Le préferé

Capture d’écran 2016-11-10 à 17.44.32.png

C’est toi mon préféré. C’est toi parce que tu es mon premier bébé, et que c’est toi qui m’a fait naitre mère. C’est toi parce que tu es l’enfant des premières fois, celles qui laissent des traces indélébiles, celles qui font découvrir les saveurs délicieuses de donner la vie. C’est toi mon préféré, parce qu’on se ressemble comme deux gouttes d’eau, et parce que j’ai l’impression de te connaitre par coeur, parce que la vie est facile avec toi.  C’est toi mon préféré parce que tu es toujours là pour moi, même si je dois te répéter mille fois, que tu n’es pas là pour ça. Alors rassure toi, si j’ai un enfant préféré mon chéri, sache que c’est bien toi. 

C’est toi ma préférée. C’est toi parce que je te trouve magnifique, parce que tu n’as peur de rien ni de personne, parce que tu m’impressionnes. C’est toi ma préférée, parce que tu as l’assurance et la force que je n’ai pas, parce que tu crois parfois que le monde tourne autour de toi. C’est toi ma préférée, parce que tu as tout, la grâce et la douceur, la curiosité, la finesse et l’esprit. C’est toi parce que tu es la fille que j’ai toujours rêver d’avoir, c’est toi parce que tu sais ce que tu veux, que tu n’hésites pas, que tu avances tout droit. Alors rassure toi mon coeur, si j’ai un enfant préféré, sache que c’est bien toi.

C’est toi mon préféré. C’est toi parce que tu peux faire des bisous et des câlins pendant des heures, parce que le regard que tu me portes me fait fondre, parce que la moue que tu fais quand tu boudes est irrésistible. C’est toi parce que tu prends ton temps pour grandir car tu sais que j’ai un peu de mal avec ça. C’est toi parce que l’odeur de ton cou me fait oublier tout. C’est toi mon préféré parce que tu me fais me sentir indispensable, parce que près de toi, j’ai appris tellement sur moi. Tu m’as appris la patience et la résilience, la générosité et la bienveillance. Alors rassure toi, mon trésor, si j’ai un enfant préféré, sache que c’est bien toi.

C’est toi ma préférée. C’est toi parce que tu seras toujours ma petite dernière, ma toute petite, mon mini bébé si jolie dans ton pyjama taille prématuré. C’est toi ma préférée parce que tu ris trop fort, tu cries trop fort, tu vis trop fort. C’est toi ma préférée parce que tu es la seule de mes enfants qui se réveille après 7 heures. C’est toi ma préférée parce tu traces ta route toute seule, ma petite bonne femme si décidée, mais que tu demandes encore souvent mes bras, pour continuer d’avancer. C’est toi parce que la vie serait bien fade si tu n’existais pas. Alors rassure toi mon amour, si j’ai un enfant préféré, sache que c’est bien toi.

 

21 commentaires sur “Le préferé

  1. À faire lire aux personnes qui lorsque j’étais enceinte des filles avaient cette horrible question : « mais tu n’as pas peur de ne pas les aimer autant que ton premier? » Oh que non! Je n’ai jamais eu peur! Et comme toi ils sont chacun à leur manière mon enfant préfère! ❤️

    Aimé par 1 personne

  2. Je t’avoue que j’ai eu un peu peur en lisant le titre 😉. Mais, te connaissant un peu mieux, il ne m’a pas fallu plus de 2 lignes pour comprendre que la message leur était adressé individuellement. Les mots sont fort bien choisis 😍
    Je reste convaincue que ce sont tous des enfants uniques, malgré la fratrie.

    Aimé par 1 personne

  3. C’est très joli !
    C’est drôle parce que, bien que maman d’un seul enfant (mais on peut dire que Petite Chérie compte pour 12 ?!), je crois que, si on n’a pas vraiment de préféré, on a néanmoins plus de facilités avec l’un ou l’autre. Ce n’est pas une question d’amour mais de compréhension sans doute : c’est plus simple avec celui qui fonctionne comme nous qu’avec celui qui nous ressemble si peu (mais tout se discute !).
    Enfin bref, l’important c’est de les aimer ces merveilles !

    J'aime

  4. Que ton article est touchant, j’en ai les larmes aux yeux. Et ça me permet de ne pas avoir peur d’envisager, un jour, un deuxième enfant, parce que je vois que ma première, celle qui m’a fait mère, sera toujours ma préférée, mais que le deuxième pourra aussi l’être un jour (et le troisième, le quatrième, le cinquième… 😉 )

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s