Le jour où on m’a proposé d’écrire un livre (Épisode 3)

Capture d’écran 2018-07-27 à 11.38.34.png

Pour retrouver l’épisode 2, c’est ici.

Je t’avais laissé

au moment où j’attendais un retour de l’éditrice suite au texte envoyé quelques semaines plus tôt. Autant te dire que je checkais ma boîte mail intensément à cette époque. Les jours passaient, les semaines …et enfin, un jour, THE réponse qui calme direct : non, non, je ne t’ai pas oubliée, mais oui, je suis débordée et n’ai pas encore eu le temps de lire ton manuscrit. Voilà. Merci. Tout le monde descend. À partir de là, j’ai compris que ce projet bouquin prendrait du temps, et qu’il allait vraiment falloir que je me détende du périnée parce que je ne maitriserai pas le retroplanning cette fois-ci. L’Editeur est le chef d’orchestre, pas moi.

Lire la suite « Le jour où on m’a proposé d’écrire un livre (Épisode 3) »

Ni queue ni tête

Capture d’écran 2018-09-24 à 16.01.20.png

C’est complètement l’heure de publier un article sans queue ni tête. Quelques minutes à écrire, encore moins à lire. Ça nous laisse un peu de temps pour signer la météo du comportement dans le cahier du jour.

J’ai emmené la petite chez l’orthophoniste

Problèmes d’élocution plutôt mignons chez une môme de 4 ans, mais qui peuvent vite virer embarrassants si on ne règle pas le problème. Douze mois d’attente mon pote. DOUZE. Autant de dire que quand la dame te demande si tu peux te libérer lundi en 8 à 17.50, tu dis OUI. L’orthophoniste, tu ne la choisis pas. ELLE te choisit. Tu en appelles 38  et pries juste pour que l’une d’entre elles te rappelle dans l’année. Ici, on est tombé sur le modèle vintage. Jupe mi-mollet, collant chair, serre-tête et vieux sautoir sur col roulé. Elle me met un peu mal à l’aise, mais en même temps, on n’est pas là pour qu’elle nous donne ses conseils mode. Deuxième séance ce soir. À raison de 20 minutes par séance, je sens qu’on va s’en cogner plusieurs mois. C’est vraiment dommage que j’aime pas lire Point de Vue, y’a toute la collec de 2006 dans la salle d’attente…

Séparation des jumeaux : le bilan

Pas terrible. Je pensais que ce serait difficile pour mon fils qui était le plus effacé du duo, et finalement, c’est ma fille qui a du mal. Mon garçon s’épanouit pleinement dans sa nouvelle classe et semble heureux de la séparation, alors que sa soeur, habituée à être le petit « leader », se retrouve à ne plus leader personne, et ça, elle n’aime pas. Pleurs, crises, gros chagrins … C’est pas évident. Mais je suis confiante, elle va trouver sa place rapidement, j’en suis persuadée (#méthodecoué)

Le chat a choppé une cystite

La deuxième en 15 jours. C’est pas l’info du siècle je te l’accorde, mais sache que la cystite chez le chat le pousse à pisser absolument n’importe où. Tapis, couette, canapé, rideaux. Il a tout donné. Ça sent le vieux refuge SPA à la maison. J’en peux plus. Il parait que la nourriture peut être la cause des galères. Le véto m’a donc gentiment proposé un paquet de croquettes Premium à 42 euros. C’est officiel, nourrir un chat coûte plus cher que nourrir 4 mômes.

Allez lire le dernier billet de Mamanwhatelse

On n’attend pas de devenir une maman dragon pour réaliser qu’on en fait trop. On lâche la pression, et on boit l’apéro. On s’en est déjà parlé plusieurs fois les meufs : on arrête de se coller la barre si haut, BORDEL.

On a fait une croisière sur la Seine

By night, en pleine semaine. Casser la routine, sortir du tunnel du soir, faire des trucs au dernier moment, qu’est ce que c’est bon ! Je conseille vivement.

