Super glue

Capture d’écran 2016-03-24 à 10.42.15.png

Il me colle, du soir au matin, dans mes bras, sur mes genoux, accroché à mes jambes. Il m’accompagne à la cuisine ou dans la salle de bain tambourinant de désespoir quand je le laisse derrière la porte. Il préfère mes bras à tout autre moyen de locomotion. Il ne fait pas ses nuits, et n’arrive à se rendormir qu’après m’avoir serré dans ses bras, rassuré de savoir que je suis là. Lorsqu’il joue avec ses frères et soeurs, il vérifie que je ne suis pas loin, s’approche rapidement, me fait un câlin et repart aussitôt s’amuser, rechargé de sa dose d’amour maternel. Il s’installe sur mes genoux dès que je m’assois, et pose sa tête brusquement contre moi. Souvent il attrape mon visage entre ses mains  maladroites et me fixe intensément, d’un regard à la fois puissant et fragile, qui semble dire tu es tout pour moi, j’ai besoin de toi. Mais sait- t’il au moins que c’est moi qui ai besoin de lui, tellement besoin de lui ?

4 commentaires sur “Super glue

  1. Dis donc, je suis peut être un chouia sensible en ce moment mais tu m’as fait verser une larme. Je crois que j’ai le même petit koala/glue à la maison, et parfois ça me fait peur, parce qu’ils sont deux, que je n’ai que 2 bras et que des (trop) courtes journées. Mais comme tu l’écris là c’est beau, et ces câlins donnent tellement envie…

    Aimé par 2 people

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s