Sevrée ?

Capture d’écran 2017-06-20 à 10.15.29.png

Ca y est, je crois que je suis sevrée. J’ai lu cet article hier, et j’ai compris que chez moi aussi, l’envie de bébé était définitivement partie.

Ce week-end, j’ai vu des tas de bébés, des ventres ronds, des poussettes yoyo et des écharpes de portage … et vous savez quoi ? Ben rien. Pas de pincement dans le bas du ventre, pas de transfert émotionnel, pas d’envie viscérale de recommencer tout ça … J’ai poussé le truc en demandant à une copine si je pouvais prendre dans les bras son bébé tout neuf, j’ai même parlé grossesse et désir d’enfant avec une autre qui après des années de galère à eu son petit dernier à 43 ans, pour être sûre, que j’étais guérie. Et bien je crois que oui. 

Ce week-end, j’ai passé du temps avec des copains, j’ai ri (beaucoup), j’ai bu (un peu), mais par dessus tout, j’ai regardé mes enfants de loin, jouer, danser, courir, sans me soucier de l’heure, sans avoir à penser aux couches dans le sac ou au petit pot à faire réchauffer. C’est tellement bon, cette sensation de liberté retrouvée. J’ai passé une vraie soirée avec des adultes, et quand on a décidé de prolonger encore un peu la nuit, les enfants ont suivi. Fini le temps où je pensais d’abord à la nuit hachée à venir ou au réveil aux aurores avant d’accepter les invitations, fini de vivre au rythme des petits. Aujourd’hui, je suis prête à reprendre les rennes de ma vie. Alors évidemment, mes enfants seront toujours ma priorité, et chaque choix que je fais, je le fais en fonction d’eux, mais désormais, j’arrive à faire quasiment tout ce dont j’ai envie, et ça, ça n’a pas de prix.

Il y a encore quelques mois, je ne pensais pas comme ça. Chaque progrès de mes enfants me renvoyait aux dernières fois, chaque étape franchie me rendait nostalgique. J’ai connu une période un peu creuse, incapable de savourer l’instant, tellement j’aurais voulu pouvoir arrêter le temps… et puis petit à petit, j’ai commencé à regarder de l’autre coté, et j’ai appris à savourer l’insouciance et la facilité de ne plus avoir de bébé.

Aujourd’hui, je tourne enfin la page de la maternité et j’ouvre avec bonheur un nouveau chapitre, consciente qu’il m’en reste encore tellement à découvrir ! Mon livre s’appelle « Une mère comblée », je pense que tu l’as deviné !

 

 

 

60 commentaires sur “Sevrée ?

  1. Ah je te comprends tellement… hâte moi aussi de retrouver un peu de liberté, hâte de pouvoir dormir un peu, avoir des soirées, ne plus déménager la maison avec moi quand on sors, hâte que mon grand soit propre aussi la sieste et la nuit…

    Je suis en mode « plus JAMAIS ça » depuis la naissance de ma fille, en juillet dernier.
    Fini. Never. Pas dans ces conditions (en travaillant, avec 2 heures de transports par jour et un appart en région parisienne)

    Et pourtant… ce week-end nous avons appris la 1ere grossesse de ma Belle Soeur.
    Se pourrait t-il… ce semblant de début d’envie de…
    A la question « et vous, vous en voudrez d’autre? » cette incapacité à répondre « non » fermement, ces balbutiements à base de « oulalalala c’est pas prévu, mais, ma foi, si ça arrive… »
    En tout cas, de mon côté, la page n’est pas tournée.

    Un seul constat : je suis masochiste, à défaut d’être sevrée. Je ne vois pas d’autre explication !!!

    Aimé par 1 personne

    1. Maso, on l’est toute un peu dès qu’on décide d’avoir le premier :). Moi aussi, j’ai toujours du mal à dire « plus jamais », même si je sais qu’il n’y en aura plus. Mais au moins, je me suis débarrassée d’une espèce de tristesse que j’avais auparavant quand j’apprenais une grossesse ou que je voyais un body taille naissance !

