Jeune maman

Capture d_écran 2017-04-21 à 16.12.53

Maman a un petit coup de mou depuis quelques jours. Ça ne me l’avait jamais fait auparavant, mais en ce moment, je me sens « vieille ». C’est peut-être l’inscription à l’école des derniers qui me file le cafard. Premier enfant à 28 ans, 3 ont suivi et maintenant à 38 ans, je réalise qu’une page se tourne. Pendant 10 ans, j’ai été soit enceinte, soit en post-partum, soit en attente de me lancer dans le projet du bébé supplémentaire. Dix années où j’ai donné des biberons par centaine, changé des couches par milliers, où j’ai dormi en pointillé. Dix années la tête dans le guidon, peinant parfois à la relever, mais aujourd’hui je le sais, c’est terminé.

Je devrais pourtant me réjouir de réussir enfin à reprendre mon souffle, je devrais les savourer ces nuits complètes, je devrais être heureuse de voir grandir mes enfants. Oui, mais bizarrement, c’est un peu difficile. Ces 10 années sont passée trop vite pour moi, voilà, c’est ça. C’est passé trop vite. Surtout avec l’effet jumeaux. Après les 2 premiers, je savais bien que le temps filait à vitesse grand V. On m’avait déjà fait le coup : tu poses ton môme dans son transat 5 minutes, tu reviens, il a déjà 6 mois… Pour le petit dernier, je me l’étais répété,  il faudrait bien faire attention à profiter de chaque seconde. Mais malheureusement,  j’ai le sentiment que la gémellité m’a un peu volé ces moments. J’aurais voulu passer des heures en tête-à-tête avec mon nouveau-né, j’aurais voulu rester dans cette bulle de maternage un peu plus longtemps qu’avec les plus grands, j’aurais voulu qu’on me laisse le temps. Ce temps j’ai l’impression de ne pas l’avoir eu, ou peut être n’ai-je pas su le prendre … Autant j’ai beaucoup de souvenirs des premiers mois de mes ainés, autant pour les jumeaux c’est très flou. Je ne me souviens plus vraiment à quel âge ils ont su marcher, manger des carottes en morceaux ou dit leur premier mot. Je me souviens qu’il fallait juste s’en sortir. Retourner au bureau, s’organiser, planifier, anticiper pour réussir à tout gérer. Mais leurs premiers pas, j’ai oublié. De l’écrire, ça me fait chialer… je crois que malgré moi, je suis passé un peu à coté des premières fois de mes derniers bébés, et je pense que c’est pour ça que j’ai beaucoup de mal à tourner cette page-là.

Evidemment ça va passer, évidemment que lorsque je regarde mes enfants, je réalise à quel point j’ai de la chance de les avoir tous les quatre, que même de temps en temps j’ai envie de me coller une baffe pour avoir oser me plaindre. Mais peut-être qu’écrire ses quelques lignes vont m’aider à passer le cap. Et puis être une « vieille » maman, avec des enfants plus grands, c’est plutôt sympa aussi non ?

67 commentaires sur “Jeune maman

    1. Loulou a deux ans depuis février… J’ai un peu le même ressenti que vous… Est ce que ce ne serait pas l’effet 3eme naissance? (3 et 4 pour vous)… A moins que j’ai eu l’effet enfants rapprochés? Le fait est que enfin je souffle un peu… Et en même temps je retarde le moment de remplir les papiers d’inscription pour l’école l’an prochain. C’est tellement ambivalent d’être parent

      J'aime

      1. Je pense qu’après la période si intense de la petite enfance, le fait de réussir a souffler un peu me semble bizarre :). Comme l’impression d’avoir été sur le pied de guerre si longtemps, et que l’armistice a sonné. Ca est, je peux passer à autre chose, plus besoin d’être dispo 24/24, du coup, le sentiment de vacuité se fait sentir (toute relative évidemment avec plusieurs enfants encore en bas âge) 🙂

        Aimé par 1 personne

  1. Roooo la la tu me files les larmes aux yeux….je te comprend et pourtant je suis en plein dedans!mes jumeaux ont 9mois, je ne dors pas la nuit ,je jongle entre les conduites les devoirs…la reprise du boulot à préparer, les premiers bobos des petits ,les premières déceptions d’amitié des grands….et souvent j’ai hâte que ça passe, tellement c’est dur cette période et oui en même temps …je sais que ça passe trop vite et oui je trouve aussi que la gémellité nous vole nos derniers instants avec des touts petits….
    En tout cas, j’ai vraiment l’impression de te suivre à 3 ans d’écart…encore merci pour ton blog qui me fait avoir du recul sur ce qu’on vit…

    J'aime

  2. A qui le dis tu !
    Mon dernier va rentrer au CM2, donc un presque grand……
    Mon ainé va…….. se marier !!!!! Au secours !!!!!!

