La reprise

Je t’avais laissé au 43 ème jour de confinement. Depuis, il s’est passé tout un tas de trucs à l’échelle du pays, beaucoup moins à mon échelle à moi on va pas se mentir. C’est que la fin du confinement n’a, dans les faits, eu que peu d’impact sur mon quotidien, vu que pouvoir faire à nouveau la queue chez Zara, ça me disait moyen. Donc depuis le 16 mars ici, les parents continuent de télétravailler, les enfants de home-schooler, et le chat de rien branler. La routine quoi. Mais bon, là que t’es là, je vais développer un peu, histoire que tu n’aies pas l’impression qu’on se foute de ta gueule. Et c’est bien normal. T’as déjà eu un peu le sentiment qu’on te prenait pour un jambon quand on t’a envoyé voter au premier tour, alors ça va bien cinq minutes.

L’école a réouvert ses portes. Ça, ça ressemblait foutrement à une bonne nouvelle ! Les Grandes Sections sont prioritaires. Deuxième bonne nouvelle, on en a justement deux à la maison ! Rien que l’idée de les déposer chaque matin dans leur classe respective provoquait chez la mère la même sensation de liberté que lorsqu’ elle a réalisé qu’on pouvait vivre sans soutien-gorge. Manque de bol, il n’y aurait pas de troisième bonne nouvelle. La mère n’a pas du bien comprendre ce que lui a dit Jean-Mi (Blanquer ndlr). Alors, tu peux penser que la mère est un peu idiote quand même, même pas foutue de comprendre les annonces ministérielles cette conne, mais tu notes que le mec joue grave sur les mots pour te la mettre bien à l’envers. C’est plus un ministre à ce stade, c’est un cadre commercial chez Cetelem le gars. Jean-Mi raconte donc en toute détente que 98 % des écoles sont désormais ouvertes et que l’objectif d’ici le mois de juin est d’arriver à 100 % MAIS, il ne dit pas qu’en fait, seuls 6 gamins seraient accueillis, sous forme de roulement, un SEUL putain de jour par semaine. C’est la maitresse qui le précisera à la mère le lendemain, douchant au passage tous ces espoirs de visio-conf avec l’équipe Com sans être interrompue plusieurs fois pour des raisons d’organisation prévisionnelle plus ou moins valables de sa descendance, avec un focus alimentaire assez prégnant à base de Maaaaaaaaaamaaaaaaaaaaaannnnnnnnnnnnnn, c’est quand le goûter (à 14.15) à Maaaaaaaaaaaaaamaaaaaaaaaaaaaaaa, c’est quand le dîner (à 17.15).

Pour nos Grandes Sections donc, l’accueil se fera le jeudi. Au début, évidemment, on a braillé un peu. Quoi, QUE le jeudi ????, mais c’est largement insuffisant !!!! La mère était colère. Et puis avec le temps et la prise de recul, elle a fini par se dire que c’était déjà pas si mal, et qu’il fallait savourer ce repos émotionnel hebdomadaire plutôt que de rager bêtement. La mère à l’aube de ses 42 ans se voit doter d’un réservoir de sagesse insoupçonné t’imagines pas. A 50 ans, elle tendra l’autre joue tout en proposant un Mars à son agresseur, ça fait pas un pli.

La veille, on avait donc bien briefé les jumeaux sur les conditions de reprise. Le pdf du protocole sanitaire mis en place par l’école Dany Brillant de Meudon fait 67 pages, autant te dire qu’on leur a fait un résumé. Après plusieurs années d’expérience, on s’est vite rendu compte que le temps de cerveau disponible d’un gamin de 6 ans n’excède pas 4 minutes, on s’est donc concentré sur l’essentiel : pas de câlin avec les copains ET vous aurez des Chips à la cantine.

Sur le papier, ça devait rouler impeccable, et puis il a fallu que le karma s’en mêle. La maîtresse adorée de numéro 3, celle pour qui il voue une admiration sans bornes depuis qu’elle l’a nommée « fournisseur officiel de l’heure en classe » et qu’il peut dégainer sa Flik-Flak dino avec une fierté indécente tous les quarts d’heure, cette maitresse-là donc, celle qui est la raison même du bien-être scolaire du fils modèle timide ascendant angoissé, nous annonce la veille au soir qu’elle serait absente ce jeudi et qu’elle sera remplacée par Madame Cachetajoie, modèle vielle école tendance rigoriste.

Dans ce genre de situation, il y a 2 options :

Soit tu préviens le môme en amont qu’il allait devoir composer avec Madame Cachetajoie, et tu t’exposes évidemment à un craquage nerveux en bonne et due forme de ton petit garçon pour qui le changement est aussi agréable qu’un frottis réalisé de nuit par un stagiaire de Norauto.

