Les jolis moments de mai

Capture d’écran 2017-05-29 à 11.44.10.png

1- La propreté quasi acquise de mon petit garçon. Le bout du tunnel les amis, après 10 ans ininterommpus de couches, de la taille préma à la taille 6, version lavable, bio, bon marché, avec ou sans scratch, avec ou sans barrières anti-fuites … bref, on les aura toutes essayées, et je suis plus que prête maintenant à tourner cette page-là. Le problème est que numéro 3  ne souhaite pas encore la tourner lui, et même propre, il préfère encore porter des couches, « au cas où » (pas très téméraire mon grand bébé ;). J’en vois le bout donc, mais on est encore un peu dedans quoi.

2- Ça y est, j’ai laissé mon grand aller tout seul au foot. Honnêtement, c’était plus par soucis pratique que par réelle volonté de l’autonomiser. Quand je suis en mode maman solo, faire diner les 3 petits en 5 minutes puis les habiller pour aller au stade 3 fois par semaine, ça me coûte. Alors j’ai laché prise. Tout s’est bien passé, le môme était ravi de la confiance que je lui ai collé à l’intérieur, et les 3 autres ont pu avaler leur compote jusqu’au bout. Une opération win-win donc, que j’ai immédiatement réitérer le lendemain pour aller à l’école.

3 – L’inscription en maternelle de mes bébés, sans pleurer, dans la joie et la serenité. Avec 4 enfants, imagine bien que toute l’équipe encadrante nous connaît par cœur maintenant.  L’école, c’est un peu comme notre 2 eme maison (la deco en moins, l’art plastique chez les moins de 5 ans, ça devrait être interdit). Les grands ont fait le tour du propriétaire aux petits : la cantoche, les dortoirs, les tricycles …fiers  comme des coqs ils étaient, et je peux vous l’avouer, moi aussi… C’est dans ces petites étapes de la vie que je me prends en pleine tête le bonheur que c’est d’avoir une fratrie.

4 – Les chorales de fin d’année. Même si on commence à s’habituer un peu, voir la chair de ta chair sur scène ça met toujours les poils. Ils étaient beaux, mes grands, sur la scène du conservatoire. Émue, je le suis toujours même après des années de pratique. La chorale la plus intense reste évidemment la toute première, quand ton bébé de 3 ans se présente pour la première fois face au monde en annonant une comptine approximative, une histoire d’animaux généralement. La fierté dans le regard du môme, la joie dans celui des parents, l’angoisse dans celui de l’instit, c’est fort quand même. Moi, on m’avait perdue dès les premières notes. De grosses larmes coulaient sur mon visage défait, abandonnant toute notion de remise en perspective ou de dignité. Malgré l’intensité de l’instant, j’ai réussi tout de même à avoir une pensée émue pour les parents du môme du premier rang, celui qui est resté 30 minutes sans JAMAIS enlever les doigts de son nez.

5 – Les messages tellement gentils que je reçois via le blog de la part de mamans de quatre, de maman de jumeaux, ou de mamans qui (#nobodysperfect) ne cochent aucune de ces 2 cases. Je suis tellement touchée à chaque fois par vos mots, vous n’avez pas idée.

6 – Assister à la projection en avant-première de Vie 2 mère, la mini série de Véronique Gallo. J’adore ses vidéos, et l’entendre expliquer les coulisses de son travail, c’était chouette. J’ai aussi rencontré « en vrai », les blogueuses e-zabel, Nozenfantschéris et Maman Double, toujours sympa de discuter avec des filles que tu lis depuis des années.

7 – Nos samedis soirs devant The Voice. On déplace la table basse, les mômes accumulent couettes et oreillers pour se faire un lit géant, et on est simplement heureux d’être là, ensemble. À chaque coupure pub, y’en a un qui va se coucher, du plus jeune au plus vieux, sans râler, c’est la règle. Dire qu’il y a quelques années, passer un samedi soir devant la télé était pour moi le summum de la loose, aujourd’hui, je savoure ces moments.

8 – Avoir été invitée pour intervenir dans l’émission La Maison des Maternelles, ça m’a fait plaisir qu’ils pensent à moi, même si ma timidité maladive m’a fait décliner la proposition …

9 – Le joli bracelet DIY que numero 2 a fait à l’école pour la fête des mères. J’en ai profité pour lui préciser que ce qui me ferait également TRES plaisir serait qu’elle fasse un effort sur les chouinements et les bouderies qui s’accumulent ces derniers temps.

10 – Et Londres avec les kids

32 commentaires sur “Les jolis moments de mai

  1. Ça sent l’amour tout ça ! Moi je dis vive l’autonomie, surtout quand ça nous évite de courir ! Et encore je n’en ai « que  » 2 !! Et même pas des jumeaux !! ( 22 mois d’écart c’est un peu tendu tout de même au début ! ) bravo super maman !

