Ce que le parent approximatif n’oublie jamais

Capture d’écran 2019-02-10 à 18.00.41.png

Le parent approximatif n’oublie jamais son téléphone portable quand il descend au square

Il sait qu’il va se geler les fesses pendant 45 minutes devant des enfants qui persisteront à vouloir remonter le toboggan à l’envers. Il essaiera donc de faire diminuer le niveau de pénibilité du moment en écoutant un podcast ou en remontant son fil Instagram.

Le parent approximatif n’oublie jamais qu’un 3 en maths n’empêchera pas Joséphine d’avoir son Bac avec mention

 Il sait qu’une mauvaise note, c’est pas grave, et même que beaucoup de mauvaises notes, c’est pas grave non plus. L’important est d’aider Joséphine à avoir confiance en elle, à l’accompagner, et à la féliciter. L’avenir d’un enfant ne se construit pas en CE2, on ne le répètera jamais assez !

Le parent approximatif n’oublie jamais qu’il a le droit de ne pas être à la hauteur

Il sait que son état de fatigue, sa propre histoire, ses failles et sa mauvaise foi peuvent jouer sur sa manière d’exercer son rôle de parent. Il comprend ça et ne place donc jamais la barre des exigences trop haut, pour être sûr de s’en sortir.

Le parent approximatif n’oublie jamais de planquer les crèmes au chocolat

Celles qui se vendent à prix d’or et à l’unité DERRIERE les Danettes choco. Il sait que le môme ne les savourerait pas à leur juste valeur et préfèrera donc s’en réserver l’exclusivité.

Le parent approximatif n’oublie jamais d’inscrire son enfant à l’aide aux devoirs

Il sait qu’une soirée à potasser les états physiques de l’eau avec un môme qui n’est pas toujours de bonne volonté peut rapidement virer à l’épreuve de force. Il préfère s’épargner et allumer Netflix.

Le parent approximatif n’oublie jamais qu’un appel de la crèche n’est pas toujours une raison de tout lâcher sur le champ

Les 3 coups de fil en pleine présentation Powerpoint pour annoncer que Balthazar a 38,5, puis qu’on lui a filé du Doliprane, puis qu’il est redescendu à 37, merci, mais on préfère vraiment s’en reparler calmement ce soir au moment des transmissions.

Le parent approximatif n’oublie jamais qu’un jour il dormira à nouveau correctement

En attendant, il fait ce qu’il peut. Cododo, veilleuse dans chaque coin de la chambre, rituel du coucher, chants initiatiques, matelas au sol …. Il n’y a pas de méthode miracle pour faire faire ses nuits à un enfant. Il faut simplement attendre qu’il y arrive. Et ils y arrivent tous !

Le parent approximatif n’oublie jamais qu’il peut poser un RTT pour se faire manucurer

Plutôt que pour accompagner la classe des Petites Sections à la sortie au Musée des châteaux en allumettes. Il attendra d’ailleurs la sortie cinéma pour se porter volontaire, beaucoup moins énergivore.

Le parent approximatif n‘oublie jamais que c’est lui le parent

Alors oui, Apolline peut avoir un avis sur l’utilité du lavage de mains avant de passer à table, mais cet avis restera consultatif. Les mains seront lavées, parce qu’il l’a décidé.

Le parent approximatif n’oublie jamais que la petite enfance est aussi furtive qu’un avion de chasse

Et tâchera donc de profiter de chaque moment, même les plus pénibles, des premières années de ses enfants. Les premiers pas, les premières purées, les premières crises de nerfs pour enfiler un bonnet … il sait que tout ça lui manquera un jour, alors ces instants-là, il les savoure !

40 commentaires sur “Ce que le parent approximatif n’oublie jamais

  1. Pour les crèmes au chocolat, j’ai fait bien pire : je leur ai fait croire pendant 10 ans qu’elles étaient TRES chères et que du coup, elles m’étaient réservées….. Ces MALO au chocolat en ont toujours gardé une saveur unique. Celle du : « c’est à moi, Bordel !!!! »

    J'aime

    1. Nous, on leur a dit qu’il y avait de l’alcool dans nos crèmes dessert préférées , et bien des années plus tard ils nous ont dit qu’ils avaient compris que nous mangions des crèmes avec de la colle !!! Par contre, ça ne marche pas avec la petite dernière, mais bon ici, on a beaucoup moins de choix qu’en France.

      J'aime

  2. Bonjour Agnès,

    le parent approximatif a suivi tes conseils et a décidé d’aller prendre soin de lui (et a lâché 150 e à la coiffeuse pour un  » ombré » – le parent approximatif n’avait pas poussé la porte du salon de coiffure depuis deux ans donc il s’est laissé aller )…Il a profité du fauteuil massant « au bac » et en a profité pour faire un petit roupillon.
    Le parent a gardé son brushing intact trois minutes car il pleuvait au sortir du salon mais le parent était détendu quand elle a retrouvé sa marmaille composée de trois enfants.
    Le parent a même souri quand le grand a sorti que  » 8 fois 6 =44″ ( juste une fois mais ca a évité les larmes …juste un soir mais cetait bien)

    Bonne soirée et merci de la part d’une maman épuisée

    J'aime

  3. Moi, c’est les bonbons que je cache… C’est mauvais pour leur santé et leurs dents… Ils sont planqués dans mon sac d’ordi qu’ils ont l’interdiction formelle d’approcher car c’est le sac du boulot et que c’est fragile un ordi… même si l’ordi est sur mon bureau !