Soit tu ne lui dis rien, le môme s’en rendra bien compte tout seul jeudi matin et en profitera pour mettre en place une stratégie pour trouver en lui les ressources nécessaires pour gérer les situations d’angoisse.

La mère opte pour la première option – elle sait – digne héritière d’une lignée d’angoissés chroniques – à quel point les situations de stress peuvent être compliquées à gérer en frontal, surtout quand on a 6 ans. Over réaction du môme évidemment, grosses larmes de crocos, refus catégorique de se projeter dans une classe inconnue et tout le bordel. La mère se fait donc pourrir sa soirée de mercredi bien comme il faut, mais elle l’assume. No pain no gain est son mantra depuis qu’elle a accouché sans péri. L’ambiance sur le trajet de l’école du jeudi matin fût évidemment également totalement apocalyptique et c’est là que la mère a commencé à s’interroger sur la pertinence d’une reprise des cours pour un seul jour hebdo si c’était pour se faire chier comme ça.

Un peu angoissée par le déroulement de ce premier jour d’école, mais un peu soulagée de n’avoir pas eu à se cogner des lignes de consonnes en attachée quand même, la mère déboule donc à 16.30 précises pour récupérer ses derniers-nés. Est-ce que Madame Cachetajoie allait ruiner des années de coaching mental sur la nécessité d’aller à l’école ? Est-ce que les élèves ont été capables de suivre les consignes sanitaires, et SURTOUT, avaient-ils eu des Chips à la cantine ?

Je te rassure tout de suite, tout s’est extrêmement bien passé. Il s’avère même que Madame Cachetajoie est en fait « trop gentille » et que chips, il y a eu. Sur les consignes sanitaires, ils ont été plutôt au point. Pas de câlins, ils l’ont bien intégré. Mais l’erreur qu’on a faite – et la mère s’en est rendue compte dès 16.31 – c’est de n’avoir pas précisé « pas de baston » non plus. La mère a récupéré son môme – le mâle Alpha de la fratrie – avec une bonne partie de l’épiderme de l’épaule en moins, un genou ouvert, plusieurs pansements sur les coudes et une énorme bosse sur le crâne (crâne qui n’a d’ailleurs jamais retrouvé son oval naturel depuis son premier coin de table basse à 10 mois). Sa soeur jumelle explique alors que Zules (Oui, on a toujours un gros problème de ce coté là mais le premier rendez-vous orthophoniste que j’ai trouvé est prévu en octobre 2022) à fait la bagarre avec Jean-Mattéo, qu’il a gagné bien sûr, parce qu’il est super fort, mais qu’après Jean-Mattéo lui a fait un croche-pied et que là, Zules, il a volé tellement loin dans la cour qu’on aurait dit un zoizeau. La môme te balance tous ça avec des étoiles dans les yeux comme si elle te racontait le décollage de Space X. Elle a toujours considéré son frère jumeau comme un super-héros, c’est extrêmement mignon. L’atterrissage du zoizeau a du l’être beaucoup moins vu l’état général du môme à la sortie d’école. Tu notes que l’enfant laisse à sa soeur le soin de raconter l’origine de ses blessures de guerre, because the first rule of Fight Club is : you do not talk about Fight Club. L’enfant à néanmoins pris la parole pour justifier son énorme bosse sur le sommet du crâne : « je me suis cogné dans le robinet parce que la maitresse voulait qu’on se lave bien les mains ». La mère n’a pas su s’expliquer comment le gamin arrive à se cogner le haut de la tête en se lavant les mains, mais ça fait longtemps qu’elle a compris que parentalité et maîtrise de risque est aussi illusoire qu’une étude scientifique menée par Raoult. Alors effectivement, c’est pas sûr du tout qu’en l’état le môme passe au contrôle technique, mais le protocole sanitaire est sauf. Merci Jean-Mi.

48 commentaires sur “La reprise

      1. C’est pas plutôt la Corona qui est de circonstance? 🙂 Merci pour ces quelques minutes de franche rigolade, je te lis à chaque fois avec délectation. À bientôt.

        J'aime

  1. un jour c’est pas beaucoup mais honnêtement chez moi aussi ça fait tout ! même si la grande a pas encore eu droit à son jour par semaine… bah dis donc je sais pas si les bastons ça respecte les distanciations sociales ! pauvre biquet, j’espère que ça va !

