Journal d’un confinement – Jour 17

Capture d’écran 2020-04-02 à 12.32.38.png

9.00 : Réveil en toute détente de la maisonnée façon ami Ricoré un 15 août au camping de Palavas. La mère se dit qu’il faudra vraiment y aller par pallier niveau déconfinement parce que le réveil à 7.00, déso, mais elle pourra vraiment pas s’y recoller tout de suite. Son horloge biologique est désormais aussi flinguée que sa ligne de sourcil.

9.45 : La mère enfile un sweat « corporate » pour sa visio de 10.00. Il doit être à la fois cool, genre on est tous en home office,  mais pas trop – le look punk à chien n’étant toujours pas validé par la Direction. La mère vérifie par deux fois que personne ne pourra avoir d’accès visuel à son combo claquette/chaussette qu’elle souhaite garder privé pour des raisons évidentes.

10.30 : Madame Delaporte, l’instit de CM1 se fait un coup de stress. Elle ajoute 8 pdf au 6 précédemment envoyés pour augmenter la dose de continuité pédagogique. Il parait que les parents de Joséphine ont demandé plus de travail parce que leur petite fille, qui travaille vite et bien,  trouve le temps un peu long, bichette. Immédiatement, la mère commence à rédiger un mail à la mère de Joséphine intitulé « Va manger tes grands morts ». Elle aura la sagesse de s’auto-censurer avant d’appuyer sur Envoyer.

11.00 : Télétravail, Home-Schooling et bonne humeur, tout ça en même temps. Et si après tout, on essayait de ne tirer que du positif de cette expérience ? La mère se demande si elle ne pourrait pas proposer aux Editions Marabout une idée de bouquin sur le développement personnel.

11.03 : La mère se reprend aussitôt à base de on n’y arrivera jamais, on va jamais s’en sortir, on va tous crevvveerrrrrrrr. L’humanité telle qu’on l’a connue, c’est terminé, faut pas se leurrer. Adieuuuuuu.

12.00 : WhatsApp de la belle-soeur. Elle a trouvé une astuce géniale pour gérer l’énergie de ses mômes durant le confinement. Elle leur colle une flèche de Nerf à distance dès qu’ils font une connerie. Essaie, tu verras, ça les calme direct. Pas très Filliozat qu’elle me dit, mais efficace. La mère préfère continuer sur le concept du dialogue, mais se fait quand même un stock de flèches au cas où.

13.30 : La mère met un pied en cuisine et cherche l’inspiration pour le menu du déjeuner en ouvrant mollement la porte du frigo. Le frigo, comme chaque midi, lui répond d’aller bien se faire voir et qu’il fallait anticiper un peu bordel. À quelle heure qu’ils vont bouffer tes mômes, à 15.00, c’est ça ? Et tu trouves ça normal ? Ça y est, la mère renoue avec la culpabilité. Faut dire que voir toutes ces meufs sur Instagram en train de faire leur pain et leurs yaourts, ça la tend un peu.

15.00 : Craquage maternelle moche et méchant contre le premier né, 13 ans, et un niveau de nonchalance indécent. C’est donc au bout du 17 eme jour que l’ado aura épuisé toutes les réserves de bienveillance que la mère avait progressivement acquises depuis son entrée au collège. À toi, parent de petit, gardes-en sous le pied, t’as pas fini de te faire chier.  De rien. La mère laissera dorénavant le deuxième parent gérer la surveillance du boulot des 5eme C. Le deuxième parent craquera lui, au 18 eme jour, mais il ne le sait pas encore.

