Ni queue ni tête

Capture d’écran 2019-01-30 à 17.19.41.png

C’est enfin l’heure du ni queue ni tête mensuel, celui qui revient plus systématiquement que l’arthrose de mémé, tu commences à y être habitué.e.

Mon petit matheux

continue de  se  passioner pour le calcul de précision. Cet après-midi,  il a commencé a être plus lourd qu’un Bucket KFC, je lui ai donc proposé d’aller se reposer une petite heure. Crois-moi si tu veux, le môme part faire la sieste et revient exactement 59 minutes plus tard en braillant : T’as vu maman, c’était moins une, j’ai failli faire une sieste d’une heure, mais c’est bon, j’ai réussi à faire une sieste d’une petite heure comme tu voulais… S’en est suivi un débat construit pour savoir à partir de combien de minutes pouvons-nous légitimement parler d’une petite heure. Jules affirme que ça marche pour 58 et 59 minutes. En-dessous de ce palier, on est vraiment trop approximatif selon-lui. Cet enfant est sympa, mais fatiguant.

Le podcast

J’en écoute de plus en plus, j’adore ça. Ça rendrait presque le vidage du lave-vaisselle agréable. Celui qui m’a touché cette semaine, c’est celui-là. Il parle d’une mère qui n’a pas éprouvé un amour de dingue pour son bébé dans les premiers instants, mais qui a construit un lien indestructible ensuite. Evidemment, même si nos histoires sont très différentes, je me retrouve complètement dans son récit. Attention ça fout les poils.

La routine du soir

me coûte énormément ces derniers temps. Celle du matin, je ne me pose pas la question. Je me lève et je m’y colle direct en mode automatique. Je sais que j’ai exactement 59 minutes – soit à peu près une petite heure – pour lever, nourrir, habiller, tresser,  cagouler 4 enfants tout en laissant la maison dans un état politiquement correct. Imagine bien que je n’ai pas méga le temps d’intellectualiser le truc. Le matin, tu me parles même pas, je suis plus busy que Céline D. pendant la fashion week. Alors que le soir, j’ai tout le trajet de métro pour me répéter que j’ai pas envie de faire cuire la quiche, pas envie de faire réviser la leçon de bio, pas envie de donner les bains, pas envie de répéter 15 fois qu’il faut mettre son pyjama, pas envie de ranger le linge qui attend sur l’étendoir etc etc  … tu vois l’idée. La meuf qui s’angoisse devant la montagne de trucs à faire avant de pouvoir officiellement enfiler son pyjama à elle. En langage développement personnel, on pourrait parler de spirale de démotivation. En langage normal, on pourrait parler de spirale de j’en ai plein le cul.

Le doudou au lardon

Nouvelle idée de génie de numéro 4 : coller son doudou au-dessus de la poêle quand je fais des carbo. Pour que doudou, il sente teeeellleeeemnt bon maman. Ben ouais, la môme est dingue de carbonara et de lard grillé à un point qui mériterait peut-être une consultation. S’endormir le nez dans un doudou qui pue le graillon est clairement chez elle une vraie passion.

De la bienveillance en milieu scolaire

La môme deuxième du rang se plaint que son collègue de bureau s’étale beaucoup trop et empiète sur son espace de travail (#manspreading). Je m’inquiète alors de savoir si elle  ose demander gentiment à ce petit garçon se rester à sa place afin que vous puissiez tous les deux travailler dans les meilleures conditions. Et là, la môme m’explique que de requêtes de politesse il n’était absolument pas question puisque son regard noir et décidé suffisait à recadrer illico le malotru. J’ai ainsi appris que le petit voisin n’avait pas intérêt à s’étaler donc, mais aussi à discuter, à faire du bruit avec sa chaise, à taper du pied, à faire tomber son stylo, à respirer, à la regarder …. C’est plus Martine à l’école, c’est Pol Pot en CE2.

