Ma charge mentale

Capture d’écran 2017-05-15 à 19.20.00.png

La semaine dernière, j’ai été très fatiguée (merci pour les gentils messages que certaines d’entre vous m’ont laissé sur Instagram, lire vos mots m’a fait autant de bien qu’un vieil épisode de Faites entrer l’accusé, je suis fan). Pourtant, objectivement, c’était une semaine très courte, avec un lundi férié inside. Alors pourquoi la fatigue m’a particulièrement attaquée ces derniers jours ? Le nombre de lessives et de mômes à gérer n’a pourtant pas changé. Et là les amis, je pense charge mentale ! Cette fameuse notion qui a circulé beaucoup sur les réseaux sociaux , et dont je n’avais absolument pas conscience avant d’en avoir entendu parler. J’ai eu envie de poser par écrit cette charge mentale, celle de la semaine dernière, pour rendre concret ce travail invisible, pour mieux comprendre les raisons de cet épuisement qui m’a terrassé vendredi soir.

La semaine dernière, il a fallu :

  • NE PAS OUBLIER de trouver des demi-pointes plus grandes pour le cours de danse
  • NE PAS OUBLIER d’annuler la baby-sitter pour mercredi
  • NE PAS OUBLIER d’en trouver une pour vendredi
  • NE PAS OUBLIER les inscriptions au centre de loisirs pour le mois de juillet
  • NE PAS OUBLIER de prendre une bouteille de vin pour le diner de vendredi
  • NE PAS OUBLIER de laver la tenue du club pour le match de samedi
  • NE PAS OUBLIER d’aller échanger les demi-pointes (apparement, la droite est trop serrée, la gauche trop grande, true story, oui, je sais, ma fille est tellement relou)
  • NE PAS OUBLIER de ne PAS porter de baskets pour la réunion de mardi
  • NE PAS OUBLIER de prévenir mes parents qu’on passera dimanche
  • NE PAS OUBLIER de préparer le pique-nique pour la sortie au Château de Versailles
  • NE PAS OUBLIER de prendre un cadeau pour l’anniversaire du copain dimanche
  • NE PAS OUBLIER de leur acheter le hand spinner que je leur ai promis
  • NE PAS OUBLIER d’acheter le pot de Nutella sans lactose pour le petit
  • NE PAS OUBLIER de bosser la leçon sur Henri IV avec le grand
  • NE PAS OUBLIER de faire refaire le badge de l’école que numéro 2 a perdu
  • NE PAS OUBLIER de vérifier les têtes des enfants (c’est important Madame, n’oubliez pas, les poux sont là)

Cette petite liste, nous l’avons toutes. Elle vient se superposer sans faire de bruit à l’agenda classique d’une mère de famille, déjà bien chargé. Elle remplit l’espace qu’il reste quand le diner est préparé et la lessive étendue. Elle épuise car elle est la plupart du temps inconsciente, elle épuise car si nous ne la gérons pas, l’équilibre du foyer peut vaciller. Oublier les demi-pointes ou la bouteille de vin, ça n’est pas bien grave, mais ça reste important. La responsabilité qu’implique cette charge mentale est réelle, et le lâcher-prise que nous pouvons essayer d’appliquer sur certaines tâches quotidiennes plus concrètes n’est pas toujours possible ici.

J’ai bien conscience que cet article n’apporte aucune solution miracle, j’espère que vous ne m’en voudrez pas. Il est très égoïste même. Il a été écrit pour moi. Il m’a servi à concrétiser tout ce travail invisible, que je fais sans m’en rendre compte et qui parfois me laisse K.O. Il m’a servi à comprendre pourquoi, certains jours, je n’y arrive pas. Alors pour me faire pardonner de ce billet auto-centré, je tiens quand même à avoir une pensée à toutes les mentalement chargées.

PS : Je confirme qu’il est possible de porter des baskets en réunion, tout s’est bien passé.

 

49 commentaires sur “Ma charge mentale

  1. Hello ! Evidemment je comprends et compatis +++
    Et je crois que beaucoup d’entre nous te pardonneront ton « égoïsme » ! 😉
    Ce blog fait beaucoup de bien aux mamans de famille nombreuse, mais il doit aussi et surtout te faire du bien à toi !
    Bon courage !

    J'aime

  2. haha moi aussi j’ai un billet en brouillon la dessus !! elle nous fait travailler de la caboche cette charge mentale.. sauf que sur le coup j’étais contente de pouvoir mettre un mot la dessus, mais… ça ne fait pas avancer le schimblik !!! maintenant j’attends le billet de celle qui va nous aider à la soulager !