    J'aime

  2. argh un jour par semaine c’est pas beaucoup mais c’est déjà ça…on a une chance inouïe ici d’avoir moins d’élèves volontaires que de place en classe…ça veut dire 4 jours d’école! Et comme on sait que chaque semaine ça risque de s’arrêter (mon coeur s’accélère quand j’ouvre la pièce jointe du mail envoyé par la directrice chaque mardi), on savoure.
    Et sinon pour l’anecdote quand j’ai voulu tapé l’adresse de ton blog je me suis retrouvée sur la page « quatre quart » de marmiton! Mon historique de recherche est fourbe 😉

    J'aime

  3. 1 jour pour 2 enfants, le Graal !
    Non, en fait avoir mes 4 enfants TOUTE la journée avec leur père en télé-travail et moi au boulot, en gérant un déménagement et la rénovation de la future maison, c’est le bonheur, la joie ET la bienveillance toute la journée. Ah oui et dans les 4, 2 ados. Non rien.
    Merci pour ce moment de rire à la fin de ma journée de boulot 😊.

    J'aime

    1. Ici on ecole réouvre jeudi 4 juin avec que 2 enfants sur 3 de scolarisé une journée je par semaine et pas le même jour 🤦‍♀️ On verra comment on s organise . Sinon j adore la robe rouge de votre fille est il possible de savoir d où elle vient ? Merci bcp

      J'aime

  4. Ce résumé hilarant concentre toute la réalité actuelle. Un ministre qui parle bien de ce qu’il ne connaît pas et des instits qui sont au front et font de leur mieux avec un protocole qu’ils ne maîtrisent pas.
    La confiance aux enseignants relève davantage du demerdez vous (comme les parents qui découvrent ce 1/5 de cours alors qu’ils bossent 5/5)
    Mais vous parvenez à nous faire rire et ça, c’est du talent…

    J'aime

  5. Le Fight Club a refait ma soirée j’en ai même une citation dans les toilettes 😉
    Ici 3/4 allaient à l’école tous les jours ! La délivrance et surtout la possibilité pour moi de faire MA continuité pédagogique autrement qu’entre 23h et 2h…
    Mais dans une semaine changement. Les deux petits tous les jours *danse de la joie* et les deux grands un jour sur deux HEUREUSEMENT le même car je sentais la loose profonde arriver.

    Courage plus qu’un mois et c’est les grandes vacances… Je ne sais pas si je dois m’en réjouir ou pleurer ♡♡♡

    J'aime

  6. bah, que la mère dégouttée de la reprise de UN jour de la maternelle pense bien fort à la mère d’une ado qui attendait avec impatience la reprise (pour voir ses copines je rassure l’ensemble de ton lectorat) et qui grâce au pire collège que la terre ait jamais porté va reprendre LE mardi DE 8h à 10h et c’est tout, ensuit c’est fini . Ils ont inventé la semaine de 2h…voilà voilà voilà… donc PAS de récré… la loose absolue !! et pour rire un peu, le mardi est mon seul jour de travail en présentiel et bien sûr ce mardi j’ai mon entretien annuel à 10h dans une autre ville que le collège… YOUPI !

    Aimé par 1 personne

      1. jean mimi a dit « tout le monde y retourne »…bah non, le retour de la vengeance du collège , la principale a dit « nop, nous on reste à 2h par semaine » on accueille pas les élèves… je pense que j’ai tué un chaton, un veau , un chiot, un lapinou tout joli et une licorne…

        J'aime

  7. Ça m’a bien fait rire le coup du figaro club raconté par la soeur jumelle. Ravie que malgré cet accrochage ça c’est bien passé pour tes loulous. Mon fils est en petite section de maternelle et l’école nous a dit que les petiots de MS et PS ne reprendrons pas le chemin de l’école. Soit on le comprend mais c’est dommage car il ne pourra pas dire au revoir à son Atsem et son institutrice même si il les reverra dans la cour de récré en septembre. Blague à part, ça va être chaud pour les instituteurs en septembre pour réapprendre aux petits la vie scolaire après six mois d’interruption.

    J'aime

      1. Tout à fait d’accord. Je pense qu’il faut faire confiance à nos enfants qui sont plein de ressources et qui s’adaptent très bien. J’ai confiance en mon fils et je sais que ça ira, avec un peu de patience et de l’aide à se réadapter au système scolaire qui j’espère sera moins bancale que cette fin d’année scolaire !

        Aimé par 1 personne

  8. J’adore !!!
    Mon grand, en 5ème, reprend demain, mais à partir de la semaine prochaine il n’ira que les lundi et jeudi, mes 2 CE1 et ma CM1 iront les jeudi et vendredi. Donc ? J’aurais tous mes jeudi au calme !!!! Youpiiiiii !!!!