      Aimé par 1 personne

  2. J’y arrive tout doucement avec maintenant la folle envie de devenir marraine (ma grande filleule est en 5 ème pharma).
    Je suis certaine que tes nouveaux chapitres seront aussi intenses et doux. Belle écriture donc 😙

    J'aime

      1. Plusieurs fois tante aussi. Mamie?! Attends attends, je ne laisse pas ma grande de 10 ans descendre la rue… elle ne trouvera donc jamais de copains, c’est moi qui te le dis😆! Sauf qu’à l’école, les garçons existent 😤

        J'aime

  3. Une belle page se tourne pour en ouvrir une autre tout aussi jolie 😉
    Ici aussi c’est pas encore complètement tournée…
    Plus de grossesse, plus jamais !!! La page « grossesse », c’est OK !
    Mais la page un Pilou supplémentaire… elle a un peu plus de mal… Ce qui en soi est stupide vu que les deux vont un peu de paire 😀 Je finirai bien par accepter complètement qu’il n’y aura plus de bébé.
    Ce qui me rassure c’est que ce cinquième reste à un stade de fantasme et n’a absolument rien à voir avec l’envie monstrueusement invivable qui a cohabité avec moi jusqu’à l’arrivée du 4ème.

    Encore plein de belles choses à lire !

    J'aime

  4. Je suis contente de ne pas être seule ! Ca fait bien un fou de voir ses enfants jouer de loin comme tu dis et d’entendre pleurer un bébé en se disant : « c’est pas le mien ! ». Merci pour le lien. Bisous

    J'aime

  5. C’est très beau ce que tu écris et j’espère un jour arriver à faire la même conclusion. Mais je n’en doute pas un instant une fois que j’aurai fait le deuxième! A moins que je sois surprise 😉

    J'aime

  6. Moi pas du tout. J’en ai parlé il y a un mois ou plus. Ce deuil de la grossesse qui est si difficile. Non je ne louche pas constamment sur les ventres de femmes enceintes, non je n envie pas mes amis puisqu’ils ne sont pas encore dans ce projet, mais oui accoucher à nouveau ça me donne envie, oui j’aimerais des échographies, des rdv, des questions, des contractions, des préparatifs et la découverte du jour J. Enfin bon je n écrirais pas un article tel que le tiens. Dès demain

    J'aime

    1. J’ai été lire ton article, et je m’y suis retrouvée il y a quelques mois encore. Mais on change, on a d’autres envies, on avance … tu verras, un jour, la tristesse s’en va pour laisser la place à la curiosité et la joie de les voir grandir nos bébés !

      J'aime

  7. Je suis vos aventures et vos écrits avec attention, car souvent ils raisonnent en moi…
    Mon petit quatrième vient d’avoir 4 mois, et je ressens cette tristesse dont vous parlez… C’est notre dernier, il ne peut pas en être autrement. Nous avons 4 enfants en pleine santé, notre quotidien est ultra sportif et je me sens sur le fil en permanence. Un cinquième ne serait pas raisonnable, je le sais et mon mai aussi. Et pourtant, je suis bouleversée en rangeant les petits habits en taille naissance, puis un mois, et bientôt 3 mois, en sentant le petit cou de mon bébé, en caressant sa peau si douce… En écrivant ces lignes je sens les larmes me picoter les yeux.
    Vos mots sont pleins d’espoir pour moi, qu’un jour, j’arrive à dépasser cette envie qui m’envahit de pouponner, de materner… Je dois être un peu mas moi aussi, car les nuits hachées, les bêtises, les crises et les colères, la fatigue, les nausées des 4 ou 5 premiers mois de grossesse… Un jour peut-être. Aujourd’hui, j’aimerais arrêter le temps qui passe à folle allure!

    Merci pour vos mots, et profitez bien de votre liberté retrouvée!

    J'aime

    1. Avec un bébé de 4 mois, il est impossible d’avoir le recul nécessaire ! La mignonitude des premiers mois nous rendent complètement dépendantes aux bébés ! La page se tourne doucement ici alors que je pensais que je resterais sur mon « manque » de bébé ad vitam eternam … je suis sure que vous y arriverez aussi, mais pas tout de suite, vous avez le temps !

