Ni queue ni tête

Capture d’écran 2019-01-30 à 17.19.41.png

C’est enfin l’heure du ni queue ni tête mensuel, celui qui revient plus systématiquement que l’arthrose de mémé, tu commences à y être habitué.e.

Mon petit matheux

continue de  se  passioner pour le calcul de précision. Cet après-midi,  il a commencé a être plus lourd qu’un Bucket KFC, je lui ai donc proposé d’aller se reposer une petite heure. Crois-moi si tu veux, le môme part faire la sieste et revient exactement 59 minutes plus tard en braillant : T’as vu maman, c’était moins une, j’ai failli faire une sieste d’une heure, mais c’est bon, j’ai réussi à faire une sieste d’une petite heure comme tu voulais… S’en est suivi un débat construit pour savoir à partir de combien de minutes pouvons-nous légitimement parler d’une petite heure. Jules affirme que ça marche pour 58 et 59 minutes. En-dessous de ce palier, on est vraiment trop approximatif selon-lui. Cet enfant est sympa, mais fatiguant. Lire la suite « Ni queue ni tête »

Ni queue ni tête

Capture d’écran 2018-12-21 à 08.25.23.png

Le voici, le rapide ni queue ni tête de cette fin d’année, celui écrit avec ce petit parfum d’excitation précédent les fêtes et un teint de bidet.

La grande nouvelle,

C’est que je connais enfin la date de sortie officielle de mon bouquin et j’en peux plus d’excitation, de flippe, de joie, de c’est ouf quand même ce qui m’arrive. J’imagine que ça doit faire un peu la même chose aux candidats de Danse avec les stars. J’en reparlerais certainement ici (#autopromo), mais sache que tu peux déjà le pré-commander en ligne sur les sites habituels. Il s’appelle L’Education approximative. À partir du 2 janvier, tu le trouveras dans la librairie de ton quartier. Lire la suite « Ni queue ni tête »

3 ans de blog : un bilan et des questions

Capture d’écran 2018-10-12 à 14.53.41.png

Ça y est, le blog a fêté ses 3 ans. L’âge de la maturité bloguesque. Je me souviens du jour où j’ai posté mon premier article. À l’époque, je publiais frénétiquement plusieurs fois par semaine (#blogueusesousacide). J’étais dans une sorte d’urgence à raconter. Raconter ma fatigue principalement, la vraie, la dure, la tatouée, celle des nuits avec des jumeaux en bas âge, celle des pipettes de Doliprane à 4 heures du matin et des biberons de 180 ml de lait A.R, raconter la fatigue qui t’attaque le moral plus férocement qu’un hiver lillois, raconter la fatigue qui te hurle que tu n’y arriveras pas. Je peux vous le dire, lecteurs des premières heures, par vos messages, vos commentaires, vos témoignages, vous m’avez portée cette première année, tellement portée. Merci. Lire la suite « 3 ans de blog : un bilan et des questions »

Les meilleurs moments d’août

Capture d’écran 2018-08-29 à 17.52.05.png

Rentrer à Paris mi-août et avoir l’impression d’être seule au monde

J’adore tellement redécouvrir mes rues vides, sans aucun bruit, avec des places où se garer absolument partout. C’est un de mes petits bonheurs chaque été. La tarée qui va à la boulangerie en bagnole, juste pour retrouver cette sensation de faire un créneau du premier coup, c’est moi. Ne me juge pas, certains ont des passions bien plus malaisantes. Lire la suite « Les meilleurs moments d’août »

Ni queue, ni tête

Capture d’écran 2018-08-19 à 17.18.45.png

Il est plus que temps de l’article sans queue ni tête pour réouvrir ce blog après sa pause estivale. Si tu comptais sur un article bien ficelé, avec intro, thèse et synthèse, je te le dis tout de suite, c’est raté. Allez, en vrac et dans le désordre, quelques news de ces vacances d’été :

Presque 3000 km en bagnole avalés

We survived. Sache que ce n’est pas forcément un choix de vie de se taper autant de kilomètres, c’est juste que l’appartement des beaux-parents dans lequel on a passé nos vacances est loin de Paris, très loin. Nos astuces : des écrans, de la bouffe, des arrêts fréquents et surtout, une attention particulièrement accrue sur les couinements à l’arrière, le couinement étant annonciateur du vomito, faut pas le rater. Cette année, le grand et la petite nous ont appris à ne jamais relâcher la vigilance. Lire la suite « Ni queue, ni tête »

Maman Puissance 4 : Découvrez Perrine

Capture d’écran 2018-05-14 à 12.15.57.png

Dernier portrait de la saison avec Perrine, WonderMum  heureuse de sa famille nombreuse !

La famille nombreuse, c’était un rêve de petite fille ?

J’ai toujours imaginé une vie de famille avec plusieurs enfants. Le nombre exact j’en avais aucune idée… 2 peut être 3…. On a eu nos 2 aînés et puis on a eu envie de pimenter cette petite vie « classique » ( 2 parents, 2 enfants ) avec un petit troisième. La vie nous a alors réservé une sacrée surprise: 2 petits mecs sont venus compléter la famille.

Mai : les moments préférés

Capture d’écran 2018-05-29 à 10.50.20.png

1- Londres, with kids. Je pourrais me la jouer blogueuse en vous racontant que c’était top, que voyager avec des mômes c’est super, que ça leur ouvre l’esprit et les shakras, que ça demande juste un peu d’organisation toussa, mais je vous dois la vérité, on en a bien chié. Les jumeaux, et notamment la cadette ont profité de ce séjour pour nous pourrir un peu le truc. Crises à répétition, refus de faire plus de 3 pas, air blasé dès qu’on ose leur demander un truc fou, genre enfiler la deuxième chaussure, bref, ils ont poussé grave le bouchon Maurice. Et sans pour autant ruiner l’intégralité de ce petit séjour, j’en garde un goût mitigé. En fait, je crois que je me suis grave emballée depuis que la logistique familiale s’est allégée. Finis la poussette double, les lits pliants x 2 et tout le bazar inclus dans le package bébé, je m’étais imaginée qu’avec cette liberté retrouvée, on pourrait se barrer loin de Paris pour des virées en famille de folie. Et bien pas du tout. Des jumeaux de 4 ans en voyage, ça peut (presque) te faire regretter le square du quartier.

Lire la suite « Mai : les moments préférés »