    J’ai eu la chance de faire number 4 sur le tard, 11 ans après number 3, les trois premiers étant arrivés en rafale….. Et ce fut un réel bonheur….
    Je me souviens des retours de crèche vers 17h où des gros calins/allaitement nous apaisaient si bien tous les deux…… du rythme si lent de nos journées, malgré le boulot et l’intendance à gérer…..
    Et bien après ce petit presque tout seul, ma frénésie de grossesses, d’accouchement (si, si !), d’allaitement (14 mois pour number 4) et de maternage, je suis arrivée au bout de mon désir.
    Comme quoi, c’est possible !
    Maintenant, je savoure. Thalasso à Saint Malo pdt que rikiki est en colo, soirée ciné, number 3 gardant number 4,…..

    Mon petit dernier est arrivé à 44 ans !
    Alors pourquoi pas un petit cinquième, juste le temps de digérer ?

    J'aime

  3. N’ayez aucun regrets, vous avez 4 beaux enfants. Vous avez probablement commis quelques erreurs et assurément réussi tout le reste. 4 enfants option jumeaux, ça ne s’invente pas 😉 Enjoy !

    J'aime

  4. Il ne faut pas avoir de regret ! Il faut regarder l’avenir et non en arrière. Je suis sûre qu’il y aura plein de très bons et beaux moments à venir et à vivre.
    Je suis d’accord que c’est toujours difficile de tourner une page sur une période que l’on a aimé.

    J'aime

  5. Presque même scénario ici. Première fois maman à 28 ans, 10 ans après, mon 4 ème a fêté ses 3 ans hier. Le coeur lourd, je suis malgré tout prête à vivre d’autres aventures dans un tout autre style. Sur leur peau, je veux encore l’odeur du Must’ qui me relie inlassablement aux souvenirs de la maternité (et secondairement, les langes 😊😠 et l’écharpe de portage…😂). Moi aussi, j’ai dû passer à côté de bcp de choses…mais je me dis qu’ils ne s’en souviendront pas. Seul le moment présent compte.

    Aimé par 1 personne

      1. Exactement! j’ai bercé un petit neveu tout neuf pendant un week-end famille pour l’endormir et ça m’a pas donné envie de recommencer 🙂 Et j’étais bien contente de coucher mes « grands bébés » plus ou moins rapidement mais sans avoir à les bercer pendant 4heures puis les poser tout doucement sur le matelas lol

        Aimé par 1 personne

  6. Je suis d’accord avec toi, la gemellite ça nous vole la relation fusionnelle qu’une maman a avec son bébé, et encore plus quand tu sais que ça sera le dernier et que tu avais imaginé pouvoir en profiter à 100%, l’expérience aidant à se débarrasser du stress et des choses futiles pour ne se consacrer qu’à lui…. la le seul leitmotiv, c’est tenir le coup pour ne pas sombrer et espérer que le temps passe plus vite encore pour un jour (j’imagine, moi j’en suis encore à avoir hate qu’ils grandissent…) te rendre compte que t’as tout loupé….
    Quand je suis arrivée sur ton blog, à 2 doigts de sombrer, tu m’as dit que ça allait passer, que j’étais juste au creux de la vague, alors aujourd’hui je te dit la même chose, tu vas découvrir une autre facette de la famille nombreuse, celle où tu pourras te consacrer au temps passé avec tes enfants, sans te soucier de la sieste, de la couche ou des bib que t’as oublié de préparer d’avance, celle où tu pourras laisser le petit avec le grand pour aller faire du shopping avec les filles, mais aussi récupérer un peu de temps pour toi. Ça sera cool!

    J'aime

    1. Merci de ton message. C’est adorable. J’ai encore un peu de mal à savourer pleinement la facilité qu’apporte des enfants plus grands, encore tout engluée dans la nostalgie, mais je sais que je suis sur la bonne voie … ce soir, les jumeaux ont enchaîné les colères et les caprices pendant le dîner, ça m’a bien donné envie qu’ils grandissent d’un coup 😉

      J'aime

  7. Oh ton texte est très émouvant… J’attends mon deuxième et sûrement dernier enfant et je me rends compte que tout est allé si vite pour le premier… Moi aussi parfois je suis déjà nostalgique et j’ai peur de ne pas profiter à fond de tous ces moments. Mais j’espère que la suite aussi sera jolie et pleine de découvertes 🙂 .