Paris sous la neige

Je voudrais revenir vite fait sur ce gros foutage de gueule hier. La neige va arriver à Paris. On attend 10 cm, ça va être le gros bordel etc … BFM en alerte max 24/24 avec toute une équipe d’envoyés spéciaux plus chaudement habillés que Nicolas Vanier, routes coupées en préventif,  tout Paris en home-office. Et paf, ben en fait, il a plu à Paris quoi. Déception intense de la mère qui s’imaginait déjà faire un bonhomme de neige dans le square du coin. Walou le bonhomme.

Sixième B

Cette sixième est décidément intense pour mon grand. Elle déborde de leçons à connaître, de définitions à maîtriser, de profs exigeants et de contrôles surprise. Je le sens fragile, je le sais épuisé. Je voudrais le serrer dans mes bras et lui dire que ça va passer, mais je ne peux pas. Je sais que les leçons seront de plus en plus longues, les journées de plus en plus chargées, et que les controles surprise, c’est pas demain que ca va s’arreter. Alors je le serre juste dans mes bras en lui promettant qu’il va y arriver. Je ne suis pas sûre que ce soit vrai, mais je suis sûre que ça peut l’aider (#educationbienveillante)

Blog

J’en lis encore beaucoup. Des billets drôles, engagés, passionnés ou décalés, je trouve toujours de quoi me régaler sur la blogosphère. Filez lire le dernier article de  T’inquiete Jeannine . C’est exactement le type de billet que j’affectionne. Cette fille a l’air parfaitement dingue, et j’adore ça.

41 commentaires sur “Ni queue ni tête

  1. Voilà une lecture qui donne toujours le sourire ! 😀
    Courage pour la routine du soir, c’est vrai qu’il y a des moments où c’est plus pesant que d’autres… Courage !
    Pour la sixième, dur dur le changement. Mais je crois qu’il y arrivera, ils vont s’aguerrir, le tout est de leur laisser le temps de s’adapter !

    J'aime

  2. « La petite heure » et sa définition j’adore, j’en rigole encore.
    Pour ton grand, je compatis. Je crois que tes câlins c’est la meilleure façon de le rassurer.

    J'aime

  3. Ah non mais la routine du soir… je suis en PLS rien que d’y penser en ce moment 🤦🏻‍♀️. Étrange comme ces 90min (soit l’equivalent d’une grosse heure du coup) peuvent me paraître longues certains jours (souvent quand même)…
    Et merci pour la découverte blog, effectivement, j’ai l’impression d’avoir trouvé mon double poissard (lenmois de janvier a été un peu compliqué, j’ai du mal à m’en remettre) 😂 !

    J'aime

  4. J’ai découvert ton blog il y a peu et m’en suis enfilé une bonne partie !! Merci beaucoup de partager tout cela !
    Quant à ce billet, il finit sur une note bien mélancolique… Et sans commune mesure j’imagine, cela me fait penser à mon fils l’année dernière…en cp ! Il était tout perturbé d’avoir à s’adapter à un nouveau fonctionnement (il n’avait en plus pas de copains pour cause de déménagement familial), et toute l’année fût dure (en particulier l’hiver). Et cette année, en CE1, ça va mieux, il est habitué au fonctionnement de l’école, et est plus épanoui !
    J’espère donc que ce sera un passage du même type pour ton grand !

    J'aime

  5. OK donc on se livre avec courage, on couche ses faiblesses sur la blogosphère, on s’abandonne avec confiance… et on se fait traiter de dingue ! Merci bien 😀😀😀 Bon, sans rancune parce que ça m’a beaucoup touchée😏 Merci pour cet adorable hommage. Et, for what it’s worth, moi aussi je kiffe tes posts (#declaration).
    PS: on adore Transfert ou pas ?!

    Aimé par 1 personne

    1. Transfert est dingue (mais moins que toi ;)). J’aime beaucoup aussi Bliss Stories – Maman raconte sa life dans l’épisode 3. Et puis sinon, le podcast canadien Distorsion, il est complètement fou fou aussi, vas-y si tu ne connais pas encore !

