Peut-on tout raconter sur un blog ?

Capture d’écran 2018-02-02 à 13.05.50.png

Le blog, c’est un peu comme une sorte de journal intime, sauf que tu en files la clé à la terre entière. Enfin la terre entière, restons calmes, mais le fait est qu’il est impossible de savoir qui te lit. Certains vont tenter l’anonymat total en n’apparaissant jamais en photo, d’autres feront attention à ne livrer aucune info trop personnelle qui pourrait les identifier. Mais la quête est vaine et très souvent, un jour ou l’autre, quelqu’un te reconnait.

Le blog est également un truc hyper égocentré. Moi, moi, moi et re-moi encore, je vais te raconter MA vie, MES astuces, MES expériences, MES idées, MES envies etc …. La blogueuse aime parler d’elle, c’est évident, et le risque est grand de tomber dans l’auto-satisfaction de celle qui s’écoute parler.

Partant de ces constats, je pense qu’il est fondamental de pouvoir assumer chaque ligne publiée pour pouvoir vivre sereinement dans ses baskets de blogueuses. Et pour cela, je me suis imposée quelques règles. MES règles donc (#moimoimoi), que je te partage aujourd’hui :

#1- Qui va me lire ?

Avant de publier un article, j’imagine qu’il peut être lu par mes parents, par ma voisine, par mes copines, par la maîtresse du grand, par le livreur du Franprix ou par une amie d’amie … Donc, si je ne suis pas à l’aise avec cette idée, je ne publie pas.

#2- Rien de trop perso

Ma vie privée, mes engueulades, les conflits familiaux, la maladie de mémé, mon vote à la dernière présidentielle ou mon point de vue sur la vaccination obligatoire, je n’en parle pas ici. Même si mes convictions et mes idées transparaissent en filigrane derrière certains articles, je fuis la polémique sur les réseaux sociaux. Bien sûr, quand je raconte mes episio, tu me diras que c’est quand même assez personnel comme sujet, mais parler de la maternité et de ses coulisses m’a toujours passionnée et je suis complètement zen ici sur le fait de tout raconter.

#3 – Le respect de la vie privée de mes enfants

Ils apparaissent en photo, et je parle de leur varicelle et de leur appareil dentaire, je sais. Mais je ne parle pas de leur problèmes à l’école, de leurs petites failles, de leur dossier médical, de leur intimité. Je suis d’ailleurs bien consciente que plus ils grandiront, moins je pourrais en dire. Pour savoir où se situe la limite, j’imagine qu’ils ont 15, 20 ou 30 ans et qu’ils lisent mes textes. Si je ne suis pas à l’aise avec cette idée, je ne publie pas, again.

#4 – Je suis gentille

Pas de bitchage en ligne.  Je ne critique pas, je ne juge pas, je ne me plains pas d’untel qui fait ceci ou de celle-ci qui pense cela. Déjà parce que la bienveillance est une idée que j’essaie d’appliquer au quotidien, et parce que je préfère faire mon chemin plutôt que de salir celui du voisin.

#5 – Je cloisonne

Entre ma vraie vie et ma vie de blogueuse, j’ai construit un mur plutôt solide. Je ne parle jamais blogging avec mes copines, je ne parle pas de mes copines sur mon blog. Il y a quelques fissures maitrisées, qui passent haut la main le contrôle d’étanchéité.

#6 – Je ne me sers pas du blog pour avoir des échantillons gratuits

Parce qu’en tant que lectrice, je fuis les concours et les articles sponsorisés, je ne me vois pas en proposer. Moi ce que j’aime, c’est raconter ma vie, ça n’est pas faire la pub d’un produit gratuit.

#7 – J’écris uniquement si j’ai quelques chose à dire

Le blog est un moyen de poser ses états d’âmes, ses interrogations, ses expériences, on est très loin du journaliste d’investigation ici on est tous d’accord … Mais la blogosphère a t’elle vraiment besoin de savoir que je fais mon ménage le lundi, mes courses le mercredi et le frigo à fond le vendredi. Pas sûre.

#8 – J’écris parce que j’aime ça

Et le jour où je devrais me forcer la main pour pondre un article, je laisserais tomber. Le blog amateur doit rester une passion,  je vais pas commencer à me coller moi-même la pression. J’en ai déjà suffisamment à la maison 😉

 

 

 

87 commentaires sur “Peut-on tout raconter sur un blog ?