    J'aime

    1. Merci ! Moi aussi j’étais nostalgique dès la dernière grossesse (#creasymom). Alors évidemment je vais t’ordonner de savourer chaque jour avant l’arrivée de ton numéro 2 :). Et je te raconterai ensuite tout le bonheur que c’est d’avoir des grands enfants à la maison, pour que tu puisses passer le cap plus facilement que moi 😉

      J'aime

    1. Je n’imagine pas à quel point cela doit être difficile de traverser cette épreuve tout en donnant la vie. Je te souhaite sincèrement que la maladie ne fasse très bientôt plus jamais partie de votre histoire, et qu’il te restera malgré tout de jolis souvenirs à raconter à tes petits enfants sur la naissance de ce bébé là.

      J'aime

  8. Comme je te comprends ! Ne plus être  » maman dz jeunes enfants » c’est devoir renoncer à un sacré statut. A tout un univers … C’est pour moi la prochaine étape. Je savoure le moment présent mais je sais que juste après je vais en chi…..

    J'aime

    1. Oui c’est exactement ça. Je suis très heureuse de voir évoluer mes enfants, et je commence à me projeter en tant que mère de grands, mais c’est une étape, et il me faut un peu de temps pour laisser la place à ce nouveau rôle qui m’attend !

      J'aime

  9. Ton article m’a touchée, j’ai deux enfants et quand je vois que la deuxième va déjà sur 10 mois je me dis que le temps va passer vite…je ne pense pas qu’il faut que tu t’en veuilles de ne pas te souvenir de tout, avec 4 enfants c’est plus difficile à gérer donc tu es forcément moins attentive à tout, c’est déjà admirable de les avoir élever et aider à se construire et c’est de ça dont tu dois être fière ! (Ps : tu es encore jeuuuune)

    J'aime

  10. A mon avis une jeune maman (si tu redis encore une fois que t’es vieille je me fâche et me sentirais immédiatement visée et donc vexée) avec de grands enfants, ou du moins des petits qui grandissent, c’est aussi une sacrée belle aventure. Et si je peux, pour une fois, te donner un conseil : kiffe tes nuits !

    J'aime

  11. La mise à nue aide toujours à ravaler ses tempêtes, je crois. Aucun conseil à te donner évidemment si ce n’est te dire que je comprends, et que tu sembles d’ici être une sacrée maman !

    J'aime

  12. Quelle émotion…Il m’a pris aux tripes, ton article, ça rejoint ce « baby blues » des vieilles mamans dont j’ai parlé il y a peu…quand on se rend compte que ces moments merveilleux sont passés si vite qu’on a l’impression de ne pas avoir su les saisir à leur juste valeur. Je suis triste de lire que tu as cette impression encore renforcée pour tes jumeaux. Mais tu as aussi emmagasiné 4 fois plus de papouilles, de rires, de calins, de bonheurs et d’arrachage de cheveux, c’est aussi ce qu’il faut retenir…et pour tes vieux jours, tu seras plus qu’entourée, quelle belle promesse… Cheers!

    J'aime

  13. A chaque âge ses bonheurs… et ses instants de nostalgie ! La maternité est une facette si particulière de la vie d’une femme, je comprends qu’il soit difficile de se dire que c’est « fini », que maintenant on passe et on reste dans la phase « maman de grand ». Je comprends tellement ce que tu veux dis avec ce sentiment que la gémellité « vole » un peu ces moments de tout petits. Mes petits n’ont que 2 mois, et je me sens parfois si frustrée de ne pas profiter d’eux un par un comme je l’avais imaginé en lançant le projet bébé 2 ! Du coup, je n’arrive pas à me dire que je vais m’arrêter là, mais c’est un autre sujet 😉

    J'aime

    1. Je retrouve souvent chez les mamans ce sentiment de vouloir un dernier bébé, version singleton, après l’arrivée de jumeaux. Et ça doit paraitre si facile de ne se réveiller seulement que 2 ou 3 fois par nuit versus le double !

      J'aime

      1. Mais c’est trop ce que j’imagine… Déjà je trouve que c’est tellement simple et doux avec les jumeaux par rapport à mon grand qui était hospitalisé et qui souffrait… Alors un seul, j’imagine ça limite comme des vacances. Limite.