      J'aime

  6. Han « transfert » je surkiffe !! Je n’avais jamais pensé à l’écouter pendant la gestion du linge, un nouveau monde s’ouvre devant moi !
    Et merci pour toutes ces très très chouettes lectures que tu nous offre

    J'aime

  7. Bonjour Agnes,

    je suis prof de langues au collège, je fais des contrôles surprise. Je sais que cest lourd. Les profs entendent divers sons de cloche sur ces ‘terribles’ evaluations de connaissance mais bien obligé de bousculer les enfants /eleves abeuves de fortnite ( et qui veulent devenir medecin/ neuro chirurgien en surfant sur snap, insta et / ou facebook saupoudré de la villa des coeurs brises, disons que ca va pas le faire ) qui ne bossent pas… ou trop peu.

    J’adore mon taf. J’ai pleuré hier soir parce que j’ai mis un mot dans le carnet d’un eleve de troisieme contesté par une mere hystero / maboule/ mal dans sa peau qui a alerté le proviseur en disnt que j’etais incompetente. Une vraie harpie. ce metier on le choisit mais il peut nous isoler parce qu’il y a toujours un truc à faire.

    Ma collègue prof de maths a des eleves de 3 eme qui ne connaissent pas leurs tables de multiplication (sic), les parents affirmant que connaitre les tables  » ca sert à rien, il y a des calculatrices ». Je suis prof d’angalis et les verbes irréguliers : c’est la base!
    Quand mes éleves de 4 eme se prennent des 0/10 à longueur d’année alors que je mets chaque semaine la liste sur le cahier de texte, je n’ai pas / plus de pitié.

    Je comprends ton souci de maman ( j’ai trois enfants et mon ainé ment à propos des devoirs faits/ à faire) de proteger ton aîné. Il reussira, c’est certain et si j’ai bien compris, il fait du trampoline. le sport va l »aider à se surpasser. C’est formidable.

    merci pour ton livre, que j’avais hésité à acheter parce que les livres sur la parentalité, très peu pour moi.

    je le lis par bribes après la correction de copies.

    D’ailleurs j’y retourne,

    Laurence

    J'aime

    1. Oui, oui, je suis entièrement d’accord avec l’idée du contrôle surprise et évaluations de connaissance. On a rien sans rien ma pauv’ dame. Et désolée pour l’agressivité de la mère hystéro, ça doit vraiment pas être agréable …

      J'aime

  8. Je vois qu’on vit la même chose pour les routines du matin et du soir… à l’exception que je n’ai « qu’une » 3 ans 😉
    La doudou aux lardons, ça peut être un nouveau concept peut-être? Riche et odorante idée en tous cas ^^

    Aimé par 1 personne

  9. Et puis il y a un jour où la routine s’arrête, où on surprend le grand sortant de la douche alors qu’on allait lui rappeler, où les cahiers restent dans la chambre parce que de toute façon on n’y comprend plus rien… Une autre organisation familiale, moins épuisante, tout aussi angoissante… Et là, heureusement qu’on a aussi une vie autre que maman !

    Aimé par 1 personne

  10. Ce dernier épisode de Transfert était génial, il m’a tellement émue !!! À un moment donné, elle dit « Pfff, et les vraies mères, elles géraient alors que moi, j’étais là avec le seul gamin du square qui bouffait du sable ». Et j’ai éclaté de rire ! Parce que si je n’ai pas eu les mêmes difficultés de parcours qu’elle, en revanche, j’ai eu exactement les mêmes doutes, et je crois que celui là, on l’a tous et toutes eu à un moment donné, de croire que les autres gèrent mieux ! (alors qu’on est d’accord, tout ça n’est qu’une vaste supercherie, et aucun parent ne sait vraiment ce qu’il fait…)

    Aimé par 1 personne

  11. Je reconnais mon Mini de 7 ans dans sa vision de la « petite heure »… difficile de lui donner tort (je l’imagine tellement les yeux collés sur sa montre, en tout cas le mien l’aurait fait)
    Je reconnais malheureusement aussi mon Maxi de 10 ans en galère avec cette 6e dont il a bien du mal à capter les codes. Et nous qui ne savons pas bien quelle longueur de rênes lui laisser… approximativement quoi 😶
    Il faut que je file acheter un certain livre qui devrait m’accompagner pendant les vacances histoire de dédramatiser un peu

    Aimé par 1 personne

Répondre à Valérie Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s