis jamais servi…moi qui jurais qu’ils ne mangerait que du bio préparé avec amour , je les laisse parfois se gaver de Knakis et autres saloperies industrielles..
    Pour le reste, la plus belle heure de la journée reste celle ou on les couche!!!

    Aimé par 1 personne

    1. Ils avalent des knakis au kilomètre aussi ici … Et le pire, c’est qu’ils les préfèrent froides que chaudes. Emmerdement minimum :). Mes bébés ont eu la chance de ne pas naitre prématurés, j’imagine que cette épreuve fait évoluer nos priorités initiales. Et tant que tu ne te déplaces pas en déambulateur, tu restes une jeune maman :))

      Aimé par 1 personne

  3. Moi j’avais lu quelque part qu’il fallait choisir ses combats… Je n’ai pas choisi le ménage … Un peu plus l’alimentation… Ils peuvent donc se gaver des miettes bio un peu partout!!! Pour le planning je bosse à mi temps et j’apprécie pour l’instant même si j’ai versé une larme quand la mairie m’a dit qu’ils n’iraient à l’école qu’à 3 ans et demi et pas à 2 ans comme je pensais…donc boulot 30 %,jumeaux 60 %…moi,nous,maison 10 % et malgré tous tes très bons articles toujours beaucoup de culpabilité …

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, choisir ses combats, c’est exactement ça. Ton prochain pourrait être celui contre la culpabilité … Dis toi que tu pourrais utiliser l’énergie que tu prends à culpabiliser pour autre chose ! Tu élèves 2 enfants du même âge, qui semblent normalement équilibrés puisqu’ils mettent des miettes bio sur le tapis du salon, c’est que tu es une très bonne maman !

      Aimé par 1 personne

  4. Je t’avoue que je n’ai aucune idée de comment va se répartir mon/notre temps pour les semaines/années à venir. Mais je m’inquiète un peu du temps ménage/rangement/lessive parce que je suis un peu étroite d’esprit/maniaque et que je sais que je vais devoir lâcher au risque d’être pénible. Par contre je gagne 10% de couple ;))

    J'aime

  5. De mon côté j’inverse les temps boulots et enfants (mais j’ai la chance de travailler à la maison et ai ralenti le rythme cet année pour récupérer les 3 chaque jour le midi). Je suis moins à cheval sur le ménage, option tant pis on s’en fout, et demande à chacun de ranger soi même sa chambre… Je ne repasse derrière qu’une fois par semaine (max!) pour réparer les dégâts avec eux. Mais j’essaie de cuisiner de plus en plus, moi aussi j’ai appris en devenant maman ! Enfin, mon objectif serait plus de temps à deux… mais en attendant l’arrivée de bébé4 je suis pour l’instant couchée à maximum 21h, donc… pour plus tard malheureusement !

    J'aime

  6. Je suis une grande maniaque de la propreté et surtout du rangement mais les tâches ménagères étant partagées avec Papa est occupé, je me force à ne pas me mêler de sa partie (même si parfois ça me démange furieusement). Après, il est vrai que j’ai un peu de mal à trouver du temps en semaine pour les loulous, il va d’ailleurs falloir que je renvoie mon organisation pour dégager davantage de temps de qualité.

    J'aime

  7. J’admire ce sens de la répartition.
    Je ne saurai dire combien de temps j’octroie à quoi. Je peux juste dire que ce n’est pas assez.
    Hier, j’ai fait des courses pour les petits (je profite de 10% fidélité), j’ai senti les regards lourds de certaines personnes à la caisse quand j’ai étalé tous les plats préparés pour bébés. Genre « pffff, elle ne fait même pas à manger pour ses enfants. » Oui j’ai honte mais je n’ai pas le temps (hormis le mercredi et le week-end).
    Ici le choix a été fait d’habiter en lointaine banlieue (cause budget) mais à côté du boulot du papa. Et le temps perdu dans les transports est… perdu dans les transports. (bon OK j’en profite pour lire, un luxe que je n’ai plus autrement).
    Le rangement et moi, c’est une longue histoire d’incompréhension. Juste que je retrouve mes petits dans mon bordel (mon mari ne comprend pas comment c’est possible). Heureusement j’ai un fils maniaque qui range tout par couleur, taille, … (mais de qui tient-il ?).
    Les maîtresses n’arrêtent pas de dire que dès qu’on peut, faut enlever les enfants de la collectivité. Très culpabilisant pour mon petit cœur de maman qui n’a pas besoin de ça pour s’en vouloir tous les matins de ne pas pouvoir faire plus. C’est la dure loi de la working mum qui habite et/ou travaille à plus d’1h.
    Et pourtant je suis à 70% pour des raisons organisationnelles (le papa ne pouvant pas aller récupérer les petits chez la nounou, les grands à l’école puis préparer à manger le soir en gérant les 4, même si c’est un super papa !) et j’ai le mercredi pour pouvoir planifier les rdv docteurs, orthophoniste, courses de dépannage, lessives, ménage, …
    Bref, je t’admire…

    J'aime

    1. Merci, mais moi aussi je t’admire ! Elever des enfants tout en travaillant à plus d’une heure de transport, ça doit être parfois bien compliqué. Ce que tu as perçu comme des reproches dans le regard des gens à la caisse devant tous tes petits pots n’en étaient peut-être pas. Ils se disaient peut être que tu étais une maman organisée qui préfère passer plus de temps avec ses enfants que dans sa cuisine. Et les animateurs ou les maitresses qui te disent que « ça fait de grosses journées quand même pour des si petits », tu les ignores évidemment. Chacun fait comme il veut, et surtout comme il peut. L’important est que les enfants soient heureux. Les miens le sont avec des journées de 10.00 par jour en collectivité depuis qu’ils sont tout petits. Si un jour ça devient pesant pour eux, je m’adapterais 😉
      A bientôt

