Horaires de bureau

Capture d’écran 2017-01-09 à 17.25.21.png

18.30, j’essaie d’écourter la conversation téléphonique, les yeux rivés sur l’horloge. Si je pars à 18.30, j’arrive à la crèche à temps. Si je pars à 35, non. C’est juste une question de timing. Alors comme chaque soir je suis la première à quitter le bureau, un peu en crabe bien souvent, toujours cette foutue culpabilité et l’impression de jouer la touriste en quittant si « tôt ». Parce 18.30, en agence, ça reste tôt, quoi qu’on en pense. Les horaires
sont plutôt cools ici me demande la stagiaire en me voyant rassembler mes affaires ? Oui, elles le sont. Pas de réunion tardive ou de « nocturne » lorsqu’ils faut boucler certains dossiers, alors je mesure ma chance. Bien sûr je pourrais être plus zen sur les horaires en demandant à une baby-sitter d’aller chercher mes enfants le soir, mais c’est une limite que je ne veux pas franchir, que je ne veux plus franchir. J’ai eu une nounou plusieurs années, elle gérait les sorties de classe, les aller-retours aux activités, les bains, les dîners et les devoirs. C’est à elle que mes grands racontaient leurs journées d’école et leurs histoires de gosses. Et ça, je n’en veux plus. Le temps qui passe peut-être, une façon différente de voir les choses certainement et un réajustement des priorités… Je souhaite préserver ma vie pro tout en profitant de mes enfants au maximum, et même si certains soirs sont plus difficiles que d’autres, j’ai l’impression de m’en sortir, malgré tout. Malgré  les diners pour 6 à préparer chaque soir avant même d’avoir enlevé ses chaussures, malgré la maison qu’il faut maintenir propre, malgré le linge qu’il faut laver, détacher, sécher, trier, plier, ranger, tous les jours, implacablement, malgré le découragement de temps en temps, devant l’ampleur de la tâche. Mais je prends tout, les Danettes renversées, les mômes chiants, les exposés d’histoire et les shampoings qui ne piquent pas les yeux. Je prends le rendez-vous pédiatre à 20 heures et la livraison des courses à 21. Je prends le dernier sèche linge de 23.30 et le pipi au lit. Je prends le quatrième verre d’eau, les 4 histoires du soir et le dernier dernier câlin. Je prends leurs blagues pourries et leurs bagarres pour qui aura l’assiette en forme de chat, je prends leurs anecdotes de cours de récré et le verre d’eau sur le tapis. Je prends leur j’aime pas les brocolis et les petites mains grasses qui trainent sur les murs. Je prends les papiers à remplir avant d’aller dormir et les sacs de piscine à préparer. Je prends les couchers qui durent 3 plombes et les parties de Lynx qui dégénèrent. Je prends leur complicité qui se construit chaque jour et leurs conversations si drôles. Je prends la couche sale et le pyjama à changer aussi, je prends la fièvre qui monte au milieu de la nuit et les suppos de doliprane. Je prends les colères, je prends les fous rires et je prends les larmes.  Je prends tout et j’en prends plein la tronche, plein les yeux et plein le coeur, parce que cette vie là, elle est faite pour moi.

 

40 commentaires sur “Horaires de bureau

  1. Merci pour ce si joli texte (encore un!).
    C’est tellement ça! On en demande et on en redemande de ces shoots de bonheur, shoots fatigants et usants mais tellement bons!

    J'aime

    1. Pas évident de le faire ce choix pourtant. Souvent, j’ai encore l’impression d’avoir fait le mauvais ( pas assez « performante » au bureau, pas assez « performante » en tant que mère …). Ce qui m’aide beaucoup, c’est la bienveillance que je me porte. L’impression de ne pas assurer peut-être, mais de me sentir coupable, presque plus 😉

      J'aime

  2. Je te souhaite tout plein de courage pour cette bien jolie vie – parce que malgré le fait que tu ne voudrais laisser ta place pour rien au monde, il te faut quand même le courage de gérer tout ça non-stop. Et de mon point de vue, tu as bien de la chance 😉

