La dernière première rentrée

Capture d’écran 2017-09-09 à 18.39.46.png

Ça est, c’est fait, tous mes enfants sont des élèves à présent. Les petits derniers ont franchi pour la première fois les portes de l’école. Finies les transmissions après la journée de crèche, fini le machouillage de doudou qui pue toute la journée, fini de faire un créneau tous les matins avec la poussette pour réussir à la garer au milieu des 50 autres … Mes petits sont rentrés en petite section, et ils ont l’air plutôt contents. De mon coté, je m’étais préparée à avoir un bon coup de blues en franchissant cette étape supplémentaire, et puis finalement … rien. Enfin, si, de la fierté, une immense fierté de les voir assis là, au milieu de 28 autres petits crus 2014.

Pour la première rentrée de mon ainé, je me rappelle avoir été TRES angoissée pour lui. Totalement folle, je crois que j’ai refilé tout mon stress au pauvre môme qui n’avait rien demandé. Forcément, il pleurait beaucoup, forcément, je pleurais beaucoup… imagine bien que le matin chez moi à l’époque, c’était pas du tout comme chez l’ami Ricoré !

La première rentrée de ma deuxième, ne le répète pas, mais je ne m’en souviens pas. C’est moche, je sais. J’imagine que ça a dû bien se passer. À ma décharge, j’étais malade comme un chien, en plein premier trimestre de ma grossesse gémellaire. Mais échaudée par la petite section apocalyptique du grand, je me souviens seulement avoir activé le mode « survivor » de mon cerveau. C’est-à-dire qu’ incapable physiquement et moralement de me refaire une première année de maternelle dans les cris et les larmes comme pour l’ainé, j’avais décrété que ça se passerait bien. Enfin … que ça se passerait. Bien ou pas d’ailleurs, mais moi, j’avais décidé de m’en inquiéter moins. C’est l’école, c’est obligatoire, tout le monde y va, c’est comme ça, etc…etc… (c’est le principe du mode « survivor »). Je pense que numéro 2 a opté également pour le mode « survivor » cette année là, car elle s’est cognée des journées de ministre toute l’année, de 8.00 à 19.00, sans jamais se plaindre.

Et nous voilà 3 ans plus tard, avec le premier jour d’école des twins. Alors là je dois dire que j’ai été plutôt détendue de la fesse. Partageant mes expériences estivales avec les autres parents, blaguant avec la maitresse, évoquant les souvenirs avec les Atsem que je connais depuis longtemps, pas une seconde je n’ai réalisé que c’était leur premier jour. Et évidemment tout s’est bien passé. Bon, les jours suivants ont été plus difficiles, car engluée dans un emploi du temps pro complètement bordélique, et en mode solo toute la semaine, j’ai dû littéralement jeter les mômes à la garderie du matin à 7.30, et ils n’en n’ont pas l’habitude. Je suis partie le bide un peu serré, et j’ai dû déclencher à nouveau le mode « survivor » (c’est le boulot, t’as pas le choix, tu ne peux pas être en retard, c’est comme ça, ils pleurent mais ils s’en remettront, etc… etc …). Résultats des courses, je n’ai pas vraiment eu le temps d’intellectualiser cette première et surtout toute dernière rentrée en maternelle petite section, le coup de blues que je pensais inévitable est passé à la trappe …

Alors bien sûr cette période de rentrée a été intense, chargée, à l’arrache, bien sûr il va y avoir des ajustements à faire, un rythme à retrouver et à automatiser, une organisation à remettre en place, mais tout ça me rend bien heureuse. J’avais 4 bébés, j’ai 4 enfants aujourd’hui, je peux dire que la première partie de ma mission de mère est remplie !

PS : Je vous invite à utiliser le mode « survivor » avec parcimonie. Très efficace sur des missions ponctuelles, son usage abusif peut entrainer un burn-out …

 

 

 

40 commentaires sur “La dernière première rentrée

  1. Rholalalala tu me donneras tous tes trucs en temps voulu, quand je pense que dans 1 an tout pile, ce sont mes twins a moi qui vont faire leur rentrée. Et que ce sera ma 1ère et ma dernière rentrée. Non non j’ai pas le blues hein, pas encore, mais j’ai déjà noté que l’inscription était à faire en novembre (dans 2 mois quoi, alors qu’ils auront tout juste 2 ans…) Aaaaaaah!

