Maman vire au bio

 

Capture d’écran 2016-04-18 à 12.21.40.png

A la naissance des mes premiers enfants, le bio n’était pas encore aussi hype. Les mamans écolo, je les prenais en peu pour des hippies,  qui refusaient la facilité de la modernité qu’on nous offrait. Mais ça, c’était avant. À l’arrivée des jumeaux, les blogs parentaux regorgeaient d’écharpes de portage physiologique, de couches lavables, de petits pots bio et de bodies en coton organique. Mon Mixa bébé avait lui-aussi revu sa formule pour y enlever son paraben, et les biberons en verre avaient fait leur come-back. Du bio plus accessible, auquel j’ai adhéré assez facilement. Mais maintenant que je sors un peu la tête de l’eau, je voudrais aller un peu plus loin. J’aimerais comme beaucoup me détacher un peu du système de la grande consommation, acheter moins, mais mieux, tout en sachant pertinemment qu’il faut que ça reste facile. Inutile de me compliquer la vie plus qu’elle ne l’est, c’est pas l’idée, mais pour y voir plus clair, j’ai fait la liste des gestes que je fais actuellement, et ceux vers lesquels j’aimerais me rapprocher.

  • La bouffe, définitivement : on a beaucoup de marge d’amélioration de ce coté là. J’utilise des sacs en coton pour faire les courses, et c’est à peu près le seul geste écolo que je pratique au niveau de l’alimentation ! On ne mange pas beaucoup de viande à la maison, mais les knackis restent desesperemment un incontournable chez mes kids, je ne vais pas les en priver. Il faudrait que je cuisine plus, que j’apprenne à faire des gâteaux pour le goûter (J’ai encore raté un gâteau au yaourt hier, je pense être un cas désespéré), et que j’achète des légumes et des fruits plus souvent. Bref, tu l’as compris, je suis encore très loin de faire mon compost. Note quand même que nous venons d’installer un petit potager urbain sur le balcon, dans lequel nous avons planté quelques légumes bio … qui pousse tranquillement à 100 mètres du périph. Pas sûre que ma récolte soit safe 😉
  • L’hygiène des mômes : couches lavables  … uniquement le week-end. Couches jetables écologiques le reste du temps. J’avoue avoir laisser tomber les lavables en semaine, trop galère. Que du lavable pour le coton et les lingettes également. J’utilise du liniment, mais surtout de l’eau pour nettoyer le visage et les fesses de mes enfants. Je soigne aussi l’eczéma et les conjonctivites récurrentes de mon dernier avec de l’huile essentielle de camomille romaine. Pour les produits de bain, je fais gaffe aux parabens et je reste accro à l’odeur du Mustela.  Je suis fan des produits bio type Cattier et il m’en arrive d’en acheter, mais honnêtement, avec 4 enfants, j’ai tendance à mettre dans le Caddie le DOP format familial, c’est plus rentable.
  • La maison : vinaigre blanc + quelques gouttes d’huile essentielle pour que ça sente bon. Ça nettoie tout. Je mets un peu de bicarbonate de soude dans la machine à laver pour remplacer le Calgon, et encore quelques gouttes d’huile essentielle de lavande ou de tea tree lorsque je lave les couches. Je me sers aussi d’un diffuseur à base de thym et d’Eucalyptus lorsque les enfants sont malades. En fait je suis une zinzin de l’huile essentielle ! Et sinon, j’ai lu ça, et forcément, j’ai trop envie d’essayer 🙂
  • Hygiène perso : coton lavable également, je ne mets plus de crème sur mon visage. De l’eau micellaire et de l’huile (de lotus, d’amande douce, de carottes, de fleur d’oranger …) pour me démaquiller. Shampooing et gel douche industriel, par facilité, par économie aussi, mais je pense aller vers des produits plus naturels, dès que les flacons seront terminés. Je me brosse les dents de temps en temps au bicarbonate de soude, désagréable, mais efficace. Et pour tout te dire, parce qu’on commence à bien se connaitre, j’ai adopté la cup depuis longtemps.

