Quelques jours dans le Jura

Capture d’écran 2017-01-02 à 18.16.56.png

Capture d’écran 2017-01-02 à 18.17.19.png

Capture d’écran 2017-01-02 à 18.17.09.png

Capture d’écran 2017-01-02 à 18.17.43.png

Capture d’écran 2017-01-02 à 18.43.21.png

Capture d’écran 2017-01-02 à 18.17.34.png

On s’y était préparé, il n’y aurait pas de neige cette année au pied du chalet. Pas grave, on ne va quand même pas se plaindre de partir en vacances… Quoi que, cette histoire de neige manquante nous plombe quand même un peu nos matinées pépères, celles où tu déposes les gamins au moniteur de l’ESF un peu en loucedé, quand la pluie verglaçante empêche toute visibilité et que les moins 8 degrés ressenties te font un peu culpabiliser d’y laisser ton môme… mais on n’a pas fait 600 bornes pour que le gamin rate son flocon bordel. Bref, pas de flocon ni de télésiège cette fois ci, alors il a fallu improviser des activités quotidiennes pour ne pas qu’on deviennent tous zinzins. Et là les amis, cette année, j’avais décidé que nous profiterions à fond de notre semaine dans le Jura, alors on a fait tout un tas de trucs que nous n’avions jamais eu l’occasion de faire dans cette région que nous connaissons pourtant bien. Du patin sur le lac gelé, de la luge d’été, une virée en Suisse, une sortie à la piscine, des balades dans des paysages incroyables, des parcours d’aventure pour le grand avec une tyrolienne géante – mon cœur s’est arrêté quelques secondes de battre quand j’ai réalisé que ce mini corps qui pendait le long d’un câble au dessus du vide était sorti du mien. C’est surtout l’aîné qui a enchaîné les activités façon GO sous coke. Numéro 2 elle, a été fidèle à elle-même toute la semaine, chiante et exigeante. Le poney, ça pue, les vaches, ça pue, le patin ça glisse et la Suisse c’est loin…. cette gamine est née, a grandi et est heureuse Porte de Champerret, pas la peine d’essayer de lui faire voir du pays, elle s’en fout, sache le. Les twins ont passé leur semaine à boulotter des curly et des chocobons et faisaient ensuite des siestes de 3 heures pour s’en remettre. Manger et dormir, Je crois que ceux là maîtrisent pas mal les 2 piliers fondamentaux de la vie.

Quant à moi, j’ai essayé de rester cool, mais je n’ai pas toujours réussi. On avait dit moins crier pourtant … J’ai profité du dernier jour avant la reprise pour faire un tri drastique dans les jouets, les vêtements et les cartables. Cette journée détient également désormais le records du nombre de lessives lancées sur 24 heures.

De ces quelques jours, je retiendrais les paysages grandioses, les grands espaces qui conviennent si bien à ma tribu, ce ciel si bleu et cet horizon qui n’en finit pas. Tout ça m’aidera à affronter la grisaille parisienne jusqu’à la prochaine escapade, qui s’annonce encore plus belle….

Vacances de Noël : État des lieux

image.jpeg

Point neige :  Rien, nada, que dalle … pas de bol. Les 2 heures de cours de ski des mômes ont donc été annulées, comme les 2 heures de liberté de bibi. Lire la suite « Vacances de Noël : État des lieux »