  1. Comment ça ? Tu nous caches des choses ? Mais-je-ne-peux-pas-le-croire ! Allez ressaisis-toi et déballes ta life ^^
    Plus sérieusement, je suis d’accord avec toi sur nombre de points. Je pense qu’on est obligé de s’autocensurer un minimum ne serait-ce que pour ne pas sombrer dans la kimkardashianattitude 😉

    J'aime

      1. Pour ne pas prendre de risques, parce que je me sais surveillée par ma hiérarchie (même mes 2 articles restants m’ont été reprochés) et parce que mes délateurs veulent me nuire concrètement. Je ne voulais plus qu’ils aient accès à un contenu que je n’aurais plus su publier le cœur léger.

        J'aime

  2. je valide !!! et c’est d’ailleurs pour ça que je parle de moins en moins de mes enfants sur mon blog… je suis de moins en moins à l’aise avec ça. ballot pour un blog parental tu me diras, mais tant pis, a la place je raconte ma life ( en édulcoré, pas besoin de savoir quand monsieur boude et pourquoi !!) j’ai quelques copines qui me lisent, ça va ça ne me dérange pas, c’est moi qui leur ai parlé du blog. bon du coupe je peux pas trop les critiquer lol. mais je peux aussi leur faire des clins d’œil parfois et c’est sympa !

    J'aime

  3. Je suis confrontée au même problème..mon blog ayant été « découvert ». Je suis encore en pleine réflexion car tout supprimer à cause d’une personne me semble une auto-sanction bien terrible…mais en effet j’aurais dû être plus prudente…et pourtant je suis anonyme sans photos…j’ai cependant besoin d’écrire des choses personnelles mais c’est vraiment à double tranchant…ça peut toujours se retourner contre vous…

    J'aime

  4. Comme toi je ne peux pas écrire sur commande et tant pis si je ne suis pas régulière. Je refuse de me mettre la pression pour écrire une fois par semaine ou une fois par mois. Par contre, même si je ne parle pas de tout, j’ai tenu à garder mon anonymat afin d’éviter de trop me censurer où de toujours cogiter à ce que certaines personnes pourraient penser et je ne le regrette pas.

    Aimé par 1 personne

  5. On m’a toujours dit : « ne dis que la moitié de ce que tu penses et n’écrit que ce que tu peux signer ». Moi en plus j’ai toute ma famille (belle-maman comprise…) qui me lit. J’ai intérêt d’assumer ce que je raconte du coup!^^
    Je suis donc presque 100% raccord avec toi, sauf pour les partenariats. Mais je ne parle que de choses que j’aime et que j’aurais acheté si il n’avaient pas été donné. D’ailleurs c’est souvent moi qui contacte les marques dont je parle. Et si j’en dis du bien c’est que je le pense. D’ailleurs, si un jour tu trouves que mon blog commence à ressembler à M6 boutique, promets-moi de m’insulter cordialement par mail!^^

    J'aime

  6. Comme toi, je ne publie pas si je pense qu’un post pourrait faire de la peine ou me mettre mal à l’aise vis à vis de quelqu’un et j’ai bien fait car plusieurs personnes m’ont reconnu dont ma mère et je suis contente de n’avoir jamais froissé personne de proche.
    Bref tu es parfaite, continue !

    J'aime

  7. Ah, l’auto-censure. Vaste sujet 😉 Je blogue totalement à découvert, je ne cache pas mon identité et d’ailleurs beaucoup de mes anciens patrons et collègues me lisent. Parfois, ça m’a un peu gêné de me rendre compte « qu’ils savaient ça », mais c’est une gêne très éphémère. Parfois je me demande si ça ne me desservirait pas pour un autre job, mais je ne pense pas. Par contre, je me sens contrainte de ne pas pouvoir parler de tous les sujets. Parce qu’il y en a que j’aimerais aborder, j’aimerais échanger avec d’autres, mais le fait d’avoir mes proches qui me lisent me freine. C’est chiant parfois cette auto-censure. Par rapport à mon fils aîné, des fois aussi j’aimerais en dire plus, mais j’ai du mal à poser les limites entre mes difficultés à parler « de tout » et ce qui relève de sa vie privée aussi… La ligne n’est pas toujours évidente, moi je ne suis pas pudique, je partage facilement, d’autant plus à l’écrit, mais malgré tout je me pose parfois des questions.