Force est de constater qu’il y a toujours énormément de produits industriels dans mes placards donc, et même si j’ai conscience de vouloir autre chose, je vais d’abord rechercher la facilité c’est indéniable. Alors pour le moment, on avance à notre rythme vers une consommation plus raisonnée, mais sans culpabiliser. Et chez vous, ça se passe comment ?

 

21 commentaires sur “Maman vire au bio

  1. Moi aussi j’adore les huiles essentielles! Côté nourriture je fais beaucoup moi même mais je te rassure les knackis sont aussi un must chez nous… Dès qu’on sera dans notre maison on s’attaquera au potager! Pour le reste j’avoue qu’il y a beaucoup à faire… Je ne suis pas très « écolo » plus par flemme que par convictions! Mais j’avoue que ton lien pour faire sa lessive me tente beaucoup!!!😉 des bisous

    J'aime

  2. Moi, je trouve qu’avec 4 enfants, ce n’est pas si mal. Moi, je m’y suis mis doucement avec le premier et j’espère continuer dans cette lancée avec le deuxième. ^^
    Pour la salle de bain, tu as testé les shampooings solides? J’ai commencé en début d’année et je suis ravie de la tenue. Je me demande quand FeuFolet arrivera à s’en servir seul, pour l’instant, il essaye de se savonner avec … alors qu’il a du mal avec le savon liquide.

    J'aime

      1. Pour les cernes je te conseille l’huile d’avocat !!
        (je viens de découvrir ton blog, je m’y amuse et m’y instruit beaucoup, bravo et merci !)

        J'aime

  3. Après être tombée sur un article de la famille zéro déchets, j’ai eu vraiment honte de mes placards. Depuis, j’ai trouvé à deux coins de rue un magasin de produits en vrac…et bio! J’y vais avec mon ou mes « vieux » contenants au détour d’une promenade en poussette. J’ai testé la lessive bio, le détachant pour le linge. Et étrangement ou pas c’est génial! (et en plus moins cher…). Ils font aussi gel douche, shampoing, épices, produits ménagers….(produits Lemieux, Québec). J’attends de finir mes produits habituels et je passe au bio et au vrac! Et pour le liquide de rinçage de mon lave-vaisselle, du vinaigre blanc dans lequel je mets mes pelures d’oranges ou de citron pendant 3 semaines, je filtre et hop, c’est prêt…plus efficace en plus!

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, sur les emballages, il y a beaucoup à faire aussi. Le problème, c’est de devoir aller à plusieurs endroits pour consommer mieux. Le local à la biocoop, le vrac dans la boutique bio du coin et le supermarché pour les impondérables… Pas toujours évident de trouver le temps !

      J'aime

  4. Alors moi c’est surtout la nourriture, j’ai eu un déclic lors du scandale de la viande de cheval, depuis plus de plats préparés à la maison et au grand dam de mes enfants plus de knakis… je ne juge pas ils en ont beaucoup manger et continue d’en manger mais pas à la maison, on va dans les fast food comme tout le monde mais à la maison j’essaie de leur donner des bons produits. Après je vis dans une région où il est facile de trouver de la bonne nourriture, donc soit c’est du bio soit c’est des produits de producteurs locaux. Bien sur ils mangent des desserts industriels mais ils prennent aussi plaisir à manger des fruits, donc je suis contente.
    Les huiles essentiels j’aimerai bien tester mais je n’y connais rien et je n’ai pas encore pris le temps de me pencher sur le sujet.
    J’aurais aimé aussi les couches lavables mais je n’ai pas eu le courage, j’utilise coton liniment mais il y a aussi toujours un paquet de lingette qui traine, c’est tellement pratique.
    Côté maison, plus qu’un virage bio c’est plutôt un retour en arrière, dans le sens où je privilégie les astuces de « grand mère », comme toi vinaigre blanc, bicarbonate de soude, et pour les sols eau bouillante mais plus de produits.
    Voilà pour mes petits gestes quotidiens….