      J'aime

      1. Vous avez raison! Je n’ai pas le recul… Mais j’ai l’impression parfois de vivre avec un voile de tristesse, enfin tristesse est un peu fort. Du coup, je fait plein de petit films de mon bébé, pour me rappeler ses petits gestes, ses mimiques, et si je pouvais, j’enregistrerai aussi son odeur…
        Vos mots me font penser que la vie, tout doucement, nous pousse vers l’avant, et qu’à un moment, on l’accepte et on profite de la suite…

        J'aime

  8. Je crois que je dois être à cheval entre l’envie de ce que tu décris….(les soirées sans penser à la nuit qui va suivre…j’en rêve)et ton état d’il y a quelque mois…te relire m’a mis la larme à l’oeil…oui pas facile de laisser partir les joies de la maternité.
    Ici mes jumeaux ont bientôt un an et j’ai l’impression d’une tempête depuis un an et demi(grossesse pourrie)et j’ai peur de me retourner et me rendre compte que je n’ai pas su profiter…
    J’espère trouver un jour le même « seuvrage » que toi.
    Merci

    J'aime

    1. Vraiment, ça va « mieux » que depuis quelques semaines… l’envie de passer à autre chose se fait tout doucement, discrètement, mais elle est bien là. Je te le souhaite aussi, car la frustration du petit dernier qu’on n’aura pas est difficile à vivre.

      J'aime

  9. Contente de voir que tu es plus sereine. Je suis sûre que ce nouveau chapitre sera tout aussi merveilleux.
    Je n’en suis pas encore là, je ne suis pas encore prête à tourner cette page. J’ai encore envie d’agrandir la famille.

    J'aime

  10. De mon côté je n’aime pas trop la grossesse ni les nourrissons. Si seulement on pouvait accoucher de bébé de 18 mois (gabarit nouveau né, faut pas déconner) 🙂 On ne sait jamais comment je serai quand le traitement d’Alphonse sera fini mais je pense bien que Gustave est mon dernier enfant !

    J'aime

    1. Accoucher d’un bébé de 18 mois !!! C’est sûr que personne n’en voudrait un autre dans la foulée 😂
      Certaines savent qu’elles veulent 1,2 ou 3 enfants. Leur choix est fait. Moi, j’en voulais 3, et l’arrivée des jumeaux a chamboulé un peu mon projet, pour mon plus grand bonheur. Et du coup, j’ai commencé à rêver d’un cinquième ( et puis la réalité m’a rattrapée;) …

      J'aime

  11. Qu’est ce que que j’aimerai être « sevrée » comme tu dit !!
    Nous avons eu 4 enfants en 4 ans (numéro 2 et 3 jumeaux). C’était un choix qu’ils soient rapprochés mais les jumeaux ont accéléré les choses. Aujourd’hui le petit dernier vient d’avoir 1 an. Et autant au début je versait ma larme en pensant que c’était le dernier mais j’en était sûr et certaine c’était fini !! Car entre les enfants, un papa rarement disponible et un 125% au travail, je ne peux pas être partout et tout le temps limite de l’épuisement.
    Mais depuis 3 mois j’essai de me convaincre que le 5 eme serait de la pure folie. Je ne peu pas réduire mon temps de travail, et si c’est encore des jumeaux je fais comment? Et les problèmes de santé qui découle des grossesses successives vont s’aggraver ! La voiture c’est bon mais il manque une chambre ! Et puis pour leurs consacrer un minimum de temps chacun ça sera encore plus compliqué !
    Bref les idées se succèdent en boucle dans ma tête dès que j’y pense… ce week end j’ai vu une amie dont sa dernière est de l’âge de mon dernier. Une magnifique petite fille aux boucles parfaites, la même que ma grande au même âge et là mais pourquoi résister à cet envie de 5 eme si je peux avoir une petite fille aussi mignonne ! Ma grande qui veut tant une petite soeur, après 3 petits frères je la comprend !!
    Et puis je n’ai que 28 ans ! Je vais m’arrêter si tôt ?!
    Et là… retour à la réalité avec les twins infernaux en train de se bagarrer au bord de la piscine…
    Et si la 5 ème merveille à boucles se transformait en 5 ET 6 version garçons !! Au secours je m’arrête à 4 !!
    VA FALLOIR QUE ÇA RENTRE DANS MA PETITE TÊTE !!!
    Merci pour ton article j’adore !

