Les jolis moments d’août

Capture d’écran 2017-09-03 à 16.19.12.png

La rentrée se précise plus que jamais et les souvenirs de vacances n’en sont pas encore tout à fait, alors vite, je prends en note chaque moment, pour les savourer à nouveau, quand il fera moins beau.

#1- Économiser le Uber de retour et rentrer en ambulance parce le grand  s’est cassé le bras lors de notre dernier apéro en terrasse avant de partir en vacances. Bizarrement, le plâtre est une nouveauté chez nous, jusqu’ici, on était très « ouverture de l’arcade ». À choisir, la fracture, c’est plus propre.

#2- Me faire aborder 2 fois en vacances par des lectrices du blog. C’est très nouveau pour moi, et c’est vraiment cool !

#3- Un séjour au Club et passer du temps avec les enfants, et rien qu’avec les enfants. Pas de lessives à étendre, de table à mettre ou de dîner à préparer pendant qu’ils me racontent des trucs que souvent par manque de temps ou par agacement je n’écoute que d’une oreille. Cet été, j’ai eu le temps de les regarder grandir, et il faudra que je me souvienne que c’est ça qui compte vraiment. La lessive n’a pas besoin de la même attention. Et pour celles qui ont demandé, je posterai dans quelques jours un article sur ces vacances en Club ( thèse – antithèse – synthèse avec intro et conclusion, histoire de faire les choses bien).

#4- Avoir vécu une semaine dans la maison de mes rêves (trouvée sur Airbnb). Grande, avec une deco superbe, un jardin potager et même une buanderie !!! Je me suis vue imaginer une autre vie, loin de Paris et de ma tour de 17 étages. Un jour, peut-être …

#5- Plus de 2000 km en voiture cet été et seulement 2 vomitos de numéro 4. On progresse assurément.

#6- La dame près de la piscine qui a sauvé ma fille de la noyade.  Le truc classique. Ma petite dernière jouait tranquillement avec son frère en cette fin de journée. Ils étaient habillés, prêts pour aller dîner. Moi, j’étais un peu plus loin, sur mon transat, en train de kiffer la vie tout en remontant mon fil Instagram, jetant un œil de temps en temps.  A un moment, j’ai entendu des hurlements. Ma fille avait donc sauté dans la piscine tout habillée, comme ça, sans aucune raison, alors qu’elle sait bien que la piscine c’est interdit SANS brassard et SANS parents autour, enfin, c’est ce que je pensais. Une dame par chance avait levé les yeux à ce moment là et s’est précipité pour la sortir de l’eau. Moi, j’avais rien vu, rien entendu. Quand j’ai serré ma petite très fort pour la consoler, et qu’elle m’a raconté en pleurant qu’elle m’avait appelé plusieurs fois pensant que je l’entendrais, je me suis effondrée. Il s’en est fallu de peu et je me le reprocherais toujours. Je n’ai pas réussi à fermer l’œil cette nuit là, refaisant l’histoire mille fois à base de « et si » personne ne l’avait vu, « et si » il avait été trop tard, « et si » … bref, depuis, comme un gros avertissement, je suis hyper vigilante.

#7- Dévorer la série « This is us » et s’interroger sur la construction des liens fraternels. Les petites rivalités, les rancœurs plus ou moins fortes, les jalousies pas toujours exprimées … comment tous ces sentiments mêlés à un amour inconditionnel traverseront les années. Est ce que mes enfants seront toujours aussi soudés, toujours aussi forts, ensemble ? Je l’espère tellement …

#8- Retrouver mon dernier article sur les violences obstétricales dans le Huffington Post.

#9- La mère qui a demandé à ce que SA fille soit DEVANT les autres sur la scène du spectacle du mini Club, et qui s’est mise debout DEVANT tous les autres parents pour filmer sa merveille. Magique. D’abord très agacée par ce comportement, j’ai réussi à trouver touchant le regard de cette mère pour sa fille, même si je m’inquiète quand même un peu sur son état mental.

#10- Avoir réussi le petit défi personnel qu’impose un retour de vacances au dernier moment, à savoir vider toutes les valises, lancer les 5 lessives post-vacances, remplir le frigo, préparer les cartables pour le grand jour et étiqueter tout un tas de machins qui seront perdus d’ici quelques jours, tout ça sur la seule journée de dimanche. Hyper kiffant. Pour de vrai. J’adore ce sentiment de boulot accompli, j’ai l’impression de maîtriser un truc, et comme c’est pas tous les jours, je savoure.

31 commentaires sur “Les jolis moments d’août

  1. M Nous a fait le coup de la piscine cet hiver au vietnam et c’est aussi la voisine de transat qui est intervenue. On avait tourné la tête concentrés sur autre chose. La vie peut basculer en une seconde, et tant qu’on est du bon côté de la bascule, tant mieux. Le plus important c’est qu’elle ne soit pas traumatisée (enfin juste assez pour plus le faire). Bonne rentrée, et j’ose le dire en avance : bon mercredi matin !