      J'aime

  8. Je te lis depuis un moment et je commente de temps en temps. Je veux d’abord te remercier pour ton blog qui permet de voir les choses autrement, et ça fait du bien -en tout cas à moi :-)-
    Je suis une petite joueuse, maman de « seulement » 2 enfants, qui bosse à plein temps à 1h de son domicile te qui parfois / souvent / comme en ce moment part en plus en déplacement à l’étranger.
    (petite joueuse me va très bien comme ça en passant, on est bien à 4, ça restera comme ça, sauf si on compte le chat !)
    J’aime beaucoup ton article et ta manière très mathématique de voir les choses. Il faut que je calcule tout ça. Ca me fera très certainement relativiser.
    (bon, cette semaine ne compte pas, j’ai fait du 60% boulot, 30% dodo et le reste pour manger, me laver et j’ai quand même réussi à quasi 15 min d’abdo par jour et 25 minute de footing mardi soir. Mais ça c’est seulement parce que je suis loin de mon nid et de mes oisillons – heureusement que Papa Aigle veille)

    J'aime

    1. Je n’aime pas trop m’éloigner du nid, mais j’avoue que parfois, c’est reposant ! Merci de partager un peu de ta vie de working mum ici, moi aussi, ça me fait du bien de voir comment s’organisent les autres, et qu’on est est finalement toutes plus ou moins dans la même galère 😉

      J'aime

  9. J’ai essayé de jouer le jeu des pourcentages, pas facile !
    Hypothèse de départ : 7 journées de 16 h dans la semaine, soit 112 heures.

    Job – 36 % : 4 journées de 10h par semaine (transport compris). En ce qui me concerne on ne peut pas vraiment parler de pause déjeuner puisque je la passe généralement avec un sandwich devant mon écran à bosser pour rattraper les heures non élastiques du matin et du soir (dans un monde d’hommes, pas toujours facile à assumer mais je m’y efforce). J’ai la chance d’avoir des horaires qui me permettent de poser les enfants à l’école le matin et d’être à la maison au plus tard à 18h30 le soir, et d’avoir tous mes mercredi alors je m’estime plutôt bien lotie !

    Tâches ménagères – 18 % : En moyenne 2h par jour les jours de boulot et le double le reste du temps. Je ne suis pas une accro au rangement et j’essaie d’autonomiser un maximum les enfants mais il reste la gestion du linge, la préparation des repas (je ne fais que du simple mais jamais de tout pret), le nettoyage de la cuisine après les repas, les courses (même avec le drive), le ménage (même avec un robot aspirateur !). J’y passe peut-être même encore plus de temps mais je jette un voile pudique dessus… Bon, pour garder bonne conscience on va dire que quand même une partie de ces heures est aussi du temps passé avec les enfants !

    Les enfants – 20 % : 1h30 par jour les jours de boulot / 4h le week-end / 8h le mercredi
    Comme toi, je ne suis pas fan des activités manuelles… Mais je raconte des histoires, on fait des balades, j’écoute le petits secrets et les gros chagrins, je fais réciter les leçons, je répète pour la 1000e fois « Arrête de taper ton frère ! », « Range ta chambre ! »… Bref à mi chemin entre la Maman que j’aimerais être et la marâtre que je ne suis quand même pas (hein ?) Il n’y a jamais assez de temps mais on fait au mieux.

    Le couple – 14 % : 1h30 le soir une fois les enfants couchés / 2h le vendredi soir (l’apéro du vendredi c’est sacré) / 4h par jour le week-end à la louche.
    On essaie de garder un priorité sur ce sujet, mais pas pacile tous les jours…

    Moi – 9% : 1h par jour les jours de boulot (qui comprend la douche et les pauses pipi ! youhou !), le double les autres jours…

    Bon, il reste 3% que je ne sais pas où caser… 🙂

    Aimé par 1 personne

  10. Ici seulement deux enfants, et un job à plein temps, mais pas très prenant (50h/ semaine hors de chez moi tout de même…)

    Job 30% – c’est peu et énorme en même temps. Je couple avec les commandes de courses en livraison sur la pause dej, le petit dej en arrivant au bureau…

    Temps pour les enfants 36%. Mais une fois passés le dîner, le bain… Finalement c’est peu, très peu

    Taches ménagères. 2%. On a une nounou à domicile et une femme de ménage. C’est Mr qui fait le repassage. Les lessives c’est deux fois par semaine x 3 machines en programme 30 minutes. Le panier à linge déborde tout le temps, et je n’ai que 2 enfants. Aussi, mon homme bosse en costard, donc c’est le pressing qui gère cette partie là 🙂

    Cuisine 5% mais j’aime ça, puis j’ai l’impression de faire quelque chose d’utile pour les filles, que grâce à moi elle mangent correctement. (Ma nounou gère pour le midi) Je cuisine le dimanche à l’heure de la sieste. Et en général quand j’ai fini je me dis que j’aurais mieux fait de me poser et de me reposer…

    Temps pour nous : 10% C’est très faible. Mais on arrive à faire des week ends à deux, des restos, des soirées…

    Temps pour moi : 17%, mais je compte les nuits dedans 😉

    On galère tous un peu non ?

    Je découvre ici, j’adore !

    Aimé par 1 personne

    1. Bienvenue ici, et merci de ton témoignage. Tu es 50 heures par semaines à l’extérieur de la maison, et tu dis que ça n’est pas très prenant ?? Bravo pour ton organisation, mais il faut qu’on se le répète, dormir ne devrait pas être considéré comme du « temps pour soi » 😉

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s