Les filles ont commencé la gym

Une dans le groupe du matin, l’autre dans le groupe du midi. Et mon mercredi s’est automatiquement transformé en casse-tête hebdomadaire. Des horaires à la con, l’obligation d’emmener les 3 petits à chaque aller-retour pour ne pas les laisser seuls à la maison. Opérations habillage/déshabillage / mets tes chaussures / mets ton gilet plusieurs fois dans la journée. J’en ai déjà marre. Imagine en février. Évidemment, le mercredi, c’est aussi le jour des courses, du ménage et des rendez-vous médicaux. L’angoisse. Oh ça va, elle se croit aussi busy que Brigitte Macron la meuf ou quoi tu dois te dire… Ben, ouais, coiffeur en moins, moi, j’ai pas le temps. Mais j’avais envie de me plaindre un peu. Pardon. J’arrête. Et puis les mercredis, je les ai voulus, je les ai eus !

 

 

 

Le jour où on m’a proposé d’écrire un livre (Épisode 1)

Capture d’écran 2018-07-27 à 11.38.34.png

Ceux qui me suivent régulièrement ici ou sur Instagram sont déjà au courant. Maman va écrire un livre autour de la parentalité. J’aurais pu me lancer dans la rédaction d’un ouvrage sur l’art floral, mais j’avoue que c’est moins mon truc.

Cette aventure de l’écriture me parait vraiment dingue, et j’ai envie de partager un peu ici les coulisses de ce projet, ce qui, je l’espère, me le rendra plus concret. Je suis évidemment terrorisée à l’idée de pondre une bouse, mais aussi surexcitée par ce nouveau challenge. Allez, je vous raconte comment tout a commencé : Lire la suite « Le jour où on m’a proposé d’écrire un livre (Épisode 1) »

Les meilleurs moments d’août

Capture d’écran 2018-08-29 à 17.52.05.png

Rentrer à Paris mi-août et avoir l’impression d’être seule au monde

J’adore tellement redécouvrir mes rues vides, sans aucun bruit, avec des places où se garer absolument partout. C’est un de mes petits bonheurs chaque été. La tarée qui va à la boulangerie en bagnole, juste pour retrouver cette sensation de faire un créneau du premier coup, c’est moi. Ne me juge pas, certains ont des passions bien plus malaisantes. Lire la suite « Les meilleurs moments d’août »

Ni queue, ni tête

Capture d’écran 2018-08-19 à 17.18.45.png

Il est plus que temps de l’article sans queue ni tête pour réouvrir ce blog après sa pause estivale. Si tu comptais sur un article bien ficelé, avec intro, thèse et synthèse, je te le dis tout de suite, c’est raté. Allez, en vrac et dans le désordre, quelques news de ces vacances d’été :

Presque 3000 km en bagnole avalés

We survived. Sache que ce n’est pas forcément un choix de vie de se taper autant de kilomètres, c’est juste que l’appartement des beaux-parents dans lequel on a passé nos vacances est loin de Paris, très loin. Nos astuces : des écrans, de la bouffe, des arrêts fréquents et surtout, une attention particulièrement accrue sur les couinements à l’arrière, le couinement étant annonciateur du vomito, faut pas le rater. Cette année, le grand et la petite nous ont appris à ne jamais relâcher la vigilance. Lire la suite « Ni queue, ni tête »

Juin – les temps forts

Capture d’écran 2018-07-01 à 10.33.09.png

1- Le grand a été pris en section sport-étude trampoline dans le collège qu’il voulait. L’année prochaine, il aura donc plus d’heures de trampoline chaque semaine que de cours de maths. Pas sûre que ça l’aidera à devenir analyste financier cette histoire. Heureusement qu’on s’en fiche un peu et qu’à 11 ans on a encore le droit de s’amuser.

Lire la suite « Juin – les temps forts »

Ni queue, ni tête

Capture d’écran 2018-06-19 à 11.56.41.png

Bonjour vous,

C’est l’heure de l’article sans queue ni tête, article qui tiendra les promesses de son titre, faute de n’apporter aucune valeur ajoutée à la blogosphère. Commençons par la blogosphère justement. La blogo, comme disent les plus motivés, et bien j’ai un peu de mal ces derniers temps. L’idée n’est pas de cracher dans la soupe, et n’ayant pas connu l’époque où les blogueuses parentales se comptaient sur les doigts d’une main,  je suis bien incapable d’éprouver de la nostalgie ou d’adopter la posture dite « de la vieille conne » adepte du « c’était mieux avant » , mais j’ai l’impression quand même que ça dérive grave les meufs. Lire la suite « Ni queue, ni tête »