    Aimé par 1 personne

  3. C’est aussi ma vie que tu décris ! Je l’apprécie aussi et elle me convient bien mais je trouve que je suis quand même trop souvent au bord du gouffre et pourtant je n’ai pas ta contrainte de 18h30 ! Je vois que tu résistes fort bien au burn out !
    Je trouve nos horaires de bureau inadaptés à la vie de famille en France. Dans les pays nordiques, les parents rentrent vers 16h ou 17h (mais commencent beaucoup plus tôt aussi), ce qui simplifie la conciliation vie de famille et vie pro.
    Si j’avais le choix, dans l’idéal, j’aimerais travailler de 8h à 16h et m’occuper de mes enfants de la sortie de l’école à leur coucher, même si c’est physiquement et psychologiquement difficile d’enchaîner le travail pro et le travail maternel (ou paternel), et pour finir, optimiser la fenêtre de 21h à minuit pour son couple et soi-même !

    J'aime

    1. Je commence mes journées à 8h , et en théorie je pourrais quitter à 16h (badgeage autorisé). En théorie… parce que les regards des collègues et les remarques du chef sont assez épuisants ?😉 Ça m’a pas empêché de le faire mais c’est énervant de devoir se justifier !

      Aimé par 1 personne

  4. Rhooo que c’est beau! Bientôt, toutes ces petites traces de doigts n’existeront plus parce qu’ils grandissent nos 4…
    En te lisant, je mesure la chance de travailler à la maison avec tous les avantages qui l’emportent sur les inconvénients (parce qu’il y en a aussi).
    Et moi aussi, je prends tout… à perpétuité, mais qu’elle serait ma vie autrement?
    N’oublie pas l’heure ce soir 😙

    Aimé par 1 personne

      1. … Vive le sport. Mais il m’est difficile de refuser… donc, je me surprends à retravailler le soir (qd ils sont au lit hein) et de travailler le samedi. Bref!

        J'aime

  5. Tu as raison de tout prendre !
    J’ai quitté il y a maintenant 5 ans la vie d’agence pour avoir plus de temps à consacrer à ma future famille (qui a un peu trainé à arriver) et je peux te dire que même de l’autre côté du miroir, tu as le même regard quand tu quittes le navire à 18h30.
    Pas grave, il faut prendre ça aussi.

    J'aime

    1. Oui effectivement, d’un coté ou de l’autre, le présenteisme est de rigueur. On ne peut malheureusement pas changer le système (quoi que …), mais on peut se débarrasser de la culpabilité. Ca m’a pris du temps, je me débat encore un peu avec, mais je suis sur la bonne voie (…dit la fille qui va bosser 6 jours sur 7 de 9.00 à 21.00 la semaine prochaine, c’est la semaine des lancements presse tu comprends;).

      J'aime

  6. Je ne peux qu’adhérer à cela. Ma vie est aussi en famille auprès des miens. Nous avons eu un nouveau rappel de la vie de profiter au maximum des nôtres, chacun son choix mais aujourd’hui tes mots résonnent très fort en moi

    Aimé par 1 personne

  7. Ca me rappelle mon planning il y a encore 2 ans et pourtant juste 1 paire de jumeaux a gérer! Je me rappelle avec frustration de ces petits commentaires mesquins sur mon depart si tôt de gens dont on ne comptait plus les pauses en journée qd je n’arrêtait jamais. .. bref ds mon nv job je démarre bcp plus tot mais je suis a la maison entre 17h et 17h30, et personne ne penserait a commenter ! Mon mari est aussi papa au foyer qd il était absent a la semaine en france bref tout tourne plus autour des enfants mais j’espère qu’ils construisent de chouettes siuvenirs avec leurs parents et moi je suis bien contente que mes enfants n’hésitent plus entre maman et tata le soir en me parlant!

    Aimé par 1 personne

  8. Encore un texte magnifique, qui touche toutes les mères qui travaillent je pense…Malheureusement, la qualité d’un employé se mesure toujours à son temps de travail et non à la qualité réelle de son travail… Mais je vois une évolution positive pour certains de mes amis qui arrivent de mieux en mieux à favoriser leur vie perso à coup de télétravail ou d’horaire plus souples… alors je garde espoir !