    J'aime

    1. Moi aussi je me suis retournée la tête en listant toutes les raisons qui font qu’un petit 5 eme ne serait pas raisonnable ! Mais l’envie d’enfant n’a rien à voir avec la raison malheureusement. Bon courage dans tes réflexions, et à 28 ans la vie est longue … Rien n’est joué !

      J'aime

  12. Je suis dans cette phase où on retrouve un peu de liberté. Pour pleins de raisons, nous sommes quasi sûrs que nous nous arrêterons à 2 enfants… Notre fille, Notre fils… Et pourtant, je ne me sens pas « sevrée » pour autant… Je n’ai notamment pas vécu la grossesse de mon fils comme étant la dernière et je pense que c’est ce regret qui m’empêche un peu de tourner cette page de la maternité !

    Bonne fin de journée

    Virginie

    J'aime

    1. On a toutes des regrets. Pour moi, c’est l’allaitement raté des twins qui m’a fait imaginer un petit 5 eme pour me « rattraper » ;). Mais je crois qu’à chaque grossesse on aimerait pouvoir « améliorer » certaines choses pour la suivante … C’est sans fin cette histoire là !

      Aimé par 1 personne

  13. Mes numéros 2 et 3 ont 9 mois (numéro 1, 3 ans) et je ne parviens pas à passer à autre chose, j’ai encore envie d’être enceinte (j’adore cet état), j’ai encore envie d’avoir un bébé (et de me retrouver dans une relation avec un seul bébé)… Ma dernière grossesse a été écourtée et puis finalement, je n’ai été enceinte « que » deux fois! (bon, ok, ça, ça ne se rattrape pas!).
    Un 4° serait de la folie mais nous sommes un peu fou-fous…

    Le principal, c’est d’être en accord avec soi même et avec son homme!

    J'aime

  14. J’aime ton poste car moi ma fille a 1 an et parfois je me dis mais comment c’était avant ptdr ils prennent tellement de place et on les aime tellement moi pour le moment c’est le deuxième pas maintenant lol

    Aimé par 1 personne

  15. Pas facile, je suis en plein dedans avec la réflexion pour un éventuel 3ème…un jour j’en crève d’envie, la nostalgie du ventre rond, l’odeur et la douceur du nouveau né, la découverte d’un petit bébé qui évolue…et le lendemain ça me laisse complètement froide, avec l’envie de garder cette liberté retrouvée, de se créer de nouveaux projets en famille, et de ne pas remettre en cause la stabilité de notre famille et la complicité de mes filles…Je n’ai pas encore tranché, et c’est dur, très dur!

    J'aime

  16. Je viens d’apprendre que j’allais être tante! Ma sœur et enceinte! Après de longs mois d’attente! Je m’étais dit quand ce moment arriverai mon bas ventre aussi tiraillerai! Eh bien non! Rien! À part un bonheur immense pour ma sœur! Comme toi je regarde avec plaisir mes trésors grandir et jouer sans penser aux couches à changer ou aux petits pots à chauffer! Et quel bien ça fait de reprendre les rennes de sa vie! 😄 Merci pour ce texte qui une fois encore me touche beaucoup! 😉😘

    Aimé par 1 personne

  17. Ton témoignage est inspirant. Je me demande souvent 2ème, pas 2ème? En lisant ton article, je vois bien que mon « deuil » n’est pas du tout fait! Merci ça m’éclaire.