16.30 : Moment fort de sa journée, la mère descend les poubelles, armée donc de ses claquettes, de ses chaussettes, et de son psshit de gel hydroalcoolique. Elle a viré parano depuis que Salomon décompte les décès chaque soir à la télé. Et que je te pshhiiite les boutons de l’ascenseur, et que je te pssshiite l’interphone, et que je te psshiite la poignée  du local poubelle. Ça lui aura pris presqu’une heure cette histoire-là. Faut dire qu’à vouloir psshiter les 17 boutons d’étages plus ceux des 3 sous-sols de chacun des 3 ascenseurs du bâtiment, ça lui a fait faire une belle balade. Certains profitent du moindre rayon de soleil pour prendre l’air le temps d’une course, la mère, elle, passe son temps libre dans les étages. Tu comprends mieux son teint de bidet.

17.00 : 345 eme message WhatsApp du groupe Famille. À la base, l’objectif était de prendre des nouvelles, mais Tata Jacquie a détourné méchamment le truc pour n’envoyer que des vidéos plus ou moins rigolotes. Plutôt moins que plus d’ailleurs. On n’a rien vu venir. La mère n’oublie jamais de répondre un LOL, trop drôle, à chaque mention de Tata Jacquie, même si la vidéo, elle l’a déjà vue 10 fois sur Twitter deux semaines plus tôt. La mère est une fille bien élevée.

17.30 : La mère a besoin de sa dose quotidienne de BFM TV pour voir à quel point c’est la merde. Elle sait pourtant que c’est pas bien, un peu comme ouvrir un forum Doctissimo quand t’as mal à la tête, mais c’est plus fort qu’elle. BFM confirme que c’est la merde. La mère appelle sa soeur, celle qui bosse dans le médical, pour savoir si c’est vraiment la merde. La soeur confirme que c’est la merde. La merde jusqu’à quand qu’elle lui demande ? La merde jusqu’à longtemps, ma soeur, jusqu’à longtemps…

19.00 : Rattrapage tardif des devoirs de Grande section. Comptage de bonbons. J’en achète 5, j’en mange 3, j’en donne 2, tu vois l’idée. Rien de foufou mais ça demande une concentration maximale quand on a 6 ans.  Numéro 4 compte sur ses doigts en tirant la langue. Elle donne tout.  On dirait sa mère devant le Burger de la mort. Numéro 3 lui, trouve le moment pénible puisque lui, la joie, il la trouve dans les problèmes de maths de sa grande soeur, oui, celle de CM1 (suis un peu bordel).  La mère se demande à partir de quel âge le môme pourra remplir sa déclaration d’impôts à sa place. Il lui a pourri le périnée et ses nuits pendant plus de 3 ans, elle estime avoir parfaitement le droit d’exploiter pour son propre compte ses facilités en mathématiques.

20.00 : On applaudit aux fenêtres, encore et toujours. Depuis le passage à l’heure été, on voit enfin la tête des voisins. On se fait des grands coucous ou des petits sourires, selon le degré d’aisance de chacun. Ça rassure, on n’est pas seuls dans cette galère, c’est ça qui compte après tout, non ? Mais à cet instant pourtant, personne n’est dupe. Ces applaudissements, on le sait bien qu’ils ne sont pas que pour les soignants. Ils nous aident à croire qu’un jour peut-être, on sera de nouveau insouciants.

(Episodes précédents ici, et )

35 commentaires sur “Journal d’un confinement – Jour 17

  1. « La mère se demande à partir de quel âge le môme pourra remplir sa déclaration d’impôts à sa place. Il lui a pourri le périnée et ses nuits pendant plus de 3 ans, elle estime avoir parfaitement le droit d’exploiter pour son propre compte ses facilités en mathématiques. »
    Tu m’as tuée ! Merci pour ce bon moment ! Les temps sont durs et les fou rires se font rares !!! 😘😘 

    J'aime

  2. Merci de prévenir d’en garder sous le pied pour l’adolescence. Mais clairement, le confinement fait baisser dangereusement le niveau de patience et de bienveillance. En restera-t-il seulement à la fin? Alors justement que la pré-adolescence commence à faire de rapides, néanmoins violentes, apparitions? Peut-être qu’un séjour de quelques semaines (mois?) chez les grands-parents après tout ça nous permettra peut-être de refaire le plein. Bon courage pour la suite. Et courage au parent 2 qui donc doit être en plein craquage aujourd’hui?