    J'aime

      1. Si je peux me permettre une intervention : perso, le truc qui m’a libérée pendant un moment de cette charge mentale, c’est le bullet journal.. Alors, j’ai fini par abandonner parce que passer 30 minutes à personnaliser ta page de la semaine c’est bien mignon mais tu n’as pas forcément le temps… (je profitais de tirer mon lait pour le faire, mais j’ai arrêté l’allaitement ^^), mais je m’aperçois avec le recul que ça me permettait de sortir ces problématiques de ma tête, et de les laisser posées à côté. Le soir, je pouvais reprendre mon bullet, voir ce que j’avais à faire et m’en occuper ou le laisser à nouveau de côté jusqu’à la prochaine échéance.
        Pour l’instant je n’ai donc plus de BuJo donc j’utilise la fonction « rappel plus tard » de Inbox (gmail) : je me mets des rappels et je les mets en attente, ils n’apparaissent plus avant 19 heures. Ca me libère et je m’en occupe seulement le moment venu ^^
        Et pour LA charge mentale qui te plombe pas mal (enfin dans mon cas du moins), qui est de gérer les repas, j’ai mis en place les menus de la semaine. Préparés le weekend pour les 7 jours suivants. Les courses sont calquées dessus, donc la question de « qu’est-ce qu’on mange ce soir » ne se pose plus.
        Et enfin, parce que tout ceci ne suffit pas forcément, j’ai fait lire la BD magique qui tourne sur Facebook en ce moment à mon mari (celle qui met des images là-dessus, mille excuses à l’auteur dont j’ai oublié le nom), et même s’il la trouve un peu trop féministe (autre débat), j’ai remarqué des changements discrets dans son attitude… Discrets mais tellement importants quand on les additionne, ça change le quotidien. Il range davantage les affaires, s’occupe des choses qui traînent, etc… J’en pouvais plus de ma table basse constamment encombrée de papiers de glace de la veille ^^
        Voilà des pistes, j’espère avoir fait avancer le schmilblick à mon échelle ^^
        Et comme je ne commente pas tous les jours, j’en profite pour te dire que j’adore ton blog, l’esthétique si particulière de tes photos et tes écrits.
        Bonne journée 🙂

        Aimé par 1 personne

      2. Merci de ton message. Tu es une ZINZIN de l’organisation !!! Merci des pistes que tu partages ici. Noter pour libérer l’esprit est une bonne piste, le mieux serait quand même qu’il y aie moins de choses à penser pour faire tourner un foyer correctement 😉

        Aimé par 1 personne

      3. Haha ouais un peu zinzin car je me suis aperçue du TEMPS que je passais à réfléchir aux choses que j’avais à faire ! Prendre RDV pour mon fils, apporter la tablette graphique au boulot, descendre les poubelles.. plein de petites tâches mais si tu commences à y penser, tu réfléchis à ce qui se passera si tu oublies, etc. bref, ça peut fatiguer tout ça ^^
        Mais j’suis d’accord, ça serait mieux s’il y avait moins de trucs à gérer. Quand ils seront plus grands, ce sera certainement le cas, mais.. on s’ennuiera!! ^^

        Aimé par 1 personne

  3. Oui, pour une fois j’ai vu ce concept défiler partout sans que je le trouve injustifié…mon jules a beau faire une large part, et pour la plupart des choses, ne pas attendre que je lui demande pour les faire, il reste quand même une charge invisible énorme sur mes épaules, dont il n’a sans doute je crois pas tellement conscience, car elle est non-dite, et que nous l’intégrons et l’acceptons sans même nous en rendre compte nous mêmes. Et oui, cette foutue anticipation constante, cette « to do list’ perpetuelle de tous petits rien, qu’est ce que ça fatigue!

    Aimé par 1 personne

  4. Merci pour cet article . La bd d’Emma fait le tour et oui je n’avais jamais pensé à cette charge mentale. La aussi papa fait beaucoup de choses mais n’anticipe pas. Je gère les rdv ,les comptes, les médicaments etc etc . On est solide les femmes 😁

    J'aime

  5. Avant de devenir mère, se battre pour répartir équitablement les charges au sein du foyer, c’était un combat facile à gagner. Une simple question de volonté, de ne pas se laisser marcher sur les pieds par chéri. Deux enfants plus tard, je réalise mon absolue naïveté. Cette putain de charge mentale elle est chez moi, uniquement chez moi. Et je ne sais même pas à quel moment ça a dérapé. Mais j’ai pas perdu espoir que ça change !!

