À l’heure espagnole

Capture d’écran 2017-04-17 à 11.31.07.png

Comme tous les ans, nous avons passé quelques jours en Espagne, près de Tarragone, dans l’appartement des beaux-parents. Séjour all inclusive, tu as l’appart avec vue sur mer ET les beaux-parents toute la semaine, c’est tout compris. Ne compte pas sur moi pour dire du mal de belle-maman, elle est hyper sympa, l’appartement aussi…

On en a passé pas mal de temps sur la plage presque déserte à cette période de l’année. Bac à sable géant dans lequel les petits ont joué des heures à s’imaginer princesses, dragons et chevaliers, à courir, à crier et à rire, sans limite. Maman, je peux lancer mon ballon le plus loin du monde, oui mon chéri…. maman, je peux courir jusqu’au bateau là-bas, oui chéri, maman, on peut se baigner en culotte ? Oui, oui et encore oui. En vacances, je me transforme en maman oui-oui, et quasiment tout est autorisé. Des glaces avant le dîner, jouer tout seul en bas de l’immeuble, reprendre un 3 eme dessert, se coucher bien trop tard  … Comme une bouffée d’oxygène pour toute la famille, les vacances sont le moment où le rythme soutenu, la course contre la montre et l’organisation millimétrée laissent place pour quelques jours au lâcher prise si nécessaire. 

Cette année, ce fut notre première fois  sans poussette ni accessoires à bébé, les plus petits ont maintenant le même mode de fonctionnement que les grands, c’est vraiment appréciable. Fini de débarquer sur la plage façon cirque Pinder qui squatte le parking du Super U. Maintenant, un petit sac de plage, et roule ma poule. Beaucoup plus sexy. 

On a passé une journée à Barcelone, dans le quartier d’ El Raval. On connaît bien cette ville maintenant, je l’aime tellement, et je me prends à rêver d’y vivre plus tard, quand les enfants auront quitter le nid. Moins sexy en revanche, ce fut la visite du stade du Camp Nou, là où joue le club de foot du Barça. Quand on a évoqué l’idée, j’ai commencé par chercher un épluche-légumes pour me taillader la carotide, et puis j’ai vu le regard suppliant de l’aîné, et j’ai dit oui. En  hyperventilation qu’il était le môme. Il a vu les chaussures de Messi et le ballon qui a servi à tirer le but décisif de la dernière coupe de la ligue, il n’en pouvait plus. Moi non plus. Ensuite nous sommes allés faire un tour à Montjuic, cette colline qui surplombe la ville. Un funiculaire permet d’accéder au sommet. Gros succès chez les petits le funiculaire, tu as la paix le temps de la montée ET de la descente, ça vaut carrément le coup. Puis, nous avons fini par boire des sangrias sur la Plaça Real, pour se remettre de la pénibilité des gamins la dernière heure.

On a fait aussi de jolies balades dans l’arrière-pays catalan, paysages de fou-fou qui fait du bien aux yeux et à l’esprit, dommage que numéro 2 a eu mal aux pieds, peur des mouches, trop chaud, trop froid et un peu mal au ventre, non au genou ah si au ventre en fait. Ça a évidemment un peu gâché mon tête-à-tête méditatif entre moi-même et cette nature sauvage. La vue depuis l’ancien monastère de San Miquel d’ Escornalbou est juste dingue. A refaire, mais seule cette fois. Autre moment de grâce, la virée annuelle chez Zara Kid. C’est un peu moins cher en Espagne donc généralement, on en profite pour renouveler la garde-robe de chacun. Dommage que les enfants et moi, on n’est pas sur la même longueur d’onde en matière de style. Si j’écoutais mes filles, elles ressembleraient à de vieilles cagoles daltoniennes, mélangeant allègrement les strass, les couleurs qui abîment les yeux, les noeuds, les imprimés douteux et les coupes asymétriques. Less is more mes chéries, on va encore bosser là-dessus quelques temps j’en ai peur. Les gars eux, je pourrais les habiller au rayon pèche à la mouche de Décathlon, ils n’en ont absolument rien à carrer. Ça facilite pas mal les choses tu me diras.