    Aimé par 1 personne

  2. vous êtes seule à gérer vos 4 loulous ou vous avez un peu d’aide quand même? Je suis exactement dans la même configuration que vous avec un peu de décalage et 3 garçons sur les 4 (aîné 9 ans, cadette 7 ans et monstre 1 et monstre 2, 2 ans et demi) et honnêtement je trouve ça duuuuuuuur….. Les deux derniers sont loin d’être propres (ils ont peur du pot!), j’ai l’impression qu’il y en a toujours un des deux en train de faire une crise ou une bêtise, les deux grands se disputent tout le temps, les deux petits veulent toujours le même objet au même moment … Bref c’est loin d’être serein! Et pourtant on a un cadre de vie génial, des supers jobs, plus de nuits hachées depuis longtemps et surtout une jeune fille au pair!!!! Comment faites vous?!! Et Dites moi qu’a 3 ans tout s arrange 🙏🙏🙏. Bravo pour votre blog en tous cas qui m’amuse beaucoup

    J'aime

    1. Nous sommes 2, mais c’est vrai que c’est plus moi qui gère le quotidien. Alors les jumeaux, oui c’est (un peu) plus facile à 3 ans, mais ça reste quand même difficile parfois je trouve. Hier, ils ont enchainé les bêtises, retourné les chambres, refusé de faire la sieste, sont tombés, ont crié, … bref, la vie normale d’un enfant petit, mais qui met évidemment les nerfs à rude épreuve. Patience, un jour viendra où la petite enfance nous manquera 😉

      J'aime

  3. Ah oui ça, merci pour ces beaux partages!
    #1. Notre 3 ans est propre de jour comme de nuit. Il nous en reste un qui a une énurésie nocturne mais pour nous, rien ne presse.
    #2. Bravo! J’ai pensé à laisser ma grande aller chez ma soeur qui habite à qqes cents mètres. Rien que d’y penser, j’en avais mal au ventre… on va attendre encore… longtemps 😆
    #4. Je pleure devant Chantal Goya! Alors devant mes enfants, t’imagines même pas 😉
    #5. J’adore et espère bien que tu en recevras encore de ces messages. Tu donnes tellement bien et bcp! Tu sais bien que moi, j’ai bcp de mal à depasser le stade anal sauf pour les compliments 😉 Merci
    #10. Je décompte les jours pour nos prochaines vacances aussi👍

    J'aime

  4. Je suis toujours sur le ptt loulou et son doigt dans le nez … C’est pas bien mais je suis explosée de rire en imaginant la Scène et la tête des parents…😂😂 Aaah merci ça fait du bien !!!

    Aimé par 1 personne

  5. Waw, t’as reussi a laisser ton fils partir seul au foot! Quel age a t il, deja?… Ouh… ca me rapproche psychologiquement du moment ou mon aine va me demander la meme chose et je ne suis pas preeeeete… 🙂

    J'aime

  6. Ca me fais plaisir de lire que des mamans pleure aux chorales, lol! Moi qui me retient comme une dingue , je me sens moins seule ;).
    Ah oui les samedis soirs devant la télé avec mes filles, c’est génial! Moi aussi je trouvais ça archi nul avant :).

    J'aime

  7. Ahhh, il n’y a pas à dire, je suis devenue accro à votre blog ! Comme s’il m’apportait un peu de sérénité…

    1- Ici, les couches, c’est oublié depuis longtemps ! Propres à 2 ans et demi mes loulous ! Je fais la fière, mais ça a été une autre histoire pour les deux grands ! 😉
    2- Bouh, laisser ma grande aller à l’école seule… comment dire… c’est pourtant pas bien loin de la maison, mais suis pas prête moi !…
    3- Eh oui, en septembre, ce sera la dernière première rentrée (à moins d’un petit 5ème… ?) Cette semaine, j’avais rendez-vous avec la crèche pour faire le point sur l’année écoulée. Bilan, des loulous plus que prêts pour rentrer à l’école, et tellement de belles choses racontées par l’équipe encadrante sur mes deux bonhommes ! Comme vous, je me dis dans ces moments là : quel bonheur d’avoir une si belle fratrie !
    4- Tout pareil…
    5- J’aime beaucoup ce clin d’oeil… et vous méritez tellement tous ces gentils messages !

    Vivement le prochain article ! 😉

    J'aime

  8. Je découvre ton blog avec ce joli article! Félicitations pour le presque abandon des couches 🙂 . Pas facile de laisser son enfant partir seul pour la première fois, j’ai encore un souvenir émue de la première fois où j’ai laissé mon grand aller à l’école tout seul (c’était pourtant sur le même trottoir 🙂 ) .

    J'aime

  9. Je suis vraiment désolée… ton mois de mai est adorable mais… je crois que je vais principalement retenir le gosse qui est resté 30 minutes sans enlever les doigts de son nez…. j’en rigole encore en écrivant ce commentaire hahhahahhahahaha !!! Pauvres parents !!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s