    J'aime

  6. C’est effectivement important de pouvoir mettre des maux sur des mots. Ça permet de soulager notre état d’épuisement. Je suis comme toi, je pense qu’il n’y a pas de solution miracle à part de laisser tomber – bien plus facile à dire qu’à faire, j’en suis bien consciente 🙂

    Aimé par 1 personne

  7. ça fait plusieurs semaines que je suis épuisée par ma charge mentale, elle s’est amplifié deux mois après l’arrivée des jumeaux car mon mari souffrait du dos, bilan opération d’une hernie discale, alors gérer d’un coup 5 personnes (6 avec moi ^^) à la maison, après une césarienne, il faut être une warrior ^^ à ceci se rajoute bien sur la vente de l’appartement, et la recherche d’une maison… Après avoir réussi à vendre et bien le soucis de reloger la famille, et les mois qui avance et les dossiers refusés car faut le dire un mari en arrêt avec des fiches de paie négative ça aide pas… et là aujourd’hui à quasi un mois de rendre les clefs le soulagement… mais franchement comme vous je n’avais pas mis de mot sur cela, jusqu’à que je tombe sur cette bd, et je me suis dis c’est ça!! et mon mari était d’accord il sait pas comment je fais pour penser à tout, parfois je me pose la question… c’est un cerveau en ébullition ^^
    mais ça fait du bien de mettre des mots dessus, de se soulager parfois en le disant, même si y a pas de recette miracle pour atténuer cela, car parfois ça épuise mentalement

    J'aime

  8. J’ai eu moi aussi envie depuis l’apparition de ce concept si juste et si féminin de liste ce qu’est ce poids que nous subissons toutes. La liste serait différente mais au final si similaire dans le principe.
    Et oui tout ca fatigue!
    Et je sais pas toi mais des fois la liste se pointe d’elle même dans ma tête en pleine nuit !

    Aimé par 1 personne

  9. Ne t’excuse pas d’être égoïste en ayant écrit cet article. Ce n’est pas égoïste du tout Je crois qu’il nous parle à toutes. C’est notre quotidien. Merci d’avoir partagé cette charge mentale. J’espère que d’avoir écrit ce billet t’a fait un peu de bien.

    J'aime

  10. Bonsoir
    Maman de 4 enfants de 12-11-7-2 ans, je lis régulièrement vos billets, tellement vrais, qui me parlent de mon quotidien avec un réalisme hallucinant.
    Je travaille moi aussi, je cours dans tous les sens, je câline, gronde, explique, parfois tout en même temps. Je fais le grand écart entre les soucis de mon tout petit et les premiers problèmes d’ado.
    Je dis parfois que j’ai 6 cerveaux , pour gérer le quotidien de tout le monde.
    Et parfois aussi j’explose, je manque d’air, je n’en peux plus de me rappeler où « x » a mis son « Hand spinner » , où est passé le doudou, ou à quelle heure finit l’aîné.
    Votre billet avant votre départ à l’île Maurice m’a particulièrement parlé ; dieu sait que je n’aime pas quitter mes loulous, mais jeudi je pars 4 petits jours en séminaire en Grèce, donc un peu Pour du boulot, mais j’ai presque hâte ( juste pour pouvoir ouvrir un bouquin et pouvoir lire 2 pages d’affilée sans être interrompue!)
    Merci pour votre blog . Il me montre que je suis normale, d’où mon message ce soir. Et je partage tout: vos doutes, vos bonheurs, vos rigolades, votre fatigue, votre amour immense…. et votre charge mentale 🙂
    Bien à vous
    Agnès

    J'aime

    1. Nous avons beaucoup de points communs, jusqu’à notre prénom 😉. Merci de votre message, et profitez bien de la pause grecque ! Moi, pour lire 2 pages d’affilée , je m’octroie 20 minutes au café du coin avant de monter au bureau, je n’avais pas réalisé à quel point lire au calme est un moment de bonheur intense avant d’avoir (trop) d’enfants 😂

      J'aime

  11. Bonsoir a toutes, décidément nous avons toutes vu et lu cette bd sur la charge mentale.. Suis maman de 4 dans presque meme configuration que toi Romane, 8,5, theophile 7,5 et Leopold er clémentine 3,5. Je travaille à 80% et j’ai lu des be pas oublier qui sont presque les mêmes je moi lol j’ai le gala de danse le match de rugby et pour couronner le tout la fête de l’école samedi ou je vais, pour la première fois, rester non stop assise pour assister à tous les spectacles de 14ha 17h!! Ca calme:-)
    Parfois ça me fait peur car je me dis qu’un jour mon cerveau va littéralement cramer ! Donc j’essaie de me projeter pour réduire les activités à la rentrée prochaine, une piste à tenter , pourquoi pas.. Je sollicite plus mon mari dans la limite de ses capacités et je lui délégué carrément des trucs car après tout il faut m’impliquer sinon nous on va pas tenir. J’essaie de me faire aider même si apres 2 nounois j’aimerai parfois tout envoyé bouler de reprendre le brief des conduites, des règles de la maison etc. Bref, je compatis’ tu es une maman qui assure comme elle peut et le plus important c’est aussi de penser à toi . Bise et nonne nuit 🙂

