Mes (petites) violences obstétricales


Cet été, Libé a mis en avant la réalité des violences obstétricales. Les réseaux sociaux s’étant emparé du thème depuis assez longtemps déja, la parole semble s’être libérée, déchaînant les passions et les avis tranchés. Alors j’avais envie de te livrer ici mon histoire, sans prise de position, simplement parce que je suis sensible au sujet. Je garde des souvenirs merveilleux de la venue au monde de mes bébés. Et pourtant, mes accouchements n’ont pas toujours été des parties de plaisir. Les violences peuvent même Lire la suite « Mes (petites) violences obstétricales »

Le premier jour

Capture d’écran 2017-01-30 à 18.11.54.png

Aujourd’hui je vais te raconter ce souvenir si particulier, celui du jour où j’ai découvert ma grossesse. Je sais que chacune d’entre nous se rappelle exactement ce moment suspendu, instant magique où le test a confirmé qu’un nouveau bébé était en cours de fabrication. Pour l’occasion, j’ai demandé à trois mamans blogueuses de nous raconter à leur tour leur histoire. Ainsi, Aurélie, que vous connaissez certainement sous le nom de Maman What Else, E-zabel et Julia, du blog Rose comme trois pommes, ont pris la plume avec moi pour mettre des mots sur ce jour où nos familles prendraient pour toujours une nouvelle couleur, celle du premier jour du reste de nos vies… Vous retrouverez leur récit en bas de cet article. Lire la suite « Le premier jour »

Le boulot, la PMA et moi

Capture d’écran 2016-09-09 à 17.47.42.png

Parmi les difficultés inhérentes aux parcours de PMA (Procréation Médicalement Assistée, pour les chanceux qui ne savent pas), il y a celle de l’organisation des rendez-vous médicaux à caser dans ton agenda pro. Comme en général, t’as pas envie que tout le service compta soit au courant qu’il te faut des médecins pour faire des bébés, tu essaies de la jouer un peu discrètement.  Vraiment, annoncer en amont que tu vas essayer de tomber enceinte est à mon avis une erreur. Certains penseront que les stimulations ovariennes pourraient Lire la suite « Le boulot, la PMA et moi »

Le congé maternité, ou la parenthèse enchantée

Capture d’écran 2016-04-06 à 11.10.32.png

J’ai adoré mes congés de maternité. Ça fait 1 an et demi que j’ai repris le chemin du bureau, et il m’arrive d’y repenser avec nostalgie. Surtout les semaines qui précédaient la naissance, celles où l’excitation, la joie et la peur s’entremêlent, celles que tu comptes assidument, 32+1, 34+2, 36+1… J’ai eu la chance de vivre 3 grossesses « simples », sans inquiétude particulière. Les semaines s’écoulaient sereinement, et chaque jour passé me rapprochaient de la grande rencontre. Qu’ils étaient doux ces moments-là. Ceux où je  déposais les grands à l’école, puis discutais avec les autres mamans, comparant la taille de nos ventres ou prenant un café en terrasse. Ceux où je passais des heures à écouter les mouvements de mes bébés ou à aménager la maison pour les accueillir. J’aimais rester dans la chaleur du cocon de ma maison, alors que le reste du monde continuait de tourner rapidement. Le congé maternité a été ma parenthèse enchantée, où je prenais le temps de le regarder s’écouler lentement. Une balade par jour, pas trop longue, pour acheter le petit pyjama vu dans la vitrine, puis une sieste si agréable, dans le calme et l’obscurité de la chambre. La vie sur pause, pendant quelques mois. Je pense que j’idéalise un peu cette période, noyée parfois aujourd’hui dans le flot puissant du quotidien d’une working mum, mais parfois je rêve de revenir un peu en arrière, pour savourer à nouveau ces moments suspendus…

 

 

 

 

 

 

 

 

Le petit dernier

Capture d’écran 2016-02-24 à 10.18.15

L’envie d’enfant s’est manifestée à 26 ans. Comme ça, sans prévenir. Alors qu’on s’était dit que nous nous lancerions dans l’aventure de la parentalité qu’après nos 30 ans, je me souviens du soir où je suis rentrée à la maison en disant : steuplé steuplé steuplé, et si on le faisait maintenant notre bébé. L’envie était là, dévorant mon bide tout entier, Lire la suite « Le petit dernier »

Grossesse gémellaire : l’accouchement

IMG_2287

Cette semaine, on raconte son accouchement de multiples sur la blogosphère, alors je me lance. Je t’avais déjà raconté l’arrivée de ma numéro 2 ici tu comprendras donc pourquoi j’étais légèrement tendue à l’idée d’accoucher encore une fois. On m’avait prévenu qu’avec la rapidité de ce second accouchement, le 3 eme risquait de l’être tout autant. Ma plus grande peur était donc de ne pas avoir le temps de me rendre à la maternité et d’accoucher de mes jumeaux à la maison, avec les 2 ainés en spectateurs. Mon autre Lire la suite « Grossesse gémellaire : l’accouchement »

Pourquoi je n’aurai pas d’autres enfants

Capture d’écran 2016-01-04 à 15.04.49.png

Evidemment, si ma moitié me proposait d’avoir un 5 ème enfant, je pense que je pourrais me laisser tenter. Mais ça n’arrivera pas. Déjà, parce que l’annonce des jumeaux en guise de petit troisième n’a pas été accueillie immédiatement comme la meilleure nouvelle de l’année, mais aussi parce que notre famille semble avoir trouvé un certain équilibre, encore fragile Lire la suite « Pourquoi je n’aurai pas d’autres enfants »