    Aimé par 1 personne

  4. Le parent fourbe parfois prend un jour enfant malade parce que grâce à l’alignement des planètes, il lui en reste cette année pour aller faire un tour au spa et s’économiser un rtt 😇

    J'aime

  5. Bonjour,
    J’ai découvert votre blog il y a quelques jours et j’adore ! Vous écrivez de manière décomplexée ce que l’on peut ressentir en tant que maman et ça fait du bien :).
    J’ai 2 jeunes enfants (2 ans et 2 mois), je les aime plus que tout mais j’ai encore du mal à faire le deuil de ma vie d’avant 😕. Alors merci de nous montrer que l’on a pas culpabiliser de ça !

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup ! Tu verras, dès que ton bébé tout neuf aura un peu poussé, qu’on n’est pas obligé de faire le deuil de sa vie d’avant. L’adapter un peu, trouver des arrangements, ok, mais tu pourras toujours continuer à faire ce que tu faisait avant ! A bientôt, et bienvenue ici !

      J'aime

  6. Le parent approximatif vient de prendre bien cher chez sa psy, parce qu’elle essayait de faire passer le message que les crises de tyrannie avec cris, hurlements, jetage de chaussons et autres roulages par terre pendant 1h30, elle n’en pouvait plus et qu’elle tentait de trouver des solutions de survie. (Le mome 2 ans 1/2).
    Et s’est pris en plein poire que « ce qu’il fallait, c’etait garder la parole bienveillante, de ne surtout pas s’enerver et répéter non mon enfant tu restes dans ta chambre tant que tu n’es pas calmé » et sans hurler toi même off course.
    Autant te dire que ce n’est pas exactement ce que j’avais fait ..

    J'aime

    1. il faut donc envoyer à ta psy le bouquin d’Agnès de toute urgence. (excuse je me suis permis de répondre mais ce genre de trucs me faire sortir de mes gonds. la dame n’a pas compris du tout la demande de sa patiente, et du coup, n’y pas pas répondu et moi, ça m’énerve !!!)

      Aimé par 1 personne

    2. Pour les mômes complètement dépassés par leur propre crise de nerfs, on me souffle que le gros câlin qui « contient » et qui réconforte fait des miracles. J’avoue que moi, les envoyer dans leur chambre, sans le faire sous forme de punition, mais plus dans le sens de se retrouver seul quelque temps en attendant que la colère passe d’elle-même, ça fonctionne plutôt bien. Et ce qui fonctionne toujours, c’est de se souvenir qu’on fait comme on peut, et qu’à 13 ans, il ne te balancera plus ses chaussons Pat Patrouille dans la tronche. Tiens bon, et soies forte :))))

      Aimé par 1 personne

  7. Un joli contre pied à toutes les méthodes d’éducation qui ne conviennent pas à la majorité et qui nous font culpabiliser de ne pas être à la hauteur.

    Et j’ajouterais (ce n’est que mon avis) qui mettent nos enfants au centre de toutes nos décisions où l’enfant est roi 🙄

    Le secret je crois est bien plus simple à l’image de l’éducation approximative, un bel équilibre, beaucoup d’amour et un peu de discipline, ça ne tue personne et tout le monde y trouve son compte… Paraît même qu’on arrive à trouver le bonheur 😉

    J'aime

  8. On a le droit d’être aussi un conjoint approximatif et de planquer vraiment bien les tablettes de chocolat pour que les enfants mais surtout le mari ne mangent pas tout?! 😀
    Il ne les savoure pas non plus à leur juste valeur !

    Je commence la lecture du livre et il est top !!

    Aimé par 1 personne

  9. Mes jumeaux auront 3 ans dans quelques jours. Autant te dire que je suis plus approximative que jamais ! Avec les deux grands qui testent encore, je suis dans une mauvaise passe où j’ai envie de tout envoyer bouler et débrouillez-vous ! Ca passera, je le sais.

    Aimé par 1 personne

  10. Bonjour,

    Je découvre ton blog et ça me donne déjà envie d’aller me procurer ton livre!!Certainement le coup de cacher ses sucreries pour soi sans culpabiliser, qui a fini de me convaincre des bienfaits l’éducation approximative 😉
    Merci, j’adore ce concept! Moi même maman de 2 petits bout d’un 1 mois et demi et de 2 ans et demi,je ne vois pas comment faire autrement ^^

    Aimé par 1 personne

Répondre à Cline Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s