    J'aime

  8. J’ai les mêmes principes que toi, hormis une plus grande souplesse sur des partenariats quand je trouve ça intéressant, que ça m’inspire des mots sincères, et que je crois que ça peut intéresser aussi mon lectorat.
    Je crois que j’ai trouvé le ton pour parler de parentalité sans dévoiler trop de ma vie personnelle, et en tout cas de ma vie quotidienne qui – on est bien d’accord – n’intéresse personne. J’assume chaque mot que j’ai écrit, et je continuerai de l’assumer sans souci, d’autant plus que je reste ouverte au dialogue, au delà de mes écrits « figés ». J’aime écrire, je le fais, et j’aime à croire que la manière dont je le fais est à la fois respectable, et plutôt un bon modèle. Alors, show must go on! Ravie de voir que tu as la même éthique, ce dont à vrai dire, je ne doutais pas du tout puisque je l’avais déjà largement constaté!

    J'aime

  9. Vaste sujet…
    Dans l’ensemble j’ai une vision similaire. Comme Allichachoo, j’ai choisit de bloguer sous ma vraie identité, et mon blog peut être trouvé via mon profil Linkedin… donc on dira que je l’assume à 100%
    De fait, ma maman est abonnée, et des personnes de ma vraie vie (amies et famille) me lisent régulièrement.
    Pourquoi ai je choisi de ne pas être anonyme comme sur mes deux blogs précédents ?
    Parce que mon mari me l’a suggéré. C’est le meilleur moyen d’être 100% honnête : je dois assumer tous mes propos, car je sais que ma maman, la voisine ou la collègues connaissent mon blog et le lisent occasionnellement (au quotidien, c’est finalement assez rare que je parle blog avec des non bloggers)
    C’est un parti prit. Il est discutable comme tout parti prit.
    Concernant les règles, je n’en ai que deux :
    1. Si je parle de quelqu’un qui peut être reconnu (par ricochet puisque je ne suis pas anonyme), je lui soumet toujours l’article avant pour accord (jusqu’ici 100% de oui) et je suis prête à ne pas publier si la personne émet le moindre doute. (des fois je lui laisse le choix du surnom 😉 )
    2. (la principale règle) : je ne publie rien que mon mari serait gêné de lire. C’est un homme très pudique et très réservé, qui ne veut pas exposer ses enfants.
    Cette règle est valable pour l’ensemble de ma vie Internet, que ce soit les forums, les résaux sociaux ou le blog.

    Merci pour ton article qui met bien les idées en place 🙂

    J'aime

  10. Quatrième tentative
    Je disais que j’ai découvert l’annee dernière que des mamans de l’école lisaient mon blog. J’ai sympathisé avec certaines d’entre elles et c’est même devenu des copines pour certaines
    C’est fou de voir´combien les gens pensent nous connaître alors qu’on livre quoi 10 % de notre vie, un peu plus parfois
    On a la même vision sauf pour le point 6 car je pense peut être à tort que ca ne denature pas le blog et je suis honnête ça me permet aussi d’offrir mes
    Enfants des choses’ que je ne pourrai pas leur offrir dans, je pense surtout aux livres
    Quand à trop montrer une vie privée qui on le pense n’intéresse personne, la je pense qu’on a tout faux, certains comptes Instagram démontrent totalement l’inverse

    J'aime

    1. Et la 4 eme fut la bonne ! Concernant les partenariats, je suis un peu psychorigide mais parce que moi perso j’ai un problème avec la pub en général, je comprends celles qui en font, mais c’est définitivement pas mon truc !
      Et pour raconter son ménage ou ses courses au Leclerc, IG peut être le bon support effectivement et je suis la première à poster des trucs pas toujours intéressants …Mais je n’irais pas jusqu’à en écrire un article 😉

      J'aime

  11. C’est vrai que pour ma part ( je débute ) je suis toujours dans ses pensées lorsque j’écris de me demander si c’est pas trop …. si c’est pas nunuche…. si quelqu’un ne va pas mal prendre quelque chose …. merci de ton article !

    J'aime

  12. Je trouve que la limite la plus subtile est celle sur les enfants. On fait quand même blog très « Maman » donc dur de pas parler d eux (même en dehors du blog j’ai du mal à ne pas parler d eux LOL). Mais effectivement ils grandissent et a-t-on tjr la liberté de publier des choses qui parlent d eux à leur insu !?!? Je commence a vraiment me poser la question avec les 10 printemps qui arrivent pour Emma. Mais si je ne parle plus d eux. De la presence/l’impact de leur vie dans la mienne et que je ne peux pas parler de mon boulot car trop risqué et en plus pas tellement envie il me reste quoi à raconter sachant que ces deux choses représentent 100% de mes journées, 100% de mes doutes questions envie de partage ?
    A méditer mais c’est sur qu’il faut se poser les questions avant si on ne veut pas que ça se retourne sur nous après.