    J'aime

  9. C’est un très beau texte, une belle déclaration d’amour…C’est compliqué de tout combiner, mais il faut trouver le juste milieu pour pouvoir en profiter, en prendre plein les yeux comme tu le dis, parce que le temps qui passe ne se rattrape pas…

    Aimé par 1 personne

  10. Ca me rappelle ma vie d’avant avec ces semaines que je traversais un peu comme en apnée avec la boule au ventre le dimanche soir en me demandant comment j’allais y arriver !! L’appréhension au début de devoir partir de réunions tardives alors que j’étais la première au bureau et puis à un moment j’ai imposé mon rythme ! J’étais là pour les asiatiques le matin, mais pas pour les américains le soir. c’était comme ça !! Aujourd’hui je travaille à mon rythme à la maison ! le salaire n’est pas le même mais j’ai gagné en sérénité et je profite de mes enfants même si je ne passe pas au travers des aléas comme répéter la même chose inlassablement, les disputes parfois… C’est la vie et je suis contente de pouvoir profiter de mes lardons, aider aux devoirs, préparer le goûter maison et assurer si l’école appelle en pleine journée sans me demander comment je vais faire !!
    Le temps viendra bien où je pourrais envisager à nouveau la vie pro différemment.

    Aimé par 1 personne

  11. tu travailles en agence de com’ ?
    J’y ai bossé donc je vois très bien de quoi tu parles… je finissais à 19H au plus tôt …
    Et les réunions de qui devaient commencer à 18h mais qui débutaient finalement que quand monsieur big boss était disposé à 19h jusque… 21H le lundi soir…
    On a fait des choix pour notre tribu, ce qui nous a d’ailleurs permis de l’agrandir 😉
    Et sans nounou non plus.
    Par contre je crois qu’on va (re)franchir le cap de la femme de ménage bientôt. Les taches du quotidien (linge, aspi, lave-vaisselle, etc.) ça va bien mais les trucs genre vitre, miroirs, récurer la faience… je ne trouve plus de temps qui n’entrave pas sur le peu de temps des « pauses » en famille ou travail pro.

    J'aime

    1. Oui je suis en agence de RP. Je suis la seule mère de famille alors on m’accorde de partir à l’heure hors lancements ou soirées spécifiques :). Du coup j’ai réussi à construire ma famille nombreuse tout en bossant, mais certains jours sont compliqués, c’est évident 😉

      J'aime

  12. Wow, tout ça en ayant 4 enfants! Je te lève mon chapeau! Je n’en ai qu’une et c’est parfois beaucoup!

    Et 18h30. .. c’est ouf… le choc culturel pour la Québécoise que je suis. Pour moi, travailler tard est de rester au boulot jusqu’à 17h (heure où ferme la garderie). C’est sûr que d’un autre côté, on quitte la maison à 7h pour aller au boulot le matin

    Aimé par 1 personne

  13. Magnifique texte je pensais être capable de gérer d’une poignet de fer ma vie professionnelle et celle de maman, sauf que c’était dur pour moi en tant que mère je suis passée à coté de beaucoup de chose je l’ai regretté et je n’étais plus épanouie dans mon poste , j’ai réussi à le faire qu’avec ma deuxième puce fini les sacrifices au boulot au détriment de ma vie de famille le tout c’est de trouver un équilibre, j’ai plus aucun scrupule dès qu’il est l’heure de rentrer et de snifer mes amours et gérer enfin ma vie de maman comme je la voyais! J’adore ton texte je m’y retrouve beaucoup … ( l’histoire de sortir comme un crabe )

    Aimé par 2 people

  14. c’est tellement ça, tellement bien dit. Ici je mesure ma chance de pouvoir quitter le boulot hyper tôt par rapport à toi. Aujourd’hui, par exemple, il était 16h… dernière limite si je veux pouvoir récupérer la petite chez sa nounou avant 17h30. Ensuite les joies d’une soirée seule avec les 2 (l’homme bosse) où j’ai pris les hurlements, les NON, les pleurs pour rien, les déguisements alors qu’on va passer à table, les pyjamas enfilés à l’envers, les nez qui coulent, les ‘j’ai pas faim’ et les cris dans le babyphone… Mais je suis décidément faite pour ça, moi aussi ! 🙂
    Merci pour cet article !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s