Lettre à mes fils

capture-decran-2016-11-10-a-16-34-53

Les gars, c’est maman, juste 2 ou 3 trucs à vous dire, là que j’y pense. Pour le moment, vous êtes encore tout frais, pas encore tout à fait finis. Mais bientôt, vous chausserez du 43 et ne m’embrasserez quasiment plus. Bientôt, vous quitterez le nid pour commencer à construire le vôtre, et c’est là que je pourrais dire que j’ai réussi ma mission. Je vous aurais nourris, changés, nettoyés, shampouinés, depouillés, soignés, cajolés, choyés et engueulés, maintenant, c’est à vous de jouer. Mais attention les gars, je vous garde à l’oeil, pas question de se laisser aller. Si l’un de mes plus beaux rôles aura été d’élever des petits garçons, j’aimerais vous voir devenir de grands monsieurs. Alors faudra faire gaffe, et continuer d’être curieux hein, tout le temps, les yeux et les oreilles grand ouverts. Il faudra s’interroger, demander à comprendre, toujours, même et surtout quand ça parait compliqué. Il faudra se remettre en question, se laisser bousculer parfois. Se mettre à la place de l’autre aussi, c’est important. Aussi différent soit-il, vous verrez, souvent les points communs sont plus nombreux que les différences. J’aimerais que vous soyez gentils aussi, c’est tout bête hein, être gentil, mais je vous l’assure, la gentillesse, c’est la clé. Je compte sur vous aussi évidemment pour faire avancer l’égalité homme / femme, sans vous, ça ne peut pas avancer cette histoire là. Et quand on dit égalité, ça ne veut pas dire filer un coup de main de temps en temps en cuisine, vous vous en souviendrez hein ? Pas de vannes lourdes ou de blagues un peu limites non plus. Peut-être que ça fera marrer les copains, mais c’est souvent moins innocent qu’on ne veut le croire, et surtout, c’est pas vraiment drôle non plus alors abstenez-vous. Il faudra bien sûr toujours se rappeler les règles de base, comme celle qui dit que quand une fille vous dit non, elle le pense vraiment … et si elle dit oui après 4 mojitos, et bien ça veut dire non aussi. Je vous parle de filles ici, mais évidemment je serais heureuse de vous voir heureux, peu importe le chemin que vous suivrez. Faudra pas prendre trop de risques non plus. Il arrive parfois qu’on ai besoin de prouver quelque chose aux autres ou de se prouver quelque chose à soi, de repousser un peu les limites. La plupart du temps, c’est stupide. Faites gaffe les gars, je ne me suis pas tapée des nausées, des contractions et des bouquins de Tchoupi pendant des mois pour que vous vous plantiez un soir de beuverie. Je compte sur vous pour ne pas déconner avec ça. Il faudra que vous soyez prudents donc, mais pas trop quand même. Rappelez vous, les regrets sont bien plus douloureux que les remords, alors lancez-vous, allez-y, droit devant et tête baissée, parfois, c’est nécessaire. Bon allez, j’arrête avec mes recommandations, de toutes façons vous ferez bien comme vous voudrez. Je le sais bien, j’ai fait comme j’ai voulu moi aussi. Et quand je vous regarde tous les deux aujourd’hui,  je trouve que ça m’a vachement réussi.

Love you boys.

Maman

NB : N’oubliez surtout pas d’écouter un peu de Radiohead de temps en temps, c’est indispensable.

31 commentaires sur “Lettre à mes fils

  1. Superbe. L’éducation des garçon est un véritable enjeu aujourd’hui après toutes ces années où l’on a plutôt éduqué les filles à faire attention à ne pas se mettre dans une situation qui pourrait leur causer des ennui et les garçons à être « de vrais mecs ». Merci d’éduquer des garçons qui respecteront ma fille plus tard !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s