    J'aime

  18. Je me retrouve tellement dans ce que tu dis .
    Moi aussi 4 enfants et les derniers sont des jumeaux .
    L’idée d’un cinquième est très présente chez moi .
    J essaie de me persuader que ce n’est pas raisonnable mais rien n’y fait .
    Je crois que mon deuil n’est pas fait .
    J’espère être éclairée ….
    cinquième, pas cinquième telle est la question

    J'aime

    1. J’étais la seule du couple à envisager un 5 eme … ça accélère un peu le processus de « deuil »;)…. le temps à fait son œuvre et je n’y pense désormais quasiment plus, mais ça n’a pas été simple, loin de là.

      J'aime

  19. Quelle bonne nouvelle ! Ici n°3 est en route… Mais je crois que c’est déjà mon enfant n+1 : je me projetais plus avec 2. C’est le papa qui m’a convaincue. Bref, celui-là, c’est mon bonus : j’espère que le deuil se fera naturellement ?!

    J'aime

  20. (je n’ai pas pu lire l’article au bout de ton lien : page introuvable ?!)
    L’envie est bel et bien proche de 0 !
    J’ai envie d’un 4eme… mais pas de le porter. J’essaie de convaincre mon mari de prendre le chemin de l’adoption mais il met son véto… comme je met le mien sur une 4eme grossesse, il est probable que l’on restera à 3.

    C’est bien les bébés chez les autres !

    Depuis quelques mois (on opération), Loulou (mon petit dernier de 28 mois) évolue très vite (enfin) et j’ai l’impression que l’on franchit une marche ces temps ci… et je ressens cela comme une véritable libération !

    Merci encore une fois pour la justesse de tes mots

    J'aime

    1. Oui la libération après toutes ces années de dépendance totale, c’est tellement agréable. Chez moi, la grossesse se passe toujours bien alors dans l’absolu ça ne m’aurait pas déranger d’en fabriquer un autre, mais nous resterons à 4 et c’est très bien comme ça ! Et sinon, le lien en fin d’article fonctionne ici, je viens de le tester …

      Aimé par 1 personne

  21. premier commentaire pour dire que ton lapsus (ou correcteur d’orthographe) trop zélé m’a bien amusée … tu t’apprêtes donc à profiter de cette liberté retrouvée pour rejoindre l’équipe du Père Noêl?? 😉

    J'aime

  22. et bien moi je suis comme ça depuis plus d’un avec la reprise du travail aux 18 mois du n°3. Je voulais un !n°4 pendant mon congé parental, l’homme non, alors il a tempéré. Et il a bien fait ! car l’envie est passée et bien passée. Quand je vois mes petites nieces toutes crevettes, ça ne me fait plus du tout mais alors plus du tout envie. Ma brochette comme ça me convient parfaitement. J’adore pouvoir mainteannt être à la fois femme et maman. Avec des bébés j’ai du mal à être autre chose que maman. Je suis trop fatiguée. Je cale toute ma vie sur eux. J’aime pas perturber leur rythme… là c’est top. AUcun scrupule quand je les laisse à l’homme une soirée pour aller boire un verre avec une copine, je sais qu’il ne va pas être en galere avec coliques, pleurs, bibs, etc … on peut partir en voyage en amoureux plus facilement, on fait de plus en plus d’activités sympas en famille. Tout est mieux je trouve.
    La grossesse ne me fait plus rêver, meme si j’ai adoré, mais curieusement je n’en garde que les cotés négatifs maintenant…. Je crois que je suis bel et bien prête à tourner la page de la maternité 🙂

    J'aime

  23. Je me pose encore la question du petit dernier (troisième pour nous)), j’ai 2 garçons en pleine santé (4 ans et 21 mois), au début mon mari était contre et puis je sens bien qu’il a changé de discours, il a même demandé à notre garçon de 4 ans s’il aimerait avoir un petit frère ou une petite sœur encore…
    J’y verrai plus clair dans quelques semaines, on déménage dans un mois, la succession de mon père aura lieu dans 15 jours et mine de rien ça me travaille beaucoup car je dois encore gérer après sa maison, la revendre et tourner une grande page…
    Je ne suis pas encore sevrée, je vais avoir 33 ans, s’il y a un petit dernier ce sera cette année pour ne pas avoir trop d’écart avec mes 2 garçons… A suivre donc… 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s