        Aimé par 1 personne

  14. Ah comme je te comprends et pourtant j’ai un braillard de deux mois à deux mètres de moi (qui va réclamer mes bras dans deux minutes) et je suis déjà nostalgique. C’est probablement mon dernier enfant même si je crois que ce n’est pas vraiment mon choix et j’ai déjà le sentiment d’avoir loupé un tas de trucs, la grossesse épanouie, l’accouchement de rêve, la première mise au sein …et même si j’essaye d’en profiter, j’ai l’impression de ne le faire jamais assez.
    Et pourtant on souhaite tellement qu’ils grandissent, parfois même ils ne le font pas assez vite (enfin pour ce qui est de passer ses nuits ou d’être propre en tout cas) mais chaque pas vers l’autonomie les éloigne un peu plus nous.
    Bon maintenant tu vas te redécouvrir, toi, ton couple, tes passions . Ouais c’est un peu cliché mais c’est la vie ^^

    J'aime

  15. Oh magnifique ce texte, je me reconnais, c’est beau. Je pensais me sentir entière avec la numéro 3 puis l’idée du numéro 4 est bien là. Tourner ou ne pas tourner la page ? 38 ans également, comme je sais que tout m’échappe car mes filles ont 17 mois de différences, je filme et je filme encore. Bien à vous

    J'aime

  16. Ça me parle bcp… c’est ce qui me fait de la peine pour mes poupées, ne pas avoir pu, su se poser, profiter doucement des premiers mois, de la première annee. J’ai essayé de ne pas me laisser aller à la frustration pendant leur période tout petits bb mais ayant déjà un aîné, c’était pas simple. Je voyais bien la différence 2bb versus 1… Et je savais aussi que c’était les petites dernières (on Souhaitait 2 enfants donc je me lance pas dans un numéro 4 pour combler se besoin de petit bb à la cool ). C’est un peu schizophrène, tu veux que ça passe vite parfois parce que bon c quand même dur dur mais en même TPS c’est tes derniers et faut en profiter. J’ai le blues aussi parfois, elles ont presque 3 ans, rien vu passer, mais j’apprécie aussi de pouvoir reprendre la vie plus normale… du temps un peu pour moi, nous notre famille. Mais clairement aux 3 ans des derniers une page se tourne…

    Aimé par 1 personne

  17. Ma situation est un peu différente de la tienne (mon quatrième est encore tout neuf et je n’ai pas de jumeaux), mais je me reconnais assez dans ce que tu dis de la difficulté à profiter.
    Par mon caractère je suis un peu comme ça, il faut que les choses « avancent » (et je n’ai même pas l’excuse des jumeaux), et puis le quatrième est arrivé un peu vite après le 3ème, et je me surprends souvent à penser « vivement ».
    J’ai beau savoir très clairement que c’est terminé, que les premières fois sont aussi les dernières, je crains de regarder comme toi en arrière dans 3 ans et de me dire que c’est dur de tourner la page.
    Alors sans être encore une « vieille » maman, je crois que je comprends.
    Et surtout, je suis touchée que tu nous fasses partager cela : d’abord parce que tu te livres et que ça ne doit pas être si facile, parce que tu es en vérité, et aussi et surtout parce que ton témoignage m’aide (et sans doute pas que moi) à accueillir le présent, le réel, et à y consentir malgré le manque de sommeil et de temps, car ces instants filent vite…

    Je te souhaite de vivre de merveilles moments avec tes enfants grands, et de goûter toujours plus la joie de les voir grandir et s’épanouir.

    J'aime

  18. A mon avis ce qui est difficile c’est que la réalité ne colle pas avec ce qu’on imaginait… du coup la déception est au rv.
    Mais la vie est ainsi faite qu’elle nous réserve des surprises et qu’on fait comme on peut dans une situation donnée.
    Ne regrette rien, et profite des moments « plus faciles » maintenant.
    Belle journée

    J'aime

  19. C’est très émouvant de petit coup de blues… c’est le syndrome des supers mamans ;-), courage!

    Mes filles sont entrées en petite section à la rentrée dernière et c’est une autre page qui se tourne mais très sympa aussi, elles ont gagné en autonomie (et en temps de parole à table aussi… bah oui la journée à raconter et en replay svp!)

    ça va aller mieux, c’est sûre…

    J'aime

  20. Jessaye de savourer chaque instant avec mes bebes car je sais bien que tout ça passe trop vite…
    je note toutes leurs premières fois des plus importantes au plus anecdotiques…
    Histoire de tout graver, de ne rien oublier
    MaiS Jai quand même ce sentiment qu’avoir eu des jumeaux m’empêche de profiter à fond, la fatigue et tout le reste me volent des moments précieux et Jai souvent limpression le soir quand je me couche detre passé à côté de l’un ou de l’autre pendant la journée
    Jespere que ce sentiment ne me donnera pas l’envie d’un petit quatrième dans qq années !!!