    J'aime

  2. Encore une belle étape de franchie pour tes petits derniers qui met, de manière définitive, un terme au mot « bébés ». Tu sembles bien le vivre alors que demander de plus ? J’espère que tu vas rapidement trouver la nouvelle organisation qui te convient et en route pour cette nouvelle année scolaire ! 🙂

    J'aime

  3. Ah ah, moi aussi, j’ai appelé ça notre « dernière première rentrée » ! Quelle fierté pour moi de savoir mes deux derniers à l’école ! Et dire que ce sera la seule année où les 4 loustics seront dans le même établissement…
    Reste en effet à reprendre le rythme, se ré-organiser, pour gérer dans la sérénité : boulot, devoirs, activités extrascolaires, etc, etc… Pas simple ! 😉
    Bon courage à toi !

    J'aime

    1. 4 enfants dans la même école !!! Profite ! 2 ici, et 3 l’annee prochaine, mais le grand ira au collège seul ! On a limité les activités extra scolaires au minimum, c’était un peu trop l’année dernière … toujours des ajustements à faire hein ! 😉

      J'aime

  4. C’est ça alors, les petits derniers ? Vivre des dernières fois tout le temps ?
    Ça avait l’air chaud mais apparemment vois avez survécu à cette première dernière rentrée, et sans nostalgie ! Je comprends que tu sois heureuse d’avoir désormais 4 enfants. Je ressentirai la même chose lorsque je serai à ce moment là de ma vie. Fierté ; et y’a de quoi !

    J'aime

  5. Oh oui, plus de bébé. Que des grands, qui vont grandir encore plus vite…
    Bon sinon, personnellement, j’ai fait un burn-out car je n’ai pas su assez utiliser le mode survivor en réalité !

    Alors, tu as bien raison de l’utiliser (avec modération !)… J’espère que vous allez vite trouver un rythme qui convient à tout le monde…

    Virginie

    J'aime

  6. Bonsoir,

    Très bel article, comme les autres ! Bon courage pour cette nouvelle année 🙂

    J’ai découvert votre (ton ?) blog cet été et je l’ai dévoré, tel un roman, du premier au dernier article ! Je trouve que vous avez une très belle façon de décrire votre quotidien. Je suis particulièrement impressionnée par le temps que vous arrivez à consacrer à l’écriture d’un blog, je suis moi-même maman de quatre enfants et la quête du temps est quotidienne… À ce propos, réalisez-vous des portraits d’autres mamans de quatre enfants seulement si elles bloguent ? Y participer m’intéresse, on en apprend toujours énormément mais je ne suis pas bloggeuse…

    Merci de la réponse et excellente année scolaire à tous et toutes !
    Mélanie

    J'aime

  7. Mais je l’aime moi ce mode survivor….! Bon à savoir quand même qu’il ne permet pas une concentration à toute épreuve, éviter de faire vos impôts ou vos papiers importants à ce moment là… c’est dangereux!

    Du coup il paraît qu’avec les jumeaux tout s’arrange quand ils vont à l’école, alors ça donne quoi chez toi? C’est vrai ou c’est encore une légende pour faire tenir les nouveaux parents de multiples? On attend avec impatience un article sur le sujet! 😉

    J'aime

      1. Ok, on m’a encore vendu du rêve alors…. on ne devrait pas faire ça aux nouveaux parents de twins…. quite à déprimer, autant que se soit sans illusion de futur idyllique. On se ferait une raison et pas de claque à chacune des étapes d’améliorations qu’on attend ac impatience (j’ai coché les jours sur le calendrier jusqu’à leur 3 mois…) et qui n’arrive…. jamais! Lol! J’ai plus qu’à te dire bon mercredi sans twins!

        Aimé par 1 personne

  8. Quand je pense que dans 3 ans je serai à ta place, ça me fait bizarre ! Plus de bébés à la maison, c’est une page qui se tourne et pas des moindres. Mais c’est une autre qui débute, avec encore plus de possibilités. Tu as de quoi être fière, après tout ce que tu as fait. Maintenant tu n’as plus qu’à profiter de ta tribu !