    J'aime

  3. Mais tu vis chez moi ? Bon, respect je n’en ai que 3, mais des tantes Jacquie, j’en ai un sacré paquet, j’ai hésité à desinstaller WhatsApp !
    Petage de plombs tellement fort avec le 5ème hier qu’aujourd’hui il a fait (presque) son travail (presque) tout seul, youhou ! Faudra garder en mémoire cette journée car je ne crois pas aux miracles non plus.
    Courage (et merci de nous fait rire !)

    Aimé par 1 personne

  4. J’avais besoin de cette détente, merci ! J’ai les nerfs en pelote depuis deux-trois jours, faut dire que le printemps québécois donne souvent envie de se faire hara-kiri avec ses trois semaines de flotte en continu. Je t’envoie un salut de loin (faut dire qu’avec l’Atlantique entre nous, ça en impose en termes de distanciation).

    J'aime

  5. Etant la maman de Joséphine, je JURE que je n’ai jamais écrit à la maitresse pour lui dire qu’elle s’ennuie 😛
    Bon ma fille est en CE2 à Bordeaux donc j’espère que je ne recevrai pas le mail mange tes morts 😉
    Je viens de lire ton article pendant ma visio du soir avec Big boss, avec en bruit de fond les enfants dans la douche. Je confirme ça va être looooooooonnnnnnnnggggggggg ce confinement.

    J'aime

  6. On ne parle pas assez du drame des groupes whatsapp familiaux…ici c’est mon beau-père (au demeurant adorable je précise) qui est tout content de transférer des blagues – déjà celles sur le covid c’était relou mais maintenant il s’ennuie tellement que n importe quel sujet, de préférence bien lourdaud, y passe… ça. Va. Etre. Long.

    Aimé par 1 personne

  7. Ah ahahah, merci pour cet article qui m’a rappelé à point nommé que j’avais des yaourts à faire ce soir (pour le pain, rassure toi, je n’essaye même pas, on en a en début de semaine parce que mon mari va religieusement nous chercher des croissants le dimanche matin -question de santé mentale- ensuite, on se nourri religieusement de pain de mie (sans croûte, il ne restait que ça lors du dernier passage au super-marché) et de céréales …
    Compassion pour la maitresse qui supporte les parents de Joséphine (et ceux qui en pâtissent aussi). Pour l’instant, j’ai de la chance, les groupes whatsapp familiaux ont été scindé, moi j’ai juste ma famille directe que j’alimente avec des vidéos mignonnes d’enfants et de chaton (coup de bol, j’ai les deux à la maison), charge à mes parents de retransmettre au groupe des vieilles tantes … au moins, j’évite les multiples postes de vidéo pas drôles 😉
    Par contre, c’est claire, va falloir un déconfinement progressif, surtout sur les horaires !

    Aimé par 1 personne

  8. Merci de m’avoir fait décomplexer sur les horaires! Ici cest du nimporte quoi aussi puis on est resté à lheure d’hiver voir encore plus décalé dans l’autre sens 😅😅 14h cest une bonne heure pour le repas de midi non? Comme ça on enchaîne direct sur le goûter, nickel
    Bon confinement !

    Aimé par 1 personne

  9. Heureusement qu’on s’est fait un groupe famille que pour les cousins interdit aux parents ! Comme des ados un peu…
    Pas de vidéos relous, nous c’est plutôt concours de cuisine/pâtisserie bien calorique pour faire saliver les autres.

    Aimé par 1 personne

  10. Jour 18, je me demande si tous ces exercices de comptage de bonbons, de sucettes et autres parts de gâteaux ne sont pas fomentés par le lobby du sucre… Chaque exercice me donne envie de piocher dans le placard! Ils ne pourraient pas leur faire compte les aspirateurs, ou les surfaces de vitres à laver? ça me serait plus utilitaire 😉

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s