    J'aime

  13. J’aurais pu écrire ces lignes, je partage à 100% ton point de vue ! Je sais que je suis lue par mon chéri déjà, donc j’évite les sujets « règlements de compte avec ma moitié ». Je sais également que je suis susceptible d’être lue par ma famille (belle notamment), alors je fais très attention également à ne pas les vexer et/ou inquiéter.
    Comme toi je n’aime pas les concours, alors je n’en fais pas. Mon blog n’est pas un spot de pub. Et je vais pas lire les « tests » de la super crème qui vient de sortir…
    Et j’évite de mettre mes enfants dans des situations qu’ils pourraient me reprocher. Globalement j’écris ce que je voudrais qu’ils lisent plus tard.

    Aimé par 1 personne

  14. Nous sommes un peu raccord tiens… Je me suis posé les mêmes questions ces derniers jours, à retardement malheureusement… Mais ces limites que je ne me suis pas imposées aussi tôt que toi n’amènent à fermer mon blog… Car à 7 ans, ma fille a déjà posé ses limites… Ta façon de voir les choses est très saine et très lucide en tout cas ! Bravo à toi !

    Bises
    Virginie

    J'aime

    1. Tout laisser tomber me parait un peu brutal, mais je comprend ta démarche. Et j’imagine que l’envie de raconter s’est fait moins forte aussi de ton coté depuis quelques temps pour en arriver à cette reflexion. Ne pas exposer la vie privée de mes enfants, je suis entièrement d’accord, mais ça n’est pas mes enfants qui décident à ma place de fermer ou non mon espace d’expression. En revanche, s’ils demandaient de ne plus y apparaitre et de ne plus y être mentionnés, je respecterais leur choix évidemment !
      Bonne continuation sur les RS !

      Aimé par 1 personne

      1. J’ai écris un billet expliquant tout ça ! Ce n’est pas ma fille qui a décidé de fermer le blog bien évidemment. Ses réflexions sont arrivées à un moment de doute… Elle apparaît beaucoup sur le blog, et je n’ai pas vraiment, ni le temps, ni l’envie de faire le tri… Alors, les envies de ma fille ont pesé dans la balance mais elle était déjà bien chargée ! Je continuerai à te lire et t’embêter avec mes commentaires de toute façon 😉😘

        Aimé par 1 personne

  15. C’est vrai que dès le début j’ai mis le curseur assez haut. C’est plus facile de lâcher un peu ensuite que de revenir en arrière ! Pour le moment, je suis satisfaite de mes choix même si effectivement le ton que j’utilise peut paraître trop neutre !

    Aimé par 1 personne

    1. La balance entre la neutralité légitime et offrir un peu de soi n’est pas évidente. Les billets d’humeur, ceux où l’on raconte ses états d’âmes me plairont toujours plus qu’un article plus générique, mais l’équilibre n’est pas facile à trouver …

      J'aime

  16. Je me retrouve beaucoup dans tes principes (sauf le frigo tous les vendredis :)). Avoir un blog familial/parental/maternité, c’est un peu comme marcher sur un fil. Je n’ai jamais caché autour de moi que j’avais un blog, donc je sais que je suis lue par des proches… Du coup je m’interdis certains sujets que j’aurais aimé aborder. A contrario, je fais aussi parfois passer des messages subtils dans mes articles vers ceux qui me sont proches et qui me lisent !
    Mes filles sont encore petites pour comprendre les enjeux d’un blog, mais je crois qu’à partir du moment où elles seront en âge de comprendre et de se rebeller, il faudra trouver un nouvel équilibre (ou tout arrêter, qui sait ?).
    Bises !

    J'aime

  17. « sauf que tu en files la clé à la terre entière. Enfin la terre entière, restons calmes », et moi pendant ce temps là je lis ton article depuis Miami lol ! De bons conseils en tout cas, le meilleur selon moi étant « rien de trop perso ». Parce qu’effectivement, si on perçoit le blog comme un journal intime, il faut imaginer que ce journal intime est grand ouvert sur la table (que ce soit la table à la maison, ou la table de la salle commune au bureau!)

