Ni queue ni tête (but London inside)

On s’est échappé 3 jours à Londres,

En passant par Whitstable, joli village de pécheurs, qui mérite d’y passer quelques heures.  Les maisons sont en bois, de toutes les couleurs, et la promenade en bord de mer est super agréable ! N’hésitez pas si vous passez dans le coin.

J’ai eu pas mal de demandes sur l’organisation d’un mini-trip à Londres avec tout un tas de mômes, alors je vous livre mes tips :

  • Le trajet en Eurostar ou en avion est clairement hors-budget pour nous pour 6. On privilégie le tunnel sous la manche, avec notre voiture. L’aller-retour coute moins de deux cents euros.
  • Sur place, nous avons des amis qui nous logent, mais sinon, nous prenons l’option Air BnB, en choisissant toujours un logement un peu excentré de la capitale. Les maisons sont moins chères, plus grandes, et prendre le métro pour se déplacer fait complètement partie de l’expérience à l’étranger !
  • Dans le centre de Londres, nous nous déplaçons en bus. Il y en a partout, tout le temps. Les enfants adorent !
  • Enfin, on planifie 1 truc ou 2 chaque jour, pas plus. La résistance de l’enfant étant aussi fiable que la ponctualité du RER B, on s’épargne.

J’ai testé ma résistance à la claustrophobie

Retour de Londres dimanche soir. On avait prévu de rentrer pas trop tard rapport à la rentrée des classes le lendemain après 2 semaines de coupure Toussanesque. Et là, évidemment, comme à chaque fois que t’essaies d’anticiper un peu pour ne pas te faire bouffer par l’organisation, tu te prends un retour de karma. Ce soir là, le karma a pris la forme d’une panne électrique dans le tunnel sous la Manche. Imagine maman, qui panique assez vite, coincée dans une voiture, elle-même coincée dans un train, lui-même coincé dans un tunnel, lui-même coincé sous la Manche. Je le souhaite à personne. 3 heures d’enfer, pendant lesquelles j’ai réalisé que le personnel de bord anglais n’a pas de formation particulière à la psychologie « Ding Dong, ladies and gentlemen, we’re sorry to inform you that we can’t fix the train ». Voilà, ils pouvaient rien fixer les gars, et ils te l’annoncent en toute détente, comme s’ils parlaient de l’ouverture du mini-bar. Mini bar inexistant au demeurant dans le Shuttle, le karma, toujours. « We can’t fix the train », c’est le seul message qui parvenaient toutes les demi-heures à mes oreilles bourdonnantes (ceux qui souffrent de crises d’angoisses savent). Le fait de ne pas savoir combien de temps on resterait là a été assez difficile à supporter. Les mômes eux étaient heureux, priant le Dieu du Shuttle d’y passer 2 jours,  rapport toujours à la rentrée des classes le lendemain. Evidemment, j’avais fait les courses à Londres pour mettre un coup d’avance à cette pute de routine quotidienne, et évidemment, numéro 3, qui effectivement bouffe beaucoup depuis sa naissance, a profité de ces heures d’angoisse pour attaquer mon plein Marks & Spencer. Le stock de nourriture d’une famille de 6 a donc été avalé en 180 minutes. On tient un record là les gars. Plus qu’à retourner chez Leclerc, et merci.

J’ai été abordée par une lectrice au restaurant,

Et je tenais à m’excuser auprès d’elle de mon attitude complètement neuneu.  Quand ce genre de situation arrive, je reste toujours un peu conne, à marmonner un merci un peu timide. Promis, la prochaine fois, je tenterais de répondre aux compliments avec une phrase de plus de 4 mots.

J’ai évoqué dans un de mes posts Instagram l’exposition de mes enfants sur ce réseau social.

Je suis assez à l’aise avec ça, avec les limites que je me suis fixée :

  • J’essaie de faire de « jolies » photos de mes enfants, photos qu’ils seront heureux de regarder une fois adultes j’espère, comme je le suis quand je feuillette l’album photo de mémé.
  • Mes enfants ne sont pas un support publicitaire et jamais aucune marque ne sera tagguée sur leur image

Mais n’hésitez pas à faire un tour des commentaires suite à ce post. Tout le monde n’a pas la même vision que moi sur ce sujet-là, loin de là !

24 commentaires sur “Ni queue ni tête (but London inside)

  1. Pour le coup de la panne, chez moi cela aurait été crise de panique assurée et avec ma 2e qui déteste la voiture, je n’imagine même pas les 3h d’attente.
    Oui tu fais de très jolies photos sur instagram et je suis sûre que tes enfants aimeront tous ces jolis souvenirs. Pour ma part j’ai du mal à lâcher du lest sur mon image (et pas que sur instagram, dans la craie vie aussi), alors imagine sur celle de mes filles… du moment que chacun s’y retrouve.

    Aimé par 1 personne

  2. Ohlala, être coincée dans une voiture, elle-même coincée dans un train, lui-même coincé dans un tunnel et subir une panne électrique, une vision d’apocalypse pour moi qui supporte déjà très mal d’être confinée dans un local mal éclairé !!!

    Aimé par 2 personnes

  3. Or panne électrique (FeuFolet me parle encore des 5h de coupure de courrant à l’hotel lors d’un week-end à Quiberon), je notes tes astuces pour un week-end à Londre 😉
    Pour l’instant, je lorgne sur un break en Irlande (depuis la bretagne, c’est facile), j’ai juste oublié que je dois accoucher dans quelques mois et que donc ça va peut-être attendre un peu 😅

    Aimé par 1 personne

  4. 😨😨😨😨
    Je me sens mal, là, maintenant, rien qu’à vous avoir imaginés coincés dans ce tunnel !!!
    Je suis archi claustro !!!
    Ah mais ce que ça a dû être horrible !!!
    Ok jamais je ne prendrai ce tunnel !
    Ça commence à devenir serré pour moi, pas d’avion, pas de pont, pas de tunnel, pas de téléphérique…
    Et on va souvent à la montagne !
    On y habite même déjà un peu… 😉

    J'aime

  5. J’ai un collègue qui a lui aussi vécu la panne mais il n’était pas encore dans le tunnel ! Il a attendu à l’entree.
    Pour ton compte j’apprécie particulièrement qu’il n’y ait pas de sponsoring. En ce moment on voit fleurir une certaine marque de yaourts chez pas mal de blogueuses. Franchement je ne regarde pas la télé et j’evite donc les pubs, mais si c’est pour me les taper sur IG…

    J'aime

  6. Purée l’angoisse du blocage de train. J’étais aussi à Londres le weekend dernier et je suis restée 2h coincée dans un train… Les transports n’ont pas l’air meilleur de l’autre côté de la Manche.

    Aimé par 1 personne

  7. Je suis la lectrice du restaurant 😉 C’est drôle, inattendu et un peu flatteur de lire ces quelques lignes sur notre rencontre dans votre billet. J’espère en tout cas que vous avez été touchée, mes compliments étaient spontanés mais sincères.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s