Les moments préférés #novembre

Capture d’écran 2016-11-22 à 16.02.49.png

#1- Retrouver mon fils, après plusieurs longues minutes d’angoisse. Le coup classique, je croyais que numéro 1 le surveillait, il croyait que je m’en occupais, il a bien fallu se rendre à l’évidence, numéro 3 avait bien disparu depuis un bon quart d’heure. J’ai flippé – grave. J’ai hurlé aux 3 autres de rester ensemble et de ne pas bouger, pendant que je remontais le boulevard en courant, le souffle court et la boule au bide, m’efforçant de me dire que tout irait bien, qu’on allait le retrouver, que des adultes bien intentionnés feraient attention à ce petit gars de 2 ans et demi seule sur sa trottinette. Fin du suspense. Je l’ai retrouvé dans une boulangerie, en train d’essayer de passer commande d’une baguette pas trop cuite. Raté pour les adultes bien attentionnés, il n’en a pas croisé un seul alors que la rue était pleine à craquer. Manifestement ça ne choque personne de voir un enfants de 96 cm se déplacer seul. Notez qu’il n’a pas non plus croisé d’adultes mal intentionnés, et c’est surtout ça l’important.

#2 – Le regard perturbé du garçon de ce café un peu chic, à qui je demande s’il est possible de prendre un verre, et qui n’aperçoit qu’un peu trop tard que je ne suis pas seule comme il l’avait pensé, mais accompagnée de 3 adultes et de 4 enfants, leur doudounes, leur cagoules et leur nez qui coulent. Son sourire s’est transformé en rictus pincé. Il a ensuite été parfaitement odieux. Pour la peine, numéro 4 en a profité pour faire une crise apocalyptique… Quitte à lui flinguer sa matinée, autant y’aller à fond.

#3 – Connaitre enfin par coeur la posologie du Nausicalm, soit une demi cuiller à café. Numéro 4 en a avalé l’équivalent d’un gobelet, ça ne lui a pas réussi… du tout. Reprise en main immédiate sur le thème de la prévention des accidents domestiques.

#5 – Le serveur du Starbucks qui m’offre le chocolat chaud, parce que le cookie au Nutella, il est meilleur avec. Je suis entrée dans ce café frigorifiée, le visage fermé, éprouvée par une journée de travail désagréable, j’en suis ressortie en sifflotant du Pharell Williams …. le bonheur ne tient parfois qu’à un chocolat viennois.

#6 – Une session flaques d’eau avec les minis, qui ne l’avaient encore jamais fait. On a enfilé les bottes de pluie des plus grands, enfin surtout eux, parce moi, je suis cette fille qui pense qu’un adulte ne devrait pas avoir le droit de porter des bottes en caoutchouc. On avait une paire en 21, une autre en 27, sachant qu’ils font tous les 2 du 24, on n’était pas trop mal, même si on a du déchausser Numéro 4 à l’aide d’un pied de biche. Moi qui d’habitude braille plusieurs fois par jour « on ne MAAAAARCHE PAAAAAS dans l’eau », là, je les encourageais à sauter dans toutes les flaques du quartier. Après quelques instants de déstabilisation, mes 2 zinzins s’en sont donné à coeur joie, le bonheur ne tient parfois qu’à une journée de pluie.

#7 – Recevoir les nouvelles quotidiennes de mon fils, parti 2 semaines en classe découverte en Italie, et puis le retrouver si grand, mon petit …

#8 – Accompagner une sortie scolaire, une première pour moi. La thématique était le ramassage de feuilles mortes dans le square … tu imagines mon état d’excitation. La prochaine fois je me porterai volontaire sur la sortie Parc Asterix comme tout le monde. Mais la môme était ravie, mission accomplie. J’ai pu également prendre du recul par rapport à la pénibilité de mon job en regardant l’instit à l’oeuvre.

#9 – Les gamines en tutu dimanche soir en train de nous faire THE spectacle, les gars qui se joignent à la choré en rigolant, et nous qui regardions tout ça passionnément. C’était pas West Side Story, mais c’était la comédie musicale de ma vie ce truc là, j’te jure…

#10 – Le concert de Placebo, comme il y a 10 ans. Brain Molko a pris un petit coup de pelle, nous aussi, mais on s’en fout. Ses premiers albums eux n’ont pas pris une ride. On a braillé, on a chanté, on a vibré. On a retrouvé nos 20 ans le temps d’une soirée, et on s’est rappelé comment c’était, la vie d’avant.

 

 

 

 

12 commentaires sur “Les moments préférés #novembre

  1. Oh la la la frayeur que tu as du te faire quand ton loulou s’est fait la malle ma pauvre 😳 et j’aime bien le « recul » en voyant ce doux métier d’instit… Je me dis ça tout le temps aussi quand je dépose mes enfants à l’école !! 😁

    Aimé par 1 personne

  2. Oh mon Dieu !
    Ton moment #1 réveille les souvenirs de mon N°2 très fugueur à 2 ans et demi aussi.
    La fois où il a profité que je remette les sandales de sa grande sœur pour se sauver sur la plage bondée…
    Et la meilleure, la fois où il s’est sauvé du mini club et où lorsque j’y suis retournée avec mon gamin à la main (retrouvé à l’autre bout du club de 3000 personnes) l’animatrice de 12 ans et demi m’a expliqué que ben oui elle ne s’était pas rendue compte qu’elle avait perdu un gosse mais que quand même elle n’allait pas fermer les portes à clé pour si peu…
    A chaque fois 5 ans d’espérance de vie qui s’envolent !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s