    Aimé par 1 personne

  18. Tes conseils peuvent paraître « évidents » mais ils me semblent énormément pertinents ! Je me pose également la question concernant ma présence sur internet. Ce sont des questions que je me pose également avant de publier un article 🙂

    Aimé par 1 personne

  19. Je ne suis que lectrice de blog et je vous admire toutes beaucoup de trouver les bons et beaux mots et surtout le temps…

    À travers vos photos, vos récits vous ne livrez que ce que vous voulez bien dévoiler et en tant que lectrice il faut lire avec du recul en ayant ça à l’esprit et tout le monde y trouve son compte…

    Perso lire vos blogs c’est un peu comme plonger dans un bon roman, parfois même une bonne thérapie 😉

    J'aime

    1. Merci beaucoup de ce message. Il me touche énormément car c’est ce genre de commentaires qui donne envie de continuer, même quand on manque parfois de temps ! Je le partage avec toutes les mamans blogueuses qui passeront par ici ! merci 😍

      J'aime

  20. Bel article pleins de bonnes raisons! J’ai viré pas mal d’articles en rapport à mes enfants.. D’autres aussi car on ne sait jamais quel reproche on pourrait me sortir. Une grosse prise de conscience alors pas toujours évident de suivre à la lettre mais on essaie 🙂

    Aimé par 1 personne

  21. Je crois que j’obéis aux mêmes règles que toi, ou presse. Par contre, je me rends compte que je ne le fais pas consciemment. Je ne me pose pas formellement toutes ces questions, mais finalement, mes articles évitent pas mal des écueils que tu cites. Mais pas tous. Par exemple, j’ai supprimé dernièrement quelques articles qui parlaient de mes inspections et de ma vie de prof car je veux être irréprochable sur le plan professionnel. 😉 très bel article !

    J'aime

  22. Moi, je suis un peu comme toi. j’essaie d’être la plus fidèle possible à qui je suis. Je n’écris que ce que je peux partager à mes proches… Ma mère visite mon blog tous les jours, alors même si ce n’est pas une censure c’est un garde fou. Ma première limite, c’est de ne jamais mettre ni sur mon blog, ni sur les réseaux sociaux mon enfant dénudé… Je sais que des gens du club de foot de mon homme peuvent aussi me lire… alors je suis très prudente. Par contre, pour les partenariats, j’essaie de faire des interview de créateurs pas trop connus, de compte Instagram qui reste à taille humaine… Vu que mon blog me coûte 34€ par mois depuis un an je me dis que si je reçois des cadeaux… C’est un juste retour pour l’argent que j’investis et pour le temps que je ne passe pas avec mon fils. J’adore écrire et à chaque fois que j’ai du faire une pause par la force des choses… Il m’a manqué énormement.
    Tu es une belle découverte Hellocoton…

    J'aime

  23. A la naissance du blog J’ai assez vite demandé à mon homme son autorisation pour le partager sur son FB. Je voulais que la famille y aie accès pour avoir le genre de petites nouvelles qu’on oublie de dire au téléphone. Nous avons donc commencé par un gros nettoyage de son compte FB. Plus d’inconnu ou de vagues connaissances. Donc le partager a été un choix dès le départ. Certaines personnes pensent même que C’est mon homme qui écrit 😂😂😂
    Du coup autocensure je me garde mon article « ma belle mère quelle sorcière »
    Le peu de mon boulot que j’aborde sont des choses que je proclame haut et fort en salle des profs donc que des choses assumées qui ne me gênent en rien 😉
    Donc je te rejoins en tous points comme toujours #lafillesanspersonnalite 😊😊😊
    Si jamais tu veux en causer en mp moi je ne nettoie pas mon frigo seulement lorsqu’il crie au monde son désespoir 😜

    J'aime

  24. Je t’interdis de penser que tu es égocentrique! Je t’ai déjà parlé du stade oral et anal 😉. Tu es dans l’oral 😉. Tu partages tellement de choses!!
    Ton blog est plein de bienveillance.
    Ton blog propose, à moi de disposer.

    J'aime

  25. Et cela fonctionne en tout cas… 83 commentaires : )

    J’essaie d’avoir la même approche mais de manière générale, je veux que mon blog soit une sorte de mémoire maitrisé. Je peux m’en servir pour retourner, retrouver des états d’âme, des pensés, des souvenirs… J’assume que l’on sache qui je suis, mais je n’y dévoile que la jolie face de l’iceberg, celle qui a un intérêt à être partager. Les bons plans, les j’ai osé, les chez nous ça fonctionne comme cela….

    Après, ça me rapporte 3 commentaires et demi… Facebook et les réseaux sociaux rendent les blogs parfois un peu mornes… et parfois je me dis, qui vient encore lire des blogs ?

    Papa .x4

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s