Faire le tri

Capture d’écran 2016-03-29 à 11.32.37.png

Les jumeaux ont plus de deux ans, il faut se rendre à l’évidence, ce ne sont plus des bébés. Et ça, moi, j’ai du mal. Les chaussures pointure 18 trainent encore dans le placard, comme l’écharpe de portage qui ne me quittait pourtant jamais. Il m’arrive de l’utiliser encore un peu, sur des courts trajets, mais je dois bien reconnaitre que ça n’est plus le moyen de transport idéal avec un petit qui dépasse les 12 kg sur la balance ! Je fais le tri dans les vêtements, et j’ai toujours un pincement au creux du ventre lorsque je plie les tout petits bodies naissance, tu sais, ceux qui s’attachent sur le devant. Je fais des piles de pyjamas, le 0/3 mois, le 3/6 mois, le 6/12 mois, tous ces pyjamas qui ont été portés par mes quatre enfants. Je fais des piles, je trie, je classe, je range, mais je n’arrive pas à m’en séparer. Depuis bientôt 9 ans pourtant, je gardais tout, avec d’infinies précautions. Le berceau, le landau, la poussette, la baignoire, les biberons, les vêtements, les langes, les bavoirs … je gardais tout en attendant le moment précieux où ils serviraient à nouveau … mais cette fois c’est terminé, je sais que tout ça ne servira plus. Oui, mais cette petite robe là, je me souviens très bien qui nous l’a offerte, je me souviens aussi l’adorer tellement que numéro 4 la portait comme une blouse jusqu’à récemment, je ne veux pas encore la donner, je ne peux pas, je ne suis pas prête. Il va falloir que j’y arrive pourtant. A six en appartement, il n’y a définitivement pas la place pour tout garder. Alors tout doucement, je commence à remplir une valise, ma valise à bébés, celle qui enfermera mes plus beaux trésors. Leurs bracelets de naissance, les petits bonnets, les chaussons en laine et les couvertures tricotés par les grands-mères, les premiers pyjamas, ceux en taille préma qu’ils ont portés les premiers jours, les premières chaussures et tous les objets qui feront rejaillir les jolis souvenirs. Une petite valise pour 4 débuts de vie, qui m’aidera à me séparer de tout le reste, tout doucement, je ne suis pas pressée …

6 commentaires sur “Faire le tri

    1. Pfiooouuu… ton article me fait monter les larmes aux yeux. Mes toutes petites n’ont que trois mois mais déjà, les tout petits pyjamas taille préma, naissance et 1 mois ont quitté leur commode… et moi aussi je sais qu’ils ne serviront plus à l’un de mes enfants et qu’il va falloir m’en séparer.
      C’est fou que ce soit si dur. Si dur de savoir que je n’aurais plus de bébé, si dur de savoir que je quitte la maternité. Je suis en paix avec cette décision pourtant. Mais ranger donne un côté définitif, une page qui se tourne vraiment. Et comme à chaque grande étape, l’émotion est bien présente.
      Alors vite vite, il est urgent de savourer. Mes petites vont se réveiller… comme chaque fois, je vais enfouir mon nez dans leur petits cous et les respirer profondément, me remplir de leur odeur pour ne jamais l’oublier et ne jamais oublier combien j’aime ces moments avec mes tout petits…

      J'aime

  1. C’est vrai qu’il est difficile de se détacher des ses petits bouts de nos enfants, un petit pull, un doudou, un jouet, un vêtement qu’on aimait bien !! Le vide se fait petit à petit naturellement. Des choses qu’on ne donne pas aujourd’hui partiront plus tard car nous arriverons plus facilement à nous en détacher. il ne faut pas forcément forcer le destin ! même si parfois la place vient à manquer !

    J'aime

  2. Pareil, j’ai déjà rangé le préma, naissance et 1 mois (je leur mets encore du 3 mois mais franchement, il va être temps de passer au 6) et à chaque fois c’est un déchirement car je sais que ce sera la dernière fois pour moi. Je les garde pour ma petite soeur, elle prendra la relève dans quelques années !

    Aimé par 2 people

  3. Je n’ai jamais ressenti ce besoin de garder des choses et tout donné au fur et à mesure que les vêtements devenaient trop petits ou les équipements inutiles. Par contre il a sa valise ou plutôt sa boîte qui contient toutes ses premières fois et que je complète au fil du temps : la bola de grossesse, ses vêtements de naissance, son bracelet de maternité, le bibi de se première tétée, ses premières chaussures, sa première mèche de cheveux… J’aime bien l’ouvrir, regarder ces trésors sentimentaux, m’attendrir dessus puis je referme. Lui sera-t-elle destinée ou la garderai-je ? Je ne sais pas.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s