    J'aime

  9. Merci pour ce petit moment de détente et de rire! Vivant en Allemagne, j‘aime comparer nos petits combats quotidiens qui finalement ne sont vraiment pas si différents. Si vous avez Jean-Mi, nous avons Markus en Bavière🤪. Grâce à lui, numéro 1 à le droit de retourner à l’école les lundi, mercredi et vendredi de 8h à 10h. Numéro 2 y retourne les mardi et jeudi aux même horaires. Numéro 3 devrait avoir le droit de respirer l‘air Du Kindergarten avant l’été (1h/semaine???), et numéro 4 restera accroché à maman encore un bon bout de temps!
    Le plus rigolo est que ma grande a appris les droits des enfants (droit à l’éducation🙈) juste avant Corona!
    Bon courage à toi outre-Rhin!

    J'aime

  10. Ici, complètement perdue. Hier, aucun enfant ne pouvait rentrer. Aujourd’hui, tous et sans plus aucune mesure sanitaire, du moins, pour le petit. Bon, il n’y a que toi qui sais d’où je viens 😕😉.
    Ils resteront donc tous les 4 à la maison avec deux parents au travail. La vache !

    J'aime

  11. Un jour sans petits par semaine… j’envierais presque cette récréation! Est-ce que l’école a repris pour les grands également? Moi je n’en peux plus de cumuler le télétravail-enfants compris. C’est franchement une équation mal barrée (soit A mon niveau de patience, B le niveau d’écoute de mes gamins qui n’ont pas vu un prof depuis trois mois, C le nombre de réunions quotidiennes, D le nombre de fois où elles prononcent le mot Maman dans la journée, et E le nombre de jours (90) avant la prochaine rentrée scolaire… autant te dire que la somme me rapproche du burn out).

    J'aime

      1. La garderie va reprendre bientôt et pour tout l’été (ma cadette entre à l’école en septembre, à 5 ans comme c’est la règle ici au Québec). Mais les écoles ne rouvriront pas en cette fin d’année, ni la plupart des camps… en septembre, ma grande aura passé 6 mois à la maison. Honnêtement je n’en reviens pas lol

        J'aime

  12. Oh la vache, merci pour cette façon de raconter, avec cet humour mordant 🙂
    Oui, je te suis toujours 😉 (pour resituer, j’ai 4 enfants, les deux derniers sont jumeaux, mon aîné est autiste, mon dernier a un trouble du développement moteur (mais ça va, on vit avec ;)))
    Ici, j’ai appris à relativiser à fond.

    Aimé par 1 personne

  13. Haha jai adoré et bien rit comme toujours!
    Ici reprise aujourd’hui pour mon ce1 mais par 1jour de garderie crotte… il va avoir 3j école et 1 garderie je m’estime très chanceuse! D’autant plus que gérer 1 entreprise en perdition et l’école à la maison je vais finir par perdre ma santé mentale. Et le petit ps reprend lundi mais que garderie, tant pis en mère indigne jai inscrit!!
    Un gros pincement au cœur et stress pour moi hier: mon grand va t il survivre au traumatisme de l’école « jenetouchepasmescopains »…sa réaction est un peu mitigé ce soir mais il n’a pas l’air (trop) traumatisé…
    Vivement le retour à la normale, si ça revient un jour.. fingers crosses!!

    Aimé par 1 personne

  14. Merci pour cet excellent moment !
    Je dois être chanceuse mais ici numéro 3 (cp) retourne à l’école 2 jours par semaine, et numéro 2 (5e) aussi. Pas les mêmes mais bon, on va pas se plaindre.
    Par contre numéro 1 (1ere) ne retourne au lycée que 2 jours. Par semaine ? Non, 2 jours, point. Les profs réfléchissent encore au contenu pédagogique… (tu m’étonnes !!!)

    Aimé par 1 personne

  15. Bonjour, je tombe sur l’un de vos articles en tapant « jumeaux » dans les mots clés de mon navigateur et quel plaisir de vous lire… Je vous retrouve, vous relis et hop je m’abonne Merci beaucoup, je crois que vos articles seront comme un peu d’oxygène dans mon quotidien de maman de 4 (depuis l’accueil des numéros 3 et 4 en février) qui compte reprendre le travail en septembre 😃
    MERCI

    J'aime

    1. Merci à vous pour ce gentil message ! Et courage pour le reste. C’est difficile de travailler avec 4 enfants dont des bébés jumeaux, mais sortir de la maison et faire autre chose que de m’occuper d’eux m’a fait beaucoup de bien. Je vous souhaite la même chose !

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s