Les vacances sont aussi l’occasion pour nous d’écouter beaucoup de musique. On fait tellement de kilomètres en voiture que sans musique, tu tiens pas. J’ai jamais vraiment compris pourquoi le môme dès qu’il est en voiture, il arrive à te mettre dans des états de nerfs pareils. Une caméra cachée dans la bagnole et on fini tous à Saint-Anne moi je vous le dis. Alors pour adoucir les mœurs c’est bien connu, on écoute du Soprano et du Black M. J’ai réussi à négocier 2 Led Zeppelin, 2 XX et 3 PJ Harvey, sur 1200 kilomètres, ça fait pas beaucoup crois moi. Évidemment les jumeaux ont jeté leur tétine respectivement 23 et 27 fois, juste là où c’est bien galère à récupérer. J’ai l’impression que c’est voulu. Tiens je vais jeter ma tétine entre l’allume cigare et la glissière de la portière, tu paries qu’elle y arrivera jamais la daronne qu’ils doivent se dire. Du coup, je passe la plupart du trajet à me contorsionner comme une fillette chinoise, en hurlant que c’est la dernière fois que je me retourne ( le poids des mots les amis). Évidemment ils ont eu envie de faire pipi 5 minutes après qu’on soit remontés en voiture, évidemment ils ont demandé cestquanquonarrive au bout de 3 kilomètres, évidemment le trajet du retour à (presque) failli me faire perdre tous les bénéfices psychologiques de ces quelques jours de vacances 😉

Bonne reprise à toutes celles qui reprendront le chemin du travail cette semaine !

Capture d’écran 2017-04-17 à 11.30.33.png

Capture d’écran 2017-04-17 à 11.31.32.png

Capture d’écran 2017-04-17 à 11.34.46.png

Capture d’écran 2017-04-17 à 11.31.22.png

Capture d’écran 2017-04-17 à 11.31.44.png

Capture d’écran 2017-04-17 à 11.30.22.png

 

24 commentaires sur “À l’heure espagnole

  1. Bonjour, je vis à Barcelone et j’ai 3 enfants, j’adore lire de belles choses sur l’ endroit où je vis, vous avez remarqué comme les gens sont gentils avec les enfants ? Si vous avez le temps, je viens d’ouvrir une chaîne Youtube qui s’appelle Barcelonafamily , à travers des vlog avec les enfants, je fais découvrir Barcelone et la catalogne, je trouve vraiment que c’est une ville faite pour les enfants , bonne reprise

    J'aime

  2. Rhooo, trop comique. J’adore la cotorsionniste chinoise. Aujourd’hui, mon presque 3 ans a lancé sa tétine aux cloches. J’en suis déjà à regretter mes bras à rallonge pour récupérer ce p☆… de caoutchouc.
    Mon 8 ans vient de faire un stage de foot et m’annonce ds la foulée que c’est toute sa vie… Et ds 6 dodos… devine qui on aura la chance d’écouter en vrai, de vrai sans pouvoir faire pause? Soprano.
    Qd on aime…on ne compte pas… CQFD

    J'aime

      1. C’est mon mari qui s’y collera… dommage car j’aime bien 😞. Par contre, ce jour-là, j’emmène ma 6 ans voir, écouter Chantal G. Impossible pour mon mari de me céder sa place…
        Bonne reprise 😙

        J'aime

  3. Très joli texte…tu me fais toujours sourire et rire! Les vacances font tellement du bien à toute la famille. On adore l’Espagne nous aussi (en plus c’est facile pour nous depuis Béziers). Le coup de la sucette je l’imagine très bien. Par contre chez nous n°2 n’en n’a pas d' »officielle », j’en ai donc plusieurs dans mon sac, si elle tombe à un endroit où je ne peux accéder en roulant j’en dégaine une autre et on se contorsionne après!

    J'aime

  4. Hehehe nous sommes en Espagne actuellement (Pampelune), mais sans les enfants. 😉
    Et la tétine qui tombe dans la voiture c’est l’horreur je confirme.
    Bon courage pour le retour à la réalité, ça avait l’air bien chouette ce séjour.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s