    J'aime

  12. Article égoïste peut être mais il t’a sûrement fait du bien… et finalement il fait du bien à ceux qui le lisent car on se sent moins seule à être parfois dépassée et paniquée par la longueur du « il faut que je pense à… » ! Ici, monsieur est plein de volonté mais très peu d’initiative ! Il est assez spécialiste du « t’avais qu’à demander !! »…
    Bonne journée !
    Virginie

    J'aime

  13. Ah la fameuse charge mentale… je pense que si je posais par écrit tout ce à quoi je dois penser cette semaine je déprimerai direct… ! (Et pourtant je n’ai « que » deux enfants) Si j’étais un sims, ma barre des tâches serait saturée… l’impression d’être en équilibre instable permanent, de jongler entre la contestation des allocations de la CAF, refaire le stock de vêtements de Petit Quark qui a pris une taille en quelques jours (c’est possible ça ?) Et commencer (je suis à la bourre au secours !) À regarder les vacances pour cet été…. et tout le reste… bref merci pour ton article on se sent moins seule… 🙂

    J'aime

  14. Ici je note le moindre truc à penser, à faire ( de la lessive à mettre en route, du rdv à prendre, ou de la réponse à l’anniversaire de X à ne pas oublier de donner,) pour soulager mon cerveau. Meme si parfois j’oublie de faire un truc, ça me donne au moins l’impression de sortir ses trucs de mon cerveau et d’être moins en mode surchauffe!

    J'aime

  15. Toutes ds le même bateau MAIS ne nous noyons pas, gardons le cap… après la tempête ds nos têtes, très souvent la mer se calme parfois pas assez rapidement, parfois pas assez longtemps.
    Courage ma belle, et merci d’avoir mis des mots…
    De mon côté, j’ai crié à l’aide à ma maman pour qu’elle m’aide au rgt du haut de ma maison. Je n’y arrivais plus!

    J'aime

  16. Ah la charge mentale ! J’ai essayé d’expliquer le concept à mon mari… pas très réceptif. Ca ne doit pas être pour un cerveau d’homme…
    J’ai à peu près la même au boulot, en plus de la maison, et je la gère mieux depuis que je me suis lancée dans un « bullet journal » (sans les décos…). Comme tu le dis plus haut : quand c’est noté, ça arrête de te harceler la nuit, et aussi la journée : NE PAS OUBLIER, ne pas oublier, ne pas oublier… quoi déjà ?
    Pour le moment je n’ai pas sauté le pas d’en faire un pour le côté perso, mais ça peut être une piste ?

    Aimé par 1 personne

  17. J’ai lu aussi cet article cette semaine et comme il résume bien notre réalité et notre quotidien ! Comment est-on arrivé à cela au fait ? bonne question. peut être est ce de notre faute, je me pose parfois la question. Est ce un instinct de prendre toute cette charge à son compte pour s’assurer que tout le monde va bien et aura tout ce qu’il faut !! c’est vrai que c’est parfois usant alors je compatis mais oh les coeurs, j’ai des bananes à aller chercher pour le pique nique de demain de numérobis, une carte d’anniversaire à envoyer et la liste pour aujourd’hui n’est pas finie : Bien sûr c’est mercredi !!
    Bonne journée !

    J'aime

  18. Tu y mets en tout cas bEaucoup d’humour, j’adore! J’ai découvert moi aussi la semaine dernière via internet cette fameuse charge mentale, que je portais sans connaître son nom. Ça ne change pas grand chose je crois, je fais des listes à n’en plus finir parce que j’adore barrer les tâches accomplies, je me sens souvent submergée et puis ça repart et ça va mieux, et puis je redésespère en constatant que ma maison n’est jamais rangée, que la poussière n’est pas faite Et qu’il faudrait tout laver à fond, Et faire trois lessives par jour me fait franchement déprimer, mais je me dis qu’ils vont grandir et que ça ira de mieux en mieux. Pardon de ce petit commentaire un peu égoïste…

    J'aime

  19. Ça fait tellement de bien de savoir qu’on en est toutes au même point !!! C’est pas égoïste et ça sert quand même ! 🙂
    Je n’en ai que 2 (des jumeaux) et je n’imagine pas ce que ça doit être avec 4 (même s’il doit y avoir 2 x plus de moments géniaux aussi !)
    Bon courage en tout cas !

    J'aime

  20. J’adore ta manière d’écrire, cash et sans détour. C’est efficace et pertinent! Tu décris à merveille notre quotidien! Je t’embrasse!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s