    J'aime

  9. Chez nous on est loin. Première rentrée dans 1 ans et inscription dans 3 mois. La boule au ventre sera là.
    Mais tu as raison quelle fierté d’avoir réussi de les amener jusque là. Tu peux être fière de toi.
    J’ai abandonné le mode survivor. J’en ai abusé et ça ne s’est pas bien fini.

    J'aime

  10. Quand j’ai lu l’article, hier, j’étais justement en train de me dire que je n’allais pas y arriver. Je n’allais pas réussir à passer cette soirée : 17h ( beaucoup trop tôt pour rêver les mettre au lit ) – les cris, les enfants qui se cherchent … et se trouvent – et me trouvent, qui vont jouer ailleurs et me laisse moi et ma boule de nerfs, avec ho magnifique miss dernière qui « loupe une journée d’apprentissage de la propreté » et miss n3 qui a tellement besoin d’un calin là, maintenant alors que mes oreilles bordonnent… ah oui, ça n’allait pas fort, si on ajoute la frustration de ne pas avoir avancé comme je le voulais côté pro …
    et puis j’ai pris 5 minutes pour lire l’article ( bon, en diagonale, rapport à la situation ci dessus exposée ) et je me suis dis que je n’étais pas toute seule. i can do it !
    bref, ça m’a regonflée bien comme il faut.
    la soirée s’est passée, avec du riz cantonais surgelé et une histoire expédiée, mais elle s’est passé sans trop de dommages.

    Merci pour tous ces articles qui me boost.

    J'aime

  11. Une belle étape de franchi et oui tu peux largement être fière de toi 😀
    Ici Nous venons de passer l’étape « fini les grossesses » **pas encore de billet mais j’y travaille**.
    L’étape « fini les bébé » sera pour 2019 😉 Si loin et si proche en même temps…

    Je lis aussi les commentaires et on peut participer volontairement à tes billets « puissance 4 », que j’adore, que c’est comme ça que j’ai découvert ton blog, que c’est trop une super méga génial idée… ?

    J'aime

  12. Une belle étape pour tes bébés qui deviennent grands! J’espère que tes semaines vont s’alléger pour pouvoir profiter un peu plus sereinement de cette première année. On verra l’année prochaine ou dans 2 ans ce que ça donnera pour Tess!

    J'aime

  13. Ahahah je confirme pour le mode survivor… un petit moment ça va, trop longtemps, bonjour les dégâts !

    Super en tout cas pour cette nouvelle étape, et pour le bouclage de la phase 1 de ta mission de maman !
    Pas trop eu la cafard de quitter la crèche finalement ? 🙂

    J'aime

  14. Je l’attendais cet article sur la rentrée des twins ! Chez nous aussi on a franchi cette étape et les loulous s’en sortent haut la main même en classe bilingue (français -allemand, en Alsace). Mon ressenti de maman est un peu le même que le tien : beaucoup de fierté mais un petit nœud au ventre le premier jour et des ajustements à prévoir dans la vie de la famille avec le grand qui est entré au collège, les papys et mamies qui reprennent du service à partir de 11h30 pour les twins, des siestes zappées pour mes pourtant marmottes, des soirées de cris et de devoirs à gérer … bref c’est la rentrée ! Et je ne parle pas de ma rentrée de maîtresse avec 30 loulous nés en 2014 ..un vrai bonheur !!!! Mais dans quelques semaines on sera au point, c’est sûr !

    J'aime

  15. Ici dernière première entrée en CP et j’ai culpabilisé de devoir le laisser à l’étude 3 soirs / semaine (aller le chercher à 16h30 me manque !) mais je n’ai pas 4 bras alors mode survivor aussi 🙂

    J'aime

  16. Deuxième rentrée pour mon grand en moyenne section mais dans une nouvelle école donc c’était comme une première rentrée 😉 et puis nouvelle nounou pour mon bébé, l’année prochaine ils seront normalement dans la même école et ça me faire tout drôle! Je crois que tu dois l’utiliser quand même régulièrement ton mode warrior avec 4 enfants car déjà avec 2 c’est la course 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s