    J'aime

  21. Je vous lis avec plaisir depuis quelques temps.
    Maman de jumeaux de deux ans et presque vieille (37 ans), je traverse la même période de nostalgie.
    Pour des raisons médicales, je sais qu’ils sont les premiers et les derniers.
    J’ai aussi le sentiment que la gémellité m’a volé ma grossesse sereine, les moments fusionnels des premiers mois que je ne connaîtrais donc jamais…car il fallait tenir la distance avec deux bébés prématurés au suivi médical lourd pour l’un.
    Les jours de bluzz, j’essaie de regarder en arrière en me disant » nous y sommes arrivés, ils vont biens et les choses sont maintenant un peu plus facile, profites d’eux, tu ne revivras pas ces moments là ».
    Les enfants ont cette faculté de vivre l’instant présent, faisons comme eux et profitons!

    J'aime

    1. Merci de ce message. La prématurité, la gémellité et la santé fragile d’un des petits … comme cela a dû être difficile les premiers temps… tes mots plein de sagesse m’aident beaucoup, et comme tu le dis, sachons profiter du calme lorsque la tempête est passée. C’est si agréable ( même si j’imagine bien qu’avec tes twins de 2 ans tes journées doivent être bien rythmées encore !)

      J'aime

  22. C’est dur. Mes 2 derniers n’ont pas encore 2 mois et j’ai déjà le sentiment de louper plein de moments. Même chose pour ma grossesse : j’ai adoré les 2 premières mais la dernière avec les jumeaux fut éprouvante…
    Je regrette vraiment de ne pas avoir eu le classique petit 3eme et dernier!

    J'aime

  23. Et parfois la vie te fait un drôle de clin d’œil… maman de (déjà) 4 loupiots à 44 ans… j’attends des Twins pour l’automne. Crois-moi la première chose que j’ai dit à mon gyneco c’est : « docteur c’est impossible j’ai l’âge d’être grand-mère » 😂😂 tourner une page (ou pas 😜) oui, vieillir oui parce que c’est inévitable mais pourquoi tout ça devrait nous fiche le blues …
    chaque âge a son lot de joies et de petits désagréments. Moi je préfère n’y voir que les avantages. Sorte de verre à moitié plein.

    J'aime

  24. Maman de 4 enfants ( 7,5,5 et 2 ans) , mon petit dernier rentre en maternelle en septembre. Moi je suis prête pour être une « vieille « maman. Je suis épuisée par la logistique, les couches , les crises. Je sais bien que tout ne va pas s’arranger comme ça mais aujourd’hui j’ai besoin de me recentrer sur moi! C’est peut être égoïste mais j’ai besoin de reprendre un second souffle. J’ai profité à fond de mes bébés grâce à mes différents temps partiels. La période bebe des jumelles a ete effectivement tres frustrante, d’où le 4 eme ( soyons ouf!) j’avais besoin de câliner , de pouponner et d’avoir du temps avec ce dernier bebe. Mais maintenant, je suis prête à avoir de grands enfants et à passer a autre chose que des colères et caprices. Je vous rassure il y a plus de bons moments mais 4 enfants en bas âge c’est tout de même chaud à gérer au quotidien! Ça fait du bien de voir comment les autres parents gèrent. On se sent moins seule du coup.

    J'aime

    1. Je pense que je serais dans le même état d’esprit si j’avais eu les jumeaux en 2 eme position. Avec un petit dernier « tout seul » , j’aurais peut être moins eu ce petit goût d’inachevé, malgré mes 4 enfants 😉

      J'aime

  25. Joli article (et merci Picou Bulle 🙂 ) — avant-hier en regardant des photos de PetitBout il y a 1 et 2 ans (il a 2 ans :-D), je me suis rendue compte à quel point on OUBLIE TOUT, c’est dingue !! Comme si ça avait eu lieu il y a plus de 10 ans! C’est pour nous protéger de recommencer les nuits pourries? 😀 — Trève de plaisanterie, donc du coup pour des jumeaux avec un aîné,je n’ose même pas imaginer! Je pense qu’il faut tout consigner, tout noter, prendre des photos, etc…malheureusement oublier, comme tout le monde… 😦 — je comprends le passage à vide du « ça fait 10 ans que je ne fais que ça ». Ca doit faire l’effet d’une grosse remise en question, car nouveau chapitre à venir – plus de bébés à la maison! Mais ça ouvre d’autres horizons, j’imagine!

    J'aime

  26. Je peux comprendre cette « tristesse » de voir ses enfants grandir trop vite. J’ai connu cela et je ne voulais pas l’accepter. Comme me l’a dit mon mari : « cela ne servira à rien de s’en préoccuper. C’est ainsi et c’est tout ». Aujourd’hui, je ne m’en plains plus. 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s