    J'aime

  5. Nous aussi on est passés au vinaigre blanc et bicarbonate de soude qui remplacent beaucoup de produits.
    Côté nourriture je fais de plus en plus moi même : exit les pâtes brisées toutes faites, les mayos avec du sucre dedans (mais oui), je fais aussi mon pain avec ma nouvelle machine et souvent des brioches pour les petits dej et goûters des enfants (qui restent tout de même accros aux cookies du supermarché…). Dans l’ensemble très peu de plats tout prêts, mais beaucoup de légumes surgelés !
    Et cette année j’ai planté des tomates 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Elles en sont où tes tomates ??? Les miennes qui poussent donc sur mon balcon, au 12 e étage, semblent souffrir du vent. Sans compter la météo toute grise à Paris … Je ne suis pas sûre d’en manger beaucoup cet été 😦

      J'aime

      1. Ben pour le moment j’ai 3-4 petites fleurs mais bon c’est le début…
        Je suis en région lyonnaise mais le temps est aussi pourri que chez toi cette année. Mais bon c’est pas sensé avoir des fruits à partir de juillet ? (je débute…)

        J'aime

  6. Aaaah ben je l’attendais cet article ! Effectivement, on est sur la même longueur d’ondes ! 😀
    Chapeau pour avoir adopté les couches lavables le weekend !! Si je peux me permettre une question pratique, comment tu fais pour stocker les parties sales avant de les lessiver ?
    Moi j’étais bien contente d’avoir cousu mes lingettes lavables mais finalement c’est carrés de coton… J’ai voulu nettoyer son royal fondement avec et c’est resté tâché, donc bon. Il doit faire des cacas radioactifs – en même temps, ils sont couleur jaune poussin !!
    Et franchement les biscuits maison c’est surfait, trop difficile d’égaler les tartelettes au chocolat du commerce !! Alors je reste industrielle à ce niveau-là. Par contre brioches, boulange, ça c’est plutôt facile à faire : au robot et basta! (ou presque^^)
    Bon courage dans la voie de la bobo bio-attitude!!!

    Aimé par 1 personne

    1. Difficile de convaincre mes gamins que mon moelleux au chocolat est meilleur que celui de Picard ( qui est très bon il faut l’avouer). Pour les couches, je stocke pas en fait. Je rince le plus gros dans le lavabo, et direct dans le tambour de la machine, en attendant la fournée du jour ;). Je fais plusieurs lessives par jour le week-end !

      J'aime

  7. Je suis en congé parental et je n’ai « que » 3 enfants (6,4 et 2 ans) donc j’ai plus de temps pour cuisiner… J’étais nulle en cuisine aussi (je préférais encore faire la vaisselle, c’est dire), mais avec la pratique et l’aide d’internet je m’améliore un peu… Pour les courses alimentaires, j’utilise parfois la ruche qui dit Oui, pour acheter des produits locaux sans faire 36 magasins. Mais je ne sais pas si ça existe en région parisienne.
    Par contre je débute juste dans l’utilisation des huiles essentielles, bcp de progrès à faire de ce côté là!
    Pour les produits d’entretien et d’hygiène, je remplace petit à petit. Mais ça demande du temps pour se renseigner (ingrédients à éviter, recettes maison…) ! Je fais attention au phenoxyethanol en plus des parabens, et dès que j’ai fini mon flacon de shampoing je teste le shampoing solide (un Lamazuna). Je suis aussi passée à la crème solaire minérale cette année (suspicion d’allergie de M. aux filtres solaires chimiques…).
    Pas eu le courage pour les couches lavables avec 3, alors avec 4 chapeau ! J’utilise aussi du liniment, mais j’ai toujours des lingettes pour les sorties et voyages.

    J'aime

    1. Bienvenue Nauru 🙂 3 enfants en 4 ans donc, belle perf ;). Oui, la ruche qui dit oui existe ici aussi, mais je n’y suis jamais allée. Tout le monde parle du shampooing solide, je pense que je vais tester bientôt. Et pour les lingettes, je les prends en jetables (mais bio quand même) pour les voyages. Ca reste quand même très pratique !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s