    J'aime

  2. De jolies vacances ! J’avoue que le coup de la piscine peut arriver à tout le monde mais cela m’aurait travaillé longtemps quand même ! Mais ouf, plus de peur que de mal…

    La maman du spectacle, ce n’était pas toi quand même 😉 ?!!

    Belle rentrée à toute la famille !

    Virginie

    J'aime

  3. Ca c’est des vacances qui font du bien rien qu’à te lire…
    J’en suis malade pour toi pour la piscine… je suis une grande stressée sur ce sujet!
    Bonne rentrée à tous! on veut des photos des twins avec leur cartable…;-)

    J'aime

  4. Dis donc vous ne faites pas semblant quand même… Entre le plâtre et la presque noyade, c’est ce qu’on appelle mettre l’ambiance. Heureusement qu’il a eu l’air d’avoir 1000 autres bons moments. Bonne rentrée à vous 5, bon courage et j’espère à très très vite pour le détail IRL

    Aimé par 1 personne

  5. Et bien que d’émotion cet été! Le plâtre et la presque noyade ont du vous perturber un petit peu. Si ça peut te rassurer, ça n’arrive pas qu’à toi. J’ai sauvé ma sœur de la noyade dans la piscine du club quand j’avais 7/8 ans. Elle était entrée dans l’eau sans rien dire à personne et sans bouée. La piscine était bondée, tout le monde passait à côté sans la voir en train de se noyer… Heureusement que j’ai tourné la tête à ce moment là et qu’on est plus léger dans l’eau car j’ai pu la porter quand même…
    Mais à part ces 2 événements, ce sont de beaux souvenirs de vacances 🙂

    J'aime

    1. J’avais presque oublié que j’ai sauvé aussi ma soeur de la noyade quand j’avais le même âge. Elle avait 1 an et moi 7, je la poussais sur un bateau gonflable sur le lac d’Aix les Bains et le bateau s’est renversé. Ma mère avait tout vu de la plage, mais elle n’a pas eu le temps de réagir, personne autour n’a bougé. Je n’ai pas réfléchis, j’ai plongé et je suis revenue avec elle dans les bras, en pleurant toutes les deux. Et encore aujourd’hui 34 ans plus tard, j’en ai les larmes aux yeux…

      J'aime

      1. Mes grands enfants étaient dans l’eau, mais tournés de l’autre coté. Ils n’ont rien vu, rien entendu non plus. Je comprends que ce souvenir reste douloureux. Et j’imagine ta mère, impuissante au loin. L’horreur.

        J'aime

  6. Je me permets un commentaire pour la première fois, ça me rappelle trop un souvenir glaçant, mon troisième sage et obéissant tout le temps après un deuxième terrible et hyper surveillé, qui échappe à ma surveillance qq minutes et qui traverse le parc et se retrouve sur le boulevard à traverser ( sur le passage piéton ) à deux ans ….pour mon bonheur il a été rattrapé au moment ou il voulait retraverser le bougre par ma pédiatre qui passait par là en voiture et qui s’est dit  » je le connais celui-là, c’est bizarre qu’il soit tout seul….quand elle me l’a ramené dans ses bras je me suis vue dans la meme situation avec une autre issue….traumatisée ….la vie qui bascule en qq secondes…. bref, et mon mari ne m’a rien dit alors que dans l’autre sens je pense que je l’aurais pourri….voilà voilà, désolée pour le pavé, c’est juste pour vous dire que vous n’etes pas seule … bises

    J'aime

    1. Mais quelle angoisse … et les « et si » qui nous hantent ensuite longtemps. Mais comment être vigilante 24/24 … il suffit seulement de quelques secondes pour que le drame arrive. Merci de ce premier commentaire, et à bientôt 😉

      J'aime

  7. Superbes vacances même si l’épisode de la piscine est… affreux affreux…. heureusement que tout s’est bien fini. Comme tu le dis on ne peux pas être vigilant H24 et dans 99% des cas il ne se passe rien de grave durant les temps qui nous échappent…

    Mon petit frère de un an et demi était assi au bord des marches de la piscine des amis chez qui nous étions. Les pieds dans l’eau il jouait avec un petit jouet et nous on courrait, nageait, plongeait tout autour, et les mamans discutaient sur les transats.
    D’un coup il est tombé en avant. Il ne bougeait pas, ne s’est pas débattu, rien…

    J’étais à l’autre bout de la piscine et j’ai nagé de toutes mes forces en me disant « je suis trop loin je vais jamais y arriver »
    Heureusement ma maman a relevé la tête à temps et la récupèré en qq secondes….
    Je pouvais bien crier au milieu de tous les autres cris… on ne m’entendait pas… ou alors je n’arrivait pas à crier je ne me souviens plus.

    Je suis traumatisée des piscine depuis et mon fils de trois ans et demi est censé aller passer une semaine de vacances à la toussaint chez mes beaux parents qui ont